Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Aston RDTA – Aston Vape

Test : Aston RDTA – Aston Vape

  • Par , le 23/10/2020 à 18h03
    Annonce
  • Vaporesso
  • Le Petit Fumeur
  • Point de vape

L’Aston RDTA de la marque Aston Vape fabriquée par le Français Alliancetech Vapor est un atomiseur superbement réalisé. Il produit une vapeur d’excellente qualité pour les amateurs de tirage direct restreint. Ses qualités de finitions sont proches du haut de gamme.

Petit atomiseur saveur

L’Aston RDTA est un atomiseur de 22 mm de diamètre qui reprend les éléments connus de la marque Aston. Le plateau de montage est facile d’accès et l’ensemble des finitions impeccables. La contenance d’un peu plus de 2 ml est cohérente au regard de la taille de l’atomiseur. Il délivre d’excellentes saveurs quel que soit le liquide utilisé.

Caractéristiques techniques

Diamètre22 mm
Hauteur31 mm
Contenance2,1 ml
Poids g
Remplissagepar le haut, BF
Type de montagesimple et complexe
Plateau de montagesimple coil
Plage d'utilisationselon montage
Arrivée d'airpar le haut
Drip Tip510
Matériauxinox, PSU, Delrin, Pyrex

Le coffret comprend :

  • Réservoir de rechange
  • Pièces de rechange
  • Drip tip
  • Outil
  • Mode d'emploi

Un petit 22 mm bien réalisé

Le top cap est court pour une concentration des saveurs importante. Une collerette se visse sur le haut du top cap. Il est possible de la changer avec d’autres coloris ou matériaux. Le drip tip 510 est assez court. De part et d’autre de la cloche, deux trous d’arrivées d’air viennent à refroidir la résistance. Ici, on oublie la machine à nuages. On est face à un atomiseur dédié aux saveurs en inhalation directe restreinte.

Sous la base de l’Aston RDTA, le pin 510 dépasse suffisamment pour une utilisation sur un mod hybride. Les noms du modèle, de la marque, du fabricant et le numéro du batch sont indiqués.

L’atomiseur est livré avec deux pin 510. Un modèle est plein et l’autre percé sous le pas de vis. Ce dernier est à utiliser en configuration bottom-feeder pour remplir le réservoir au fur et à mesure de l’utilisation. C’est d’ailleurs dans cette configuration que l’Aston RDTA est le plus confortable. Nous y reviendrons.

La base de l’atomiseur comprend une extension de forme cylindrique percée. Deux trous, en vis-à-vis, permettent au liquide de remonter dans le réservoir lors d’une utilisation bottom feeder. Le remplissage se fait rapidement. Le haut de l’extension est fixé par un pas de vis au plateau de montage en plus du pin BF. Tout tient parfaitement sans fuite.

Des accessoires sont disponibles en option, comme par exemple un top cap en Delrin, des drip tip courts et une collerette qui se visse sur le top cap d’un coloris acier. Cela permet un peu de personnalisation de son atomiseur pour l’assortir à son mod.

De la saveur à chaque bouffée

Sur un post du plateau de montage, à côté du numéro de série, un bouchon est présent. Il permet de fermer l’accès au trou de remplissage du réservoir. On aperçoit les arrivées d’air idéalement situées en face de l’emplacement du coil.

Une fois le bouchon retiré, on peut remplir le réservoir. Les plus gros embouts ne passent pas dans l’ouverture. Mais avec une taille de 22 mm de diamètre, il paraît difficile d’avoir un trou plus important. Ce système est à la fois un bon point et une contrainte. Le bouchon garantit une étanchéité à toute épreuve surtout en utilisation nomade. mais son petit diamètre d’ouverture oblige presque, pour un confort accru, d’utiliser l’Aston RDTA uniquement en configuration BF.

Les posts, comme l’ensemble de l’atomiseur, sont bien usinés. Les finitions sont particulièrement propres. La résistance se loge dans un espace large. L’usinage en légère pente permet au coil de ne pas sortir de son emplacement lors de la phase de vissage. C’est un petit détail qui participe au confort d’utilisation.

Un coil de 3 mm de diamètre prend place aisément. Les guides, de chaque côté, favorisent l’ajustement de la hauteur de la résistance. Elle est face à la double série de deux trous d’airflow. À la vape, l’Aston RDTA est un excellent atomiseur. Dédié aux amateurs de saveurs, il produit une vapeur particulièrement riche et chargée en arômes.

L’emplacement du coil, près de la bouche, la chambre d’atomisation courte et la faible hauteur du drip tip contribuent largement au rendu aromatique de l’Aston. Selon le montage, on obtient une vape en inhalation directe restreinte à légèrement plus ouverte. Il est possible d’envisager une inhalation indirecte, mais ce n’est pas le terrain de jeu de cet atomiseur. En fermant un peu les arrivées d’air, la vapeur devient plus chaude mais bien plus dense également. Avec un e-liquide gourmand, la reproduction des saveurs est excellente. En ouvrant un peu plus, (4 trous ouverts), les saveurs sont toujours aussi bonnes mais elles sont plus adaptées à des liquides fruités.

En usage quotidien, l’accès restreint du trou de remplissage, oblige presque une utilisation en bottom feeder pour éviter les remplissages trop fréquents. Une utilisation plus classique est destinée à des séquences de dégustation ponctuelles.

En résumé

On aime

  • Excellentes saveurs
  • Montage facile
  • Qualité de finition
  • Personnalisation possible

On n’aime pas

  • Accès au remplissage

Conclusion

4,4 /5

L'Aston RDTA d'Aston Vape est un très bon atomiseur qui restitue parfaitement les saveurs. L'accès au plateau de montage ne demande pas de grandes connaissances techniques. Les airflows sont précis pour tous type d'e-liquide. On apprécie le tirage direct restreint chargé en saveurs. On regrette cependant l'accès au remplissage peu pratique qui destine l'atomiseur à une utilisation bottom feeder.

Le Aston RDTA en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.