Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Marisol Touraine prête à recevoir les vapoteurs ?

Marisol Touraine prête à recevoir les vapoteurs ?

    Annonce
Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, nous explique la réflexion gouvernementale derrière la future réglementation du produit.

Citation de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé (2013).

L’AIDUCE a critiqué vivement et à plusieurs reprises les positions de Marisol Touraine, au sujet de la cigarette électronique. L’association de vapoteurs se réjouit néanmoins de pouvoir prochainement échanger avec la ministre de la santé. Celle-ci a en effet discrètement annoncé sur la chaîne Public Sénat le 30 septembre dernier qu’elle était prête à recevoir les vapoteurs. Restons prudents sur cette information mais des procédures de mise en contact seraient sur le point d’être engagées.

L’AIDUCE espère que les débats seront instructifs pour Marisol Touraine, ils seront au moins engagés voire houleux, au vu des nombreux reproches que l’association émet à l’attention de la ministre de la santé qui ne semble pas bien saisir le fondement des ces critiques.

Dites moi concrètement en quoi les mesures qui ont été annoncées vont empêcher les vapoteurs de vapoter ?” avait-elle rétorqué aux journalistes de la chaine LCP.

Des demandes de clarification pressantes

Les vapoteurs représentés par l’AIDUCE lui reprochent d’une part son manque de connaissance sur le sujet et d’autre part son manque de clarté. Elle évoque à tort l’apparition du vaporisateur en France il y a 18 mois, et n’a pas pu combler ses lacunes en matière de cigarettes électroniques puisqu’elle n’a jamais répondu aux propositions de rencontres lancées par l’AIDUCE depuis mai 2013.

En outre, la ministre de la santé se fait malheureusement le porte-parole des détracteurs de l’e-cigarette quand elle fait part de son inquiétude quand au fait que ce dispositif pourrait être une passerelle vers le tabac. Enfin, l’association reproche à ce membre du gouvernement de ne pas saisir le potentiel de cette méthode de réduction des risques pour combattre les méfaits du tabac dans notre pays.

Marisol Touraine regrette les 73 000 décès annuels provoqués par les maladies du tabac, mais elle participe directement à diminuer l’attractivité de la cigarette électronique en interdisant le vapotage dans certains lieux publics mal définis, sans parler des mesures restrictives concernant la publicité qui pourraient directement menacer les contenus éditoriaux et les communautés en ligne.

Review Author:Review Date: