Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » L’e-cigarette : un accessoire selon Marisol Touraine

L’e-cigarette : un accessoire selon Marisol Touraine

    Annonce

La ministre de la Santé et des Affaires sociales est intervenue hier sur le plateau de la chaine LCP Public Sénat, la chaîne de télévision du Sénat français. Voici une retranscription de ses propos quand le sujet de l’e-cigarette est abordé.

Retranscription des propos de Marisol Touraine

La ministre s'est exprimée sur le sujet de l'e-cigarette hier sur la chaine du sénat.

La ministre s’est exprimée sur le sujet de l’e-cigarette hier sur la chaine du sénat.

PS (Public Sénat) : Est-ce que la cigarette électronique n’est pas finalement le meilleur moyen de lutter contre le tabac ?

MT (Marisol Touraine) : J’ai dit les choses de manière extrêmement claire. Il faut distinguer ceux qui fument déjà, et pour eux la cigarette électronique c’est très bien. Si cela leur permet d’arrêter ou de passer de la cigarette classique, du tabac très nocif, à quelque chose qui est moins nocif pour eux, formidable. Je le soutiens, je l’encourage.

Je ne parle pas d’interdiction, je parle d’encadrement. -M. Touraine

Mais en revanche pour ceux qui ne sont pas encore entrés dans le tabac, ma préoccupation c’est que le vapotage ne soit pas la porte d’entrée. Il y a une étude du Haut Conseil pour la Santé publique, qui dit : “Attention”. Attention parce qu’au fond on est en train de créer autour de la cigarette électronique, de nouvelles habitudes, de nouveaux gestes qui peuvent encourager les jeunes.

PS : Mais il y a rarement des personnes qui passent de l’e-cigarette à la cigarette de tabac !

MT : Si il y en a, justement. Parmi les jeunes il y en a. C’est l’étude du Haut Conseil dont je vous ai parlé. Mais l’essentiel pour moi n’est pas là. L’essentiel c’est de mener une bataille résolue et ferme contre le tabac, parce que le tabac c’est 73 000 personnes qui meurent chaque année. Le tabac c’est une personne qui meurt toutes les 7 minutes. Et pour prendre une image un peu plus forte, c’est comme si chaque jour, un avion s’écrasait avec 200 personnes à bord. Evidemment on ne le supporterait pas. Il y a 10 ans on a pas supporté cela pour les accidents de la route, qui pourtant maintenant font 20 fois moins de morts que le tabac.

Dites moi concrètement en quoi les mesures qui ont été annoncées vont empêcher les vapoteurs de vapoter ? -M.Touraine

Il est temps, plus que temps, et c’est ce que disent les associations, de mobiliser l’ensemble des leviers que l’on pourrait avoir. Préoccupons-nous des fumeurs, préoccupons-nous de ceux qui tombent malades, qui ont des cancers ou d’autres maladies contre lesquelles il faut évidemment se battre pied à pied.

PS : Pourquoi ne pas augmenter tout simplement et drastiquement le prix des paquets de cigarettes ? C’est la mesure la plus efficace.

Cela aurait été une option. Le prix du tabac en France est déjà l’un des plus élevés. Ce qui disent toutes les études, absolument toutes les études, c’est qu’il n’y a pas une mesure qui marche. Ce qu’il faut c’est avoir un plan cohérent qui permette de jouer sur plusieurs leviers. C’est pour ça que les associations ont salué ce plan, car pour la première fois depuis des années on a un ensemble de mesure.

[…] Le paquet neutre seul n’est pas la mesure miracle. Il faut montrer une détermination collective à ne plus accepter les ravages du tabac, comme il y a 10 ans il y a eu une détermination collective pour dire “les accidents de la route, ça suffit”. Les jeunes de 20 ans qui meurent dans des accidents de voiture, ça suffit.

PS : Vous avez parlé d’une certaine nocivité de la cigarette électronique. Quel danger représente-t-elle exactement ?

MT : Je vois que vous avez une préoccupation pour la cigarette électronique.

PS : Oui mais c’est parce que on a reçu des tonnes de messages et on a dit qu’on allait y répondre.

MT : Je n’en doute pas, mais il ne faut pas confondre l’essentiel et l’accessoire. L’essentiel du plan c’est de se battre contre le tabac et le tabagisme. C’est de faire reculer le tabagisme.

PS : Oui mais la e-cigarette est une solution disent certains.

MT : Pour ceux qui fument déjà !

PS : C’est déjà énorme Marisol Touraine !

MT : Mais cela n’est pas remis en cause.

PS : On a tous autour de nous l’exemple de personnes qui ont arrêté la cigarette grâce à la cigarette électronique.

MT : Dites moi concrètement en quoi les mesures qui ont été annoncées vont empêcher les vapoteurs de vapoter ? Je voudrais quand même avoir une réponse parce que, à vous écouter et à voir les réseaux sociaux …

PS : On a vu dans le reportage ce monsieur (Brice Lepoutre) regretter de bientôt devoir se rendre dehors pour vapoter aux côtés des autres fumeurs, et par là s’exposer au risque de retomber dans le tabac ainsi que dans le tabagisme passif.

MT : Ecoutez, franchement, il peut vapoter. Lorsqu’il n’y avait pas de vapoteuses, il y a un an, ou un an et demi, il pouvait tenir dans son bureau sans fumer pendant deux heures, trois heures, quatre heures … Je suis étonnée de voir que tout d’un coup il ne faudrait mettre aucune limite. Il ne s’agit pas d’interdire, il s’agit d’encadrer. Vous savez, moi, je ne considère pas du tout qu’il faille multiplier les contraintes, interdire pour interdire.

[…] plus de 55% des vapoteurs souhaitent que des règles soient fixées. -M. Touraine

Il s’agit simplement de fixer des règles. Il y a beaucoup de domaines dans lesquels il y a des règles et je ne vois pas pourquoi, pour la cigarette électronique, il faudrait considérer que c’est l’absence complète de règles qui soit la seule solution. Je ne parle pas d’interdiction, je parle d’encadrement.

PS : Question des vapoteurs. Est-ce que vous allez les recevoir ?

MT : Si il veulent que je les reçoive … ..

PS : Ils vous ont fait plein de demandes … vous avez refusé de les recevoir alors que vous avez rencontré les buralistes.

MT : Je rencontre les personnes avec qui je travaille dans le milieu de la vente du tabac …

PS : La porte est ouverte …

PS : Il y a un lobby des vapoteurs comme il y a un lobby des cigarettiers ?

MT : Surement oui, mais vous savez …

PS : Vu le nombre de messages que l’on a reçu, oui.

MT : Nous avons fait des études, je veux le dire, y compris aux vapoteurs. Nous avons fait des études avant de lancer nos réflexions et l’élaboration de nos propositions, et plus de 55% des vapoteurs souhaitent que des règles soient fixées. Donc on peut toujours expliquer que personne ne supporte aucun encadrement, la réalité est différente.

Vidéo de l’intervention de Marisol Touraine

[youtube]http://youtu.be/YaZ6lXkUhm4[/youtube]
Review Author:Review Date: