Vous êtes ici : Vaping Post » Société » L’Indonésie préfère taxer plutôt qu’interdire les produits de la vape

L’Indonésie préfère taxer plutôt qu’interdire les produits de la vape

    Annonce

Le gouvernement indonésien a finalement renoncé à interdire la cigarette électronique, à la place, une taxe d’accise de 57%  sera appliquée sur les e-liquides l’année prochaine.

“Le principal ingrédient de ce type de cigarettes est un liquide à base de tabac (sic), qui est soumis à la taxe, conformément à la loi sur le tabac”, a justifié le directeur général des douanes et des accises au ministère des Finances, Heru Pambudi. Les recettes supplémentaires pour les caisses de l’État doivent encore être évaluées mais “l’élément le plus important de la politique est de limiter le vapotage”. 

L’annonce du gouvernement indonésien d’interdire les produits du vapotage avaient soulevé un bouclier de protestation au sein de la communauté locale et internationale, certains utilisateurs y voyaient un signe de collusion entre les autorités et l’industrie du tabac.

L’Indonésie n’a pas ratifié la convention cadre de lutte contre le tabac de l’OMS. Selon des données de l’American Cancer Society, L’indonésir compte 35% de fumeurs pour une population de 250 millions d’habitants, selon les données de l’American Cancer Society.

 

 

Annonce

2 réponses à L’Indonésie préfère taxer plutôt qu’interdire les produits de la vape

  1. pierre rouzaud dit :

    le gouvernement de l’INDONESIE donne le premier la bonne réaction d’un politique :il taxe ce qu’il ne peut interdire ,les politicards indonésiens ,mieux que nos politicards gavés de tobaccodollars ,instaurent une taxe sur la vape destinée à compenser les pertes de profit causées par la diminution du tabagisme elle même causée par le succès de la vape . La boucle est bouclée ,la logique triomphe et la monnaie circule ,Ce qu’il y a de bien dans cette histoire :c’est que le consommateur sauve sa peau :le tabagisme ne le tuera plus

    • Falken Vape dit :

      à 132% de taxes sur la vape et le paquet de clopes sous les 1,5€, il y aura largement moins de consommateurs pour se sauver la peau grâce à la politique fiscale…
      Peut-être suggérer un taxe sur le jus de fruit pour juguler les risques de l’alcool, ils mettent du raisin dans certains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *