Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Drippers » Test : Drop RDA – Digiflavor

Test : Drop RDA – Digiflavor

  • Par , le 7/11/2017 à 17h32
    Annonce

Le Drop RDA de Digiflavor est un dripper original, très bien pensé et polyvalent. Il est facile à vivre que ce soit en simple ou en double coils, mais son rendu des saveurs n’atteint pas les sommets espérés.

Une réalisation soignée

Le Drop RDA est livré avec un adaptateur pour drip tip 510, des joints et vis de rechange, un pin bottom feeder et un second drip tip 810 en Ultem. Contrairement à celui installé d’origine qui est très large et court, celui là est assez fin et long. J’allais ajouter “enfin !” tant le format court devient systématique en 810, alors qu’il est loin de faire l’unanimité. Excellente initiative de Digiflavor donc.

Ce dripper est très bien réalisé et bénéficie de finitions soignées. Aucun gros défaut, les jointures sont propres et les joints bien calibrés. La connexion 510 voit son plot positif ressortir d’un bon millimètre du filetage, pas de souci pour le monter sur une connexion hybride. Pour installer le pin bottom feeder, il suffit de dévisser l’un pour le remplacer par l’autre. En mode BF, l’arrivée de liquide ressort largement du plateau, ce qui laisse une bonne quantité de liquide au fond tu plateau après le squonk. 

Revue technique

Les caractéristiques essentielle du Drop RDA

  • Hauteur : 26,5 mm
  • Diamètre : 24 mm
  • Arrivée d’air : latérales
  • Plateau : double coils

Le coffret comprend

  • 1 Drop RDA
  • 2 drip tip 810
  • 1 adaptateur 510
  • 1 clé Allen
  • 1 pack de pièces de rechange
  • 1 pin BF

Un excellent flux d’air

Le réglage du flux d’air se fait en tournant le top cap. En position grand ouvert, il est très aérien, presque libre, parfait pour une énorme production de vapeur et les puissances de vape élevées. En tournant le top cap, on va refermer un à un les 10 trous d’arrivée d’air, en commençant par ceux du haut puis en descendant au fur et à mesure. Ce système permet un réglage très fin jusqu’à un flux d’air vraiment restrictif, en ne laissant qu’un seul trou de chaque côté.

Pas question pour autant d’envisager sérieusement une inhalation indirecte avec ce dripper, il n’est pas fait pour. On peut cependant avoir une vape agréable à 20 W et en simple coil, malgré les arrivées d’air de chaque côté.

Un plateau polyvalent

Le plateau du Drop RDA est pour le moins étonnant. Un peu comme un plateau velocity mais à la verticale pour le passage des pattes des résistances. On va donc planter ses résistances dans les posts, les pattes vers le bas. Soit en double coil, chaque résistance de son côté du plateau, soit un simple coil en le positionnant au milieu. On peut alors se servir d’un post de chaque côté pour ne pas avoir à aligner les pattes.

C’est un peu le même principe qu’avec les plateaux postless, mais sans la contrainte de devoir précisément calibrer la longueur des pattes. Ici, elles ressortent à l’intérieur du plateau, on peut les couper après les avoir bien positionnées. Les vis ont une emprunte plate bien marquée pour permettre un serrage fiable des gros fils.

Une vape agréable

S’il accepte le simple et le double coil, ce dripper reste meilleur dans la première configuration. Il ne faut en tout cas pas descendre les résistances mais les laisser au niveau des posts. L’arrivée d’air se fait entre les posts, les résistances doivent rester au dessus pour rester dans le trajet de l’air.

Plus on referme l’arrivée d’air, plus elle se fait par le bas. Elle ne vient pas vraiment taper directement les résistances, et c’est probablement ce qui fait perdre un peu de saveurs à ce dripper. Le rendu est tout à fait satisfaisant à 80 W avec le flux d’air réduit de moitié, mais il n’atteint pas des sommets. 

Les saveurs sont encore un peu plus diluées avec un montage en simple coil. Elles sont présentes, mais légèrement atténuées et encore moins précises qu’en double coils. Vous l’avez peut-être remarqué, sur la photos du montage en double coils, les résistances ne sont pas identiques. J’ai refait un montage pour la photo, en prenant par erreur deux résistances différentes. Je m’en suis rendu compte en les faisant chauffer, l’une rougissant bien plus vite que l’autre bien entendu.

Et je reconnais avoir eu la flemme d’en refaire un autre juste pour une photo, sachant que je vape rarement  au-delà de 40 W et que d’autres drippers ont ma préférence pour ce style de vape. Pour les saveurs, il y a mieux que le Drop RDA. C’est encore plus vrai en simple coil. Ce dripper offre une réelle polyvalence, il autorise un large éventail de vapes différentes, mais il reste un cran en dessous des meilleurs de chaque catégorie.

En résumé

On aime

  • La réalisation et les finitions
  • La polyvalence
  • L’originalité
  • La simplicité de montage
  • La possibilité de le monter en simple ou double coils
  • L’option BF

On n’aime pas

  • Le rendu des saveurs un peu décevant

Conclusion

Notre note : 3,5/5. Le Drop RDA est un dripper original et très polyvalent, facile à monter que ce soit en simple ou en double coils. Le flux d’air est agréable et offre une grande plage de réglages. L’option bottom feeder est également bien conçue, mais le rendu des saveurs reste un peu en dessous de ce qu’on aurait espéré de Digiflavor.

Le Drop RDA de Digiflavor en images

 

Name of Reviewed Item: Drop RDA - Digiflavor Rating Value: 3.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/11/COUV-drop-rda-1.jpg Review Author:Review Date: