Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Linda Bauld défend la vape au Royaume-Uni

Linda Bauld défend la vape au Royaume-Uni

Le quotidien écossais The Scotsman a remis en question l’efficacité de la cigarette électronique pour réduire les méfaits du tabagisme. Linda Bauld de Cancer Research UK n’a pas tardé à réagir et a expliqué pourquoi sa fondation était en désaccord avec la position des journalistes.

L’éternelle passerelle vers le tabagisme

The Scotsman a mis en avant une étude menée par des chercheurs de l’Université de Stirling. Les scientifiques évoquent notamment un lien entre l’expérimentation du vaporisateur personnel et l’initiation au tabagisme.

Pour Linda Bauld, ce travail ne prouve en aucun cas que le vapotage favorise le tabagisme, et les auteurs de cette recherche l’ont bien souligné. De nombreux facteurs peuvent expliquer les raisons pour lesquelles certains jeunes sont plus susceptibles d’essayer la cigarette, l’e-cigarette ou les deux produits (quel que soit l’ordre d’expérimentation). En Ecosse, quand les cigarettes électroniques ont commencé à se répandre en 2010, il y avait une prévalence du tabagisme de l’ordre de 13% chez les jeunes âgés de 15 ans. En 2015, ce taux ne s’élevait qu’à 7%.

Par ailleurs, d’autres études parues récemment révèlent qu’environ 1,5 millions d’adultes britanniques ont arrêté la cigarette grâce à la vape. L’accessibilité de ces produits au Royaume-Uni a sans doute contribué au fait que le pays présente aujourd’hui le deuxième taux de fumeurs le plus bas d’Europe derrière la Suède.

Mais un problème subsiste : un nombre conséquent de gens n’ont pas conscience que la cigarette électronique est significativement moins nocive que la cigarette combustible. Pire, la situation s’aggrave depuis quelques années. L’an passé, une étude a montré qu’il y avait trois fois plus d’adultes par rapport à 2013 qui pensaient que les cigarettes électroniques étaient aussi nocives que le tabac.

Pour aller plus loin : 

Lire tous nos articles sur la théorie de la passerelle vers le tabagisme