Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Les lycéens américains vapotent de plus en plus et fument de moins en moins

Les lycéens américains vapotent de plus en plus et fument de moins en moins

Mis à jour le 6/04/2020 à 11h43
    Annonce
Les jeunes fumeraient moins aux États-Unis. Le résultat de la popularisation de l'e-cigarette ?

Les jeunes fumeraient moins aux États-Unis. Le résultat de la popularisation de l’e-cigarette ?

L’organisme U.S. Centers for Disease Control and Prevention (CDC) a dévoilé les résultats d’une enquête [1] démontrant que le tabagisme avait continué à baisser chez les jeunes américains en 2013. En parallèle, on apprend d’après l’enquête qu’il y a eu une progression notable du vapotage chez ce type de public.

15,8% des lycéens américains fumaient en 2011, ils n’étaient plus que 12,7% en 2013. Alors que seulement 1,5% des lycéens vapotaient il y a 3 ans, près de 4,5% d’entre eux utilisaient une cigarette électronique l’an passé.

Tom Frieden, le directeur de CDC, avait fait part de son inquiétude quant au risque de voir les adolescents devenir accrocs à la nicotine en expérimentant l’e-cigarette, et finir par se tourner vers la cigarette traditionnelle. Mais l’hypothèse comme quoi le vapotage serait une passerelle vers le tabac a cependant été clairement remise en cause par certaines études récentes, notamment au Royaume-Uni et en France.

Ces chiffres viennent une nouvelle confirmer que la popularisation du vaporisateur personnel s’accompagne d’une baisse de la prévalence tabagique, y compris chez les populations les plus à risque.


[1] Tobacco Use Among Middle and High School Students — United States, 2013