Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Une mauvaise information peut-elle écarter les fumeurs du vaporisateur ?

Une mauvaise information peut-elle écarter les fumeurs du vaporisateur ?

    Annonce
Certains grands titres  de presse pourraient être mis en relation avec une baisse de popularité pour les recherches liées à l'e-cigarette.

Certains grands titres de presse pourraient être mis en relation avec une baisse de popularité du produit auprès des internautes.

Konstantinos Farsalinos en avait déjà parlé dans l’un de ses billets, la connaissance de la cigarette électronique dans la population est fortement dépendante des informations diffusées dans la presse. Les données de Google semblent également confirmer ce phénomène si l’on croise les statistiques de recherche avec les grands titres qui ont fait la Une ces derniers mois.

Difficile de savoir si une information en particulier a influencé toute une population mais quand on regarde le graphique proposé par Google pour les tendances de recherche liées au mot clef “cigarette électronique” en France, la courbe montre très clairement des baisses d’intérêt très ponctuelles. Que s’est-il passé ?

Janvier et mars 2014 : premier déclin de la cigarette électronique

Rétrospectivement on peut s’apercevoir que chaque grande chute dans le volume des recherches liées au vaporisateur est précédée d’une parution de presse très alarmiste.

L’étude de 60 millions de consommateurs en septembre 2013, l’article du New York Times sur les rares cas d’empoisonnement en janvier 2014 ou plus récemment l’avis assez négatif du Haut Conseil de la Santé publique sont des informations qui pourraient être associées à une baisse d’intérêt pour le produit auprès des fumeurs.

La presse indirectement responsable d’une mauvaise information sur les bénéfices d’une méthode de réduction des risques pour le fumeur ? Une piste de réflexion que des analyses de presse plus poussées pourraient permettre d’éclairer.

Review Author:Review Date: