Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » L’Australie est-elle en train de payer le coût de sa politique anti-vape ?

L’Australie est-elle en train de payer le coût de sa politique anti-vape ?

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf
  • Le Petit Vapoteur
  • Dlice

Bien que l’Australie soit le pays où les cigarettes sont les plus chères du monde, le taux de prévalence tabagique continue de stagner, sans enregistrer de baisse notable depuis maintenant 3 ans. Le pays est-il en train de payer le coût de sa politique anti-vape ?

La vape toujours interdite en Australie

Durant plusieurs années, la théorie de la passerelle fût l’une des plus grandes peurs des autorités de santé publique concernant le vapotage. Cette théorie, selon laquelle la vape serait une porte d’entrée vers le tabagisme, a depuis largement été étudiée avant d’être finalement rejetée par la majeure partie du monde scientifique. 

Voir tous nos articles concernant la théorie de la passerelle.

Cependant, s’il y a bien un pays qui continue d’y croire dur comme fer, c’est l’Australie. Preuve en est, il y a à peine quelques mois, un porte-parole du gouvernement australien déclarait

« L’écrasante majorité des conseils et des preuves médicales disent qu’il est probable que la vape conduira à l’adoption du tabagisme et nous ne pouvons pas soutenir cela ». 

Résultat, la vente de produits de la vape nicotinés reste encore et toujours interdite dans plusieurs états d’Australie. 

Une politique anti-tabac qui ne porte pas ses fruits

Puisque l’Australie ne souhaite pas autoriser la vape, il lui faut trouver d’autres moyens afin de tenter de faire baisser le nombre de fumeurs dans son pays.

Pour ce faire, le pays affiche ses paquets de cigarettes au prix le plus élevé du monde. Concrètement, le 7 décembre dernier, si vous souhaitiez acheter un paquet de Marlboro en Australie, il vous fallait débourser pas moins de 19 €

Une politique fiscale accompagnée de réglementations très strictes contre le tabagisme, en plus de l’utilisation des paquets neutres. 

Pourtant, malgré toutes ces méthodes destinées à faire baisser le taux de prévalence tabagique sur l’île, le dernier rapport de l’Australian Bureau of Statistics indique que le nombre de fumeurs du pays serait en train de stagner depuis maintenant 3 ans.

Tandis que 16 % des personnes âgées de plus de 18 ans fumaient au cours de la période 2014/2015, le document révèle que pour la période 2017/2018, il serait encore de 15,2 %. Pire encore, le nombre de fumeurs augmenterait dans certaines zones du pays, notamment en Nouvelle-Galles-du-Sud et en Australie-Méridionale. 

Pendant ce temps, aux États-Unis par exemple, pays où la vape s’est largement développée, le taux de tabagisme n’a jamais été aussi bas

Nos derniers article sur l’Australie

Australie : des amendes pour avoir fait la promotion de...

  • Publié le 25/11/2021

4 entreprises ont été condamnées à près de 200 000 dollars d’amende. Dans le pays, seule l’industrie pharmaceutique peut promouvoir des produits nicotinés.

Australie : le gouvernement appelle les vapoteurs à voir leur...

  • Publié le 18/08/2021

Le 1er octobre prochain, tout vapoteur qui n’a pas d’ordonnance ne pourra plus se faire livrer de cigarettes électroniques depuis un site internet étranger.

Australie : un cigarettier dans la ligne de mire du...

  • Publié le 1/12/2020

4 articles sponsorisés par Philip Morris sont soupçonnés d’enfreindre une loi du pays interdisant la promotion de produits du tabac.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.