Vous êtes ici : Vaping Post » Société » L’armée américaine soupçonne le CBD d’avoir tué 2 soldats

L’armée américaine soupçonne le CBD d’avoir tué 2 soldats

    Annonce

Encore une information dont très peu de médias ont parlé, et qui pourtant concerne sans doute aucun, le monde de la cigarette électronique. Début février, l’armée américaine accusait le CBD d’avoir tué deux de ses soldats. 

Le CBD sous haute surveillance 

Nous étions le lundi 29 janvier lorsque l’Army Public Health Center (APHC) publiait une annonce de l’armée américaine qui mettait en garde contre le vapotage d’huile cannabinoïde synthétique (CBD), citant deux décès dans ses rangs liés à sa consommation. Bien que l’armée américaine soit depuis revenue sur cette déclaration, elle fait désormais du CBD l’une de ses priorités. 

Dans leur première déclaration, les autorités déclarait que deux de leurs Marines avaient vapoté de l’huile de CBD puis fini par mourir de chutes ou d’accidents. Cette déclaration, reprise par le magazine Newsweek avait fait grand bruit outre-Atlantique. Cependant, et seulement quelques jours plus tard, Chanel Weaver, porte-parole de l’APHC déclarait au Military Times que les rapports de décès étaient incorrects et résultaient d’un malentendu lors d’une conférence téléphonique avec les responsables de la Marine.

Weaver continuait tout de même de reconnaître que ces deux soldats avaient été hospitalisés pour divers syndromes liés à leur consommation de CBD. De son côté, l’Associated Press (AP) parlait de l’hospitalisation de 33 soldats pour divers problèmes liés à la consommation de CBD, information qui s’était également révélée incorrecte par la suite. 

“Environ 60 patients ayant des problèmes médicaux potentiellement liés au vapotage d’huile de CBD ont été vus au Womack Army Medical Center de Fort Bragg, en Caroline du Nord, et au Naval Medical Center du Camp Lejeune, en Caroline du Nord”

Malgré le démenti de ces diverses informations, l’APHC confirmait quand même que des dizaines de militaires étaient toujours hospitalisés pour des problèmes potentiellement liés à la consommation de CBD par le biais du vapotage. Tous ces patients se plaignaient de symptômes tels que des palpitations, maux de tête, vertiges, dilatation des pupilles, confusion et autres inconforts. 

Bien que la relation entre ces problèmes de santé et l’usage de CBD n’ait pas encore été prouvée, l’armée américaine a, depuis ces événements, fait de la consommation de CBD dans ses rangs, une “priorité absolue”.