Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » La Corée du sud prive aussi ses soldats de vapotage

La Corée du sud prive aussi ses soldats de vapotage

Mis à jour le 24/10/2022 à 8h59
    Annonce

L’armée sud-coréenne a récemment annoncé une interdiction de posséder ou d’utiliser une cigarette électronique pour tous ses soldats. Une décision prise suite à l’apparition de problèmes pulmonaires chez plusieurs milliers de vapoteurs aux USA, et dont on sait désormais que la vape n’en est pourtant pas la cause.

Une décision prise à contre-temps

Photo du centre-ville de Séoul

En septembre dernier, le service logistique de l’armée annonçait le retrait des étals de tous les produits du vapotage des magasins des bases américaines. Aujourd’hui, c’est au tour de la Corée du Sud de faire de même.

En effet, selon une déclaration des officiels du pays, rapportée par le site d’informations News 24, l’armée aurait interdit l’utilisation et la possession de cigarettes électroniques à ses 600 000 soldats.

Cette nouvelle réglementation entre en vigueur deux semaines après les déclarations de Park Neung-hoo, ministre sud-coréen de la Santé et du Bien-être social, qui expliquait alors que le vapotage pouvait causer « de graves maladies pulmonaires ou la mort ».

« Comme plusieurs maladies respiratoires graves et des décès ont été signalés aux États-Unis et en Corée du Sud, le gouvernement met fortement en garde contre l’utilisation des e-cigarettes jusqu’à ce que leur lien avec les maladies soit clairement identifié » déclarait-il ainsi.

Cette mesure mise en place par l’armée du pays intervient à contre-temps des dernières déclarations des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), qui ont récemment annoncé que les maladies pulmonaires dont sont victimes près de 2 000 vapoteurs aux USA, pourraient être causées par l’acétate de vitamine E. Un composé absent de tout e-liquide sans THC, et donc de la vape « traditionnelle ».

Les dernières réactions politiques dans la vape

Taïwan : la vape désormais considérée comme le tabac

  • Publié le 18/01/2023

Les produits non approuvés par le gouvernement sont interdits. Et les amendes en cas de non-respect de ces nouvelles règles, dissuasives.

CBD : les sénateurs français lâchent la bride

  • Publié le 22/11/2022

Le Sénat vient d’adopter, en France, une Proposition de Résolution portant sur le développement économique de la filière du chanvre

France : la députée qui veut interdire les puffs, interview...

  • Publié le 15/11/2022

La députée Francesca Pasquini a déposé un projet visant à interdire les puffs en France. Elle explique sa proposition pour le Vaping Post.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.