Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » La cigarette électronique lourdement menacée en Chine

La cigarette électronique lourdement menacée en Chine

    Annonce
Le Conseil chinois sur le tabagisme et la santé propose de bannir l'utilisation et la fabrication des cigarettes électroniques dans le pays.

Le Conseil chinois sur le tabagisme et la santé propose de bannir l’utilisation et la fabrication des cigarettes électroniques dans le pays.

Alors que le dispositif dans sa forme industrielle vient de Chine, les personnes luttant contre le tabac dans ce pays sont aussi de fervents détracteurs de la cigarette électronique. The Council on Smoking and Health souhaite que le dispositif soit interdit à la vente, que le vapotage soit prohibé et qu’il ne soit plus légal de fabriquer des cigarettes électroniques dans le pays.

Une récente étude a participé à créer la polémique au sujet du vaporisateur. Elle a été menée par l’Université de Santé Publique d’Hong-Kong. Elle a porté sur 800 personnes et a révélé que 4,4% des interviewés âgés entre 15 et 29 ans avaient déjà essayé l’e-cigarette. Certains ont expliqué l’avoir expérimentée par curiosité tandis que d’autres ont raconté qu’ils vapotaient dans une démarche de sevrage tabagique. Le Professeur Daniel Ho Sai-yin affirme qu’il y a des risques importants à utiliser une cigarette électronique, il évoque notamment la possible addiction des jeunes à la nicotine, la fameuse théorie de la passerelle. Il s’inquiète également des risques à long terme que personne ne connaît.

Les officiels chinois ignorent par ailleurs les études qui ont démontré l’innocuité du dispositif. Le Président du Conseil Antonio Kwong Cho-shing espère voir une interdiction totale du produit en Chine : plus de fabricants, plus de publicité, plus de commercialisation ni même d’importation de cigarettes électroniques. Il faudra maintenant voir si les législateurs adoptent la même position…

Le Secrétaire à l’Alimentation et à la Santé Ko Wing-man a déclaré vouloir “étudier la proposition du conseil avec attention pour légiférer”.


Via The Standard

Review Author:Review Date: