Vous êtes ici : Vaping Post » La boîte à questions » Questions pratiques » La cigarette électronique est-elle remboursée par la sécurité sociale ?

La cigarette électronique est-elle remboursée par la sécurité sociale ?

    Annonce

À l’instar de nombreux autres médicaments il est tout à fait légitime de se poser la question de savoir si la vape peut-elle être, oui ou non, prise en charge par la Sécurité Sociale française. Le premier ministre l’a annoncé récemment les substituts nicotiniques sont désormais entièrement remboursés, alors qu’en est-il de l’e-cigarette ?

La vape n’est pas un médicament

Depuis la révision de la directive européenne sur les produits du tabac, la cigarette électronique a été catégorisée comme un produit du tabac connexe. Ce produit n’est donc pas reconnu comme un médicament, ni à proprement parlé comme un produit du tabac en France, car la Commission européenne a finalement laissé le choix aux Pays membres de lui donner le cadre légal qu’ils souhaitaient lui attribuer.

Pour que la vape soit considérée un médicament cela nécessiterait que les sociétés spécialisées demandent des autorisations de mise sur le marché du médicament (AMM). Or, aucune société n’a pour le moment véritablement effectué de telles procédures, trop coûteuses. Ainsi, la vape n’étant pas reconnue comme un médicament, il est impossible d’être remboursé par la sécurité sociale. Cela ne veut pas dire pour autant que les autorités ne reconnaissent pas un certain avantage de santé publique dans la popularisation de ce produit, mais cela n’est pas suffisant pour en faire une solution officielle de lutte contre le tabagisme.

Vous l’avez compris, l’e-cigarette n’est pas remboursée par la sécurité sociale. Mais quand est-il des mutuelles ?

D’après nos informations, certaines mutuelles commencent à rembourser timidement une certaine partie du prix d’achat. La logique est toute simple. Si un assuré entreprend des démarches pour améliorer sa santé, ce dernier coûtera moins cher à la société d’assurance car il tombera moins malade et augmentera son espérance de vie.

Si ce genre de position reste encore marginal, dans le secteur des banques c’est une toute autre histoire. Prenez garde par exemple à vos demandes de crédit car les sociétés d’assurance dans ce type de secteur demandent très généralement si vous êtes fumeur.

Malheureusement les assurances qui travaillent avec les organismes de crédit ne font pas encore de grande différence entre le vapotage et le tabagisme. Ainsi, si vous répondez NON à la question “êtes-vous fumeur” mais que vous précisez être vapoteur il y a de fortes chances que vous soyez catégorisé néanmoins comme fumeur. Pour approfondir le sujet lire notre article sur les demandes de crédits quand on est vapoteur.