Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » La cigarette électronique augmenterait de 60% les chances d’un sevrage tabagique

La cigarette électronique augmenterait de 60% les chances d’un sevrage tabagique

Des anciens fumeurs témoignent de leur expérience avec la cigarette électronique

L’e-cigarette comme aide au sevrage, une réalité que des milliers de vapoteurs connaissent déjà.

Les fumeurs ont clairement plus de facilité à arrêter la cigarette à l’aide de la cigarette électronique, comparativement aux autres méthodes de sevrage tabagique.

En effet, on a constaté 60% de réussite de sevrage en plus pour les personnes qui vapotaient au lieu d’utiliser les traitements à la nicotine traditionnels. L’étude, réalisée par des chercheurs britanniques, a été rendue publique dans le journal Addiction.
Ce sont 6863 personnes qui ont été interrogées, durant leur tentative de sevrage entre 2009 et 2014. Cette étude nous révèle également que 20% des personnes interrogées qui ont utilisé la cigarette électronique sont parvenues à stopper leur consommation de tabac.

Selon le chercheur Jamie Brown, ces résultats doivent être nécessairement pris en compte par les autorités qui souhaitent prendre des mesures pour encadrer ce produit, notamment en le classifiant comme un médicament.
Aux Etats Unis, les villes de New York, Chicago et Los Angeles ont par exemple décidé d’interdire le vapotage dans les lieux publics. Le gouvernement Gallois envisage d’ailleurs le même type de mesure.

Les personnes qui dénigrent ce produit craignent que la nicotine présente dans la cigarette électronique crée une addiction auprès des jeunes, qui seraient ensuite incités à tester la cigarette traditionnelle.
Une étude montre néanmoins en Angleterre que les personnes qui n’ont jamais fumé et qui ont adopté l’e-cigarette demeurent très peu nombreuses.
Le professeur Robert West, un expert renommé outre-Manche, affirme même que le vaporisateur personnel pourrait avoir des conséquences positives considérables sur la santé publique.


Source : BBC

Review Author:Review Date: