Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » La cigalike, substitut sensoriel et comportemental, peut aider à fumer moins

La cigalike, substitut sensoriel et comportemental, peut aider à fumer moins

    Annonce

Une étude menée par des chercheurs en psychiatrie et en santé publique montre que les e-cigarettes de première génération peuvent contribuer à réduire la consommation de tabac.

entretien-medecin-questionnaireDes chercheurs américains se sont penchés sur la question des alternatives aux éléments sensoriels et comportementaux du tabagisme. Ils ont interrogé des fumeurs à qui ils avaient donné des “cigalike“,  e-cigarettes de première génération.

Durant 3 semaines, ces équipes de l’université du Minesotta et de Caroline du Sud ont suivi 24 personnes d’environ 48,5 ans, dont 18 hommes. Après une semaine, ces participants ont été équipés d’une cigarette électronique de première génération. Certains ont reçus des dispositifs contenant de la nicotine, d’autres non. Les chercheurs ont interrogé pendant les 2 semaines suivantes les participants sur leur satisfaction liée à la consommation de cigarette électronique et leurs intentions quant au sevrage tabagique.

La satisfaction et le besoin de fumer une cigarette ont diminué chez les fumeurs lorsqu’ils ont commencé à vapoter. Leur dépendance a diminué, qu’ils aient été dotés de cigalike avec ou sans nicotine.

Selon les auteurs de cette étude, les cigarettes électronique contenant de la nicotine ont aidé les fumeurs à réduire leurs envies de fumer et favorisé la diminution du tabagisme. Paradoxalement, les vaporisateurs placébo tout comme les e-cigarettes nicotinées ont réduit la dépendance comportementale au tabac. La nicotine pourrait jouer un rôle moins central dans la réduction du tabagisme des vapofumeurs.

Dans une clinique de Rochester (Minnesota), des patients se sont vu proposés des e-cigarettes pour réduire le risque de complications post-chirurgie. En moyenne, ils  ont divisé par deux le nombre de cigarettes consommées, et près d’un participant sur deux a affirmé vouloir continuer à vapoter. En outre, une personne sur six a totalement arrêté de fumer au cours de l’étude.

Les chercheurs américains envisagent prochainement d’évaluer l’efficacité de dispositifs plus récents qui délivrent plus efficacement de la nicotine.


Meier E., Wahlquist A. E., Heckman B. W., Cummings K. M., Froeliger B., & Carpenter M. J., 2016. A Pilot Randomized Crossover Trial of Electronic Cigarette Sampling Among Smokers. Nicotine & Tobacco Research, ntw157.