Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit iStick Pico – Eleaf

Test : kit iStick Pico – Eleaf

Avec cette nouvelle iStick Pico, Eleaf retrouve l’inspiration et tient là probablement un best-seller. Cette jolie Pico sera-t-elle la remplaçante de la toute première iStick 20 watts ?

Un kit abouti et complet

iStick Pico 041Eleaf vise un public large et nous offre un kit à l’aise partout et qui devrait venir concurrencer sérieusement l’eVic VTC Mini de Joyetech et les autres box de Kangertech ou Joyetech pour ne citer que les plus connues.

Force est de reconnaître que le matériel proposé par les fabricants chinois a fait un bond en avant tant sur le plan de la technologie que sur le plan du design. Aujourd’hui, il est de plus en plus compliqué, à mon avis, de faire la différence entre un équipement moyen de gamme et un autre haut de gamme.

iStick Pico 040Cette iStick brouille encore plus les cartes en proposant un produit abouti, complet et presque bon partout dans ce que la vape peut proposer en avril 2016.

Comme les autres versions, cette iStick Pico propose le contrôle de température. Elle maîtrise et limite la chaleur de la résistance autant pour la protéger que pour vous protéger vous et votre santé. Cette fonction nécessite l’emploi d’une résistance compatible c’est à dire fabriquée en Ni200, en Inox, en Titane ou un équivalent type NiFe ou autres, mais rassurez-vous l’ensemble peut fonctionner simplement en modulant la puissance.

iStick Pico 021Cette Pico propose l’essentiel des avancées techniques réalisées à ce jour avec la puissance et l’autonomie d’un accu interchangeable en 18650. Et non, vous ne rêvez pas, ce petit bout de Pico embarque bien un accu 18650 interchangeable.

iStick Pico 008Elle est vendue en kit, l’achat d’un clearomiseur est donc inutile puisque la box est fournie avec le nouveau Melo III mini. En revanche vous devrez vous procurer séparément un accu de bonne qualité.

Pico ou l’unité de mesure du minuscule pour une taille incroyablement compacte et qui rendra bien compte d’un certain trait de génie signé Eleaf

iStick Pico 038Le nom choisi par Eleaf est en accord parfait avec le produit. En effet, le picomètre est une unité de mesure du très petit de l’ordre de la taille des atomes. Cette référence n’est pas usurpée surtout avec un accu de 18650. C’est certainement la plus compacte à ce jour avec ce format.

“Compacité” est sans hésitation le terme de référence pour cette iSick Pico vraiment petite, Eleaf a réussi là une  intégration parfaite des accus de 18650, et s’offre le luxe de faire plus ergonomique et design que Pipeline avec sa récente Eight. Bien évidemment la qualité n’est pas au niveau de Dicodes mais la conception est assez comparable avec l’accu d’un coté et la puce et l’atomiseur de l’autre.

iStick Pico 022Le coup de génie (ou de bluff) est d’avoir laissé dépasser l’accu du châssis en le recouvrant d’un cap qui servira de fermeture. Les choses géniales sont étonnement et souvent les plus simples.

Un design parfait pour une finition en cohérence avec son tarif médian

iStick Pico 005L’emballage est usuel et toujours plus que correct chez Eleaf, ça ne change pas avec ce Pico et ce Melo III mini.

La box renvoie une sensation de qualité mais aussi quelques approximations dans la fixation du châssis et dans la finition du top cap de l’accu et de son pas de vis. Approximation que l’on pardonne cependant très facilement quand on rapporte les qualités d’usage au tarif.

iStick Pico 017Cette Pico a tout pour faire de vous un vapoteur satisfait et j’imagine que c’est une véritable préoccupation pour la concurrence. Cette Pico est bonne partout.

 

Son design peut emporter les faveurs des deux sexes sans distinction. Sa puissance fournit l’essentiel de la vape y compris pour les plus frénétiques d’entres nous. Certes, elle n’offre pas 1000 watts de puissance mais entre nous, cette course à la puissance intéresse qui ? Passé une certaine valeur on ne vapote plus pour le plaisir mais pour la seule performance.

iStick Pico 011Ensuite pêle-mêle vous avez un câble Usb, un Melo III mini, une résistance de rechange de 0.5 ohm et une seconde de 0.3 ohm dans le clearo et deux modes d’emploi. En résumé il ne vous manque qu’un accu 18650 de bonne facture pour démarrer sans tarder, sous réserve de bien lire le mode d’emploi les réglages et le calibrage des résistances si vous désirez utiliser le contrôle de température ce qui n’est pas une obligation.

Avec ses 185 grammes tout inclus, il pèse 40 à 60 grammes de moins que les produits concurrents. C’est donc une vraie performance avec un accu 18650.

iStick Pico 025L’écran est le même que celui des autres iStick petit mais suffisamment informatif. Les informations utiles sont présentées clairement. Néanmoins la luminosité n’est pas toujours pas réglable et s’il est parfait en intérieur il est presque illisible en plein soleil. Sur mon exemplaire l’écran est légèrement décalé à gauche, c’est pratique pour une utilisation en droitier mais pas pour un gaucher. Je ne saurais vous dire si cela est voulu ou non.

Un usage simple toutes options et des commandes intelligemment pensées

iStick Pico 020Pour ce qui est des commandes de ce Pico, tout est piloté par le fire et deux petits boutons intelligemment dissimulés sous le fond de la box. Ces boutons en métal n’occasionnent pas de bruits parasites ce qui est une réussite pour Eleaf comparé aux premières iStick.

Le fire se trouve naturellement et sa finition et son usage me semblent meilleurs que sur les modèles précédents. Son fonctionnement est moins bruyant et son toucher plus agréable.

Les habitués retrouveront les réglages des iStick et la même puce que les derniers modèles qui offre donc le contrôle de la température, le mode bypass, le mode température et le mode TCR. La mise à jour de la puce est bien entendue de la partie.

Cette iStick Pico est une petite bombe moderne ultra compacte et sexy qui va secouer le petit monde des box. Son ergonomie est juste parfaite pour une vape au quotidien.

iStick Pico 046

Les caractéristiques sont les suivantes :

  • Fire ovale en métal
  • Dimensions (L – l – h) : 45 – 23 – 70.5 mm
  • Poids : 130 g avec l’accu, 185 gr avec le Melo 3 et l’accu
  • Connectique : 510 sur ressort
  • Matière : Acier alu
  • Type de batterie NON fournie : 1 x 18650
  • Résistances compatibles : 0,05 Ohm à 1,5 ohm pour le mode TC-Ni/TC-Ti/TC-SS/TCR et 0.1 Ohm à 3.5 Ohms pour le mode VW
  • Mode contrôle de température TC-Ni/TC-Ti/TC-SS/TCR
  • Température : 100-315°C/ 200-600°F
  • Puissance : 1 à 75 Watt
  • Ecran : OLED blanc
  • Informations écran : Puissance de sortie sélectionnée (en Watts) et/ou température choisie, Température de la résistance, Résistance utilisée (en Ω) et Niveau de batterie (Jauge) et Niveau réel de puissance de sortie
  • Couleurs disponibles : Noir, acier, rose flashy et blanc
  • Mode d’emploi bref mais complet et en français
  • Firmware upgradable
  • Un Melo III mini 55 mm sur 22 mm de 2 ml

Contenu de la boite :

  • Une box
  • Un Melo III mini
  • Deux résistances
  • Lot de joints de rechange
  • Un câble USB
  • Deux manuels

Une qualité de vape standard sans reproche, une puce sans surprise déjà bien connue, et tous les modes de réglage dont vous avez besoin.

Votre iStick Pico supporte donc le nickel, le titane et l’inox sous la triste dénomination de SS pour Stainless Steel mais aussi d’autres possibilités et matériaux avec différents coefficients de chauffe que vous pouvez régler dans les menus M1 à M3.

Comme les autres iStick qui utilisent ce chipset, cette Pico est d’une utilisation assez simple et assez intuitive en particulier pour l’usage du contrôle de température.

La calibration préalable est évidemment présente et reste assez simple d’accès mais toujours pas assez mise en avant. Vous devez appuyer 3 fois sur le fire ce pour arriver au menu sélection des modes de vape, température NI, TI, SS (inox), température M1 à M3, by pass ou enfin wattage.

iStick Pico 061Vous choisissez alors votre sélection via un clic sur le fire. Pour calibrer la résistance en mode contrôle de température vous devez appuyer sur le bouton + et le fire pendant 2 secondes jusqu’à l’apparition du logo cadenas. Le mode d’emploi est par ailleurs clair et précis.

Pour en venir à l’utilisation quotidienne et aux réglages possibles avec cette iStick c’est simple et assez intuitif. Vous pouvez régler facilement votre puissance et/ou votre température avec les boutons + ou – situés sous le fond.

Vous noterez aussi que vous pourrez ajuster la puissance maximum envoyée quand vous utilisez le mode contrôle de température en appuyant 4 fois sur le Fire pour accéder au réglage de cette puissance de 1 à 75 W.

La jauge de batterie est relativement fiable mais pas assez précise au niveau graphique. Il serait préférable d’informer du reste d’autonomie via un pourcentage.

Enfin pour rassurer les étourdis et les inquiets, la Pico repasse automatiquement en mode watt si elle détecte une résistance classique alors qu’elle était réglée en mode température et donc le plus souvent avec une puissance toujours plus élevée, ceci pour éviter de brûler votre résistance classique. Ça, c’est bien, surtout si vous n’avez pas touché aux 75 watts préréglés dans le mode température.

Je dois enfin rapporter que j’ai trouvé que cette iStick Pico consomme assez vite mes accus qui ne sont pourtant pas vieux. Avec le même atomiseur et le même accu, je tiens presqu’une heure de moins qu’avec mon Pipeline Pro 2 par exemple ce qui me fait dire que la coupure de l’accu doit être assez élevée ou alors que ce chipset consomme pas mal d’énergie. J’avoue ne pas avoir trouvé l’information réelle de coupure de l’accu.

Une montée en gamme de l’iStick qui fait la jonction entre tous les usages

Comme les dernières iStick, elle est dotée d’un mode classique et d’un mode Bypass pour transformer votre box en mod méca. Cette iStick Pico ne se limite pas au contrôle de température et aux résistances en titane ou nickel, vous pouvez aussi vous en servir comme n’importe quelle box en choisissant le mode “Wattage” qui permet de moduler la puissance de 1 à 75 watts. Les réglages sont alors extrêmement simples car pour augmenter ou baisser la puissance, il suffit d’utiliser simplement les boutons + ou -.

Le mode By pass transforme votre box en mode méca sous la réserve utile que la box continue de contrôler l’essentiel des mesures de sécurité et vous protège en cas de surtension liée à un mauvais accu ou un mauvais contact. Pour ma part je ne m’en sers jamais mais certains affectionnent cette vape plus directe.

Un clearomiseur Melo III Mini trop petit pour ces résistances qui restent très efficace mais qui oblige à multiplier les remplissages.

Juste un mot sur le Melo III mini qui utilise un remplissage par le haut et un airflow efficace et dissimulé dans la bague du bas. Ce Melo utilise bien sûr les énormes résistances maison, elles sont communes avec la marque Aspire et donc aucune difficulté à vous fournir en accessoires.

Même si je comprends très bien la volonté des fabricants à se préparer à cette petite contenance de 2 ml, je m’interroge sur le fait d’utiliser de telles résistances qui fonctionnent certes très bien mais qui consomment aussi beaucoup beaucoup de liquide. L’autonomie de ces 2 ml est c’est un peu comme une l’étoile filante. Vous serez contraint de remplir constamment le clearo. Il est vrai que vous pouvez aussi opter pour le Lemo 3 qui peut contenir 4 ml mais dans ce kit nous n’avons pas eu le choix.

J’ajouterais pour ceux qui, comme moi, vapent avec de plus gros clearomiseurs, que le Flash E-Vapor V4 va très bien dessus malgré ses 23 mm. En revanche j’ai du enlever la bague d’air flow du Taifun pour le visser. Soyez donc vigilant si vous voulez monter un atomiseur en 23 mm, pour les 22 mm et moins c’est que du bonheur.

Le Melo III mini est en revanche idéal pour vaper discrètement. L’ensemble en mode furtif sans écran allumé permet aux malins de vaper dans le creux d’une main. [chut]

En résumé

Points positifs :

    • Compacité remarquable
    • Accu 18650 remplaçable
    • Design très réussi
    • Trois usages : méca en bypass, simple avec les watts ou évolué via la température
    • Poids léger par rapport à la concurrence
    • Un contrôle de température complet
    • Recharge par USB en bas de la box éloignée des éventuelles fuites de liquide
    • Connectique et pas de vis 510 bien fini permettant l’emploi d’autres atomiseurs

Points négatifs :

    • Préférez un achat nu sans clearo
    • Revêtement peinture fragile
    • Jauge de batterie trop peu informative
    • Finition des pas de vis du top cap accu moyenne
    • Calibrage des résistances en mode température pas assez mis en avant

Conclusion

Note de 5/5 pour la box seule et de 4/5 pour le kit avec ce Melo III mini. Cette iStick Pico est bien dans la digne succession de la première iStick 20 W qui avait séduit pas mal de vapoteurs à sa sortie grâce à son ergonomie et son prix. Tout est bien là pour assurer un gros succès à cette iStick Pico. La seule restriction, et pour le coup c’est le comble, c’est qu’elle est trop réduite pour les trop grosses mains rendant l’usage du fire un peu moins naturel. Mais pour qui cherche une taille réduite c’est la meilleur box du moment il y a pas de doute.

Si cela vous Pico-tte n’hésitez pas une seule seconde !

Nos autres tests

Pas vraiment convaincu par la iStick Pico ? Le Vaping Post teste depuis des années de nombreux matériels. Découvrez notre rubrique Test cigarette electronique ainsi que notre sélection pour les nouveaux vapoteurs pour les meilleures cigarettes electroniques.

Name of Reviewed Item: kit iStick Pico Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2016/05/istick-pico-une.jpg Review Author:Review Date:
  • Marcus

    Bonjour, j’ai un gros souci avec la mienne, j’ai deux toptank NANO avec les meme resistances collées dessus (0.5 ohms), mais un de mes deux tanks n’en demord pas, il reste planté à 1.4 ohms alors que la valeur reelle est de 0.5 ohms, resultat, ça claque quand j’aspire sur ce tank à moins que je ne descende le wattage à 15W. Je n’arrive pas a faire descendre la valeur de la resistance…. Et ça m’énerve!
    Help !!!

    • Denis COUGNAUD

      as tu essayé de changer te ressitance sur le tank problématique. ou alors tu as ta base plein de liquide qui empeche une bonne conductivité

      • Marcus

        ben c’est là qu’est le souci, c’est parce que j’avais un sale gout de brulé que j’ai changé la résistance, comme ça n’a rien changé, j’ai commencé à regarder d’un peu plus près et je me suis aperçu de la différence de résistance entre les deux tanks… sinon à 15 W ça vap correctement… sauf qu’il faut que je fasse attention qd je change de tank… c’est gonflant!

        • Denis COUGNAUD

          dans ce cas il faut que tu inspecte ton plot de connexion dans la base et voire si il est pas noyé…

          • Marcus

            il est net… et de toute façon, il devrait me le faire sur les deux tank, non ? selon le tank que je place, il m’affiche une valeur de résistance différente, comme s’il reconnaissait l’un de l’autre!

          • Denis COUGNAUD

            je parle du plot sous la résistance dans la base du tank..

          • Marcus

            J’ai tout démonté, nettoyé, au cas où et bien que ça ne me semblait pas noyé…. rien n’y fait, mais je suis descendu à 1.36 ohms au lieu des 1.42

  • Rosa Bordenga

    bonjour j ai acheter un istic pico existe t il des drip typ pour ajuster dessus si oui ou les trouver
    merci

  • pierre

    bonjour,

    j’ai acheté la i stick pro avec le melo 3 je connais rien au différends mode bypass m1 m2 m3 nickel ect par contre peux tu me conseillé des réglage car j’ai vremment du mal a la fumé le matin au réveil (sa me fait toussé) j’utilise en produit du 6mg cela me convient si je fumé un paquet de phlippe moris par jour? ou est ce trop fort?

    cordialement,
    pierre

    • Denis COUGNAUD

      Cher Pierre,
      Il faut regler ta puissance vis à vis de la valeur en ohm de ta résistance.
      A combien est détecté ta résistance et à combien règle tu ta puissance en watt.
      Et si tu viens juste de commencer 6mg me parait un poil juste
      dites moi
      bien à vous

      • pierre

        bonjour,
        ma résistance et0,26 ohm et je me mets a 38w

        cdl
        pierre

        • Denis COUGNAUD

          a ta place je monterais sur une résistance entre 0.5 ohm et 1 ohm avec un réglage à 20 Watts, et d’autre part sache que le fait de tousser au début est complètement naturel si tu viens d’arréter de fumer

  • sylvain

    bonsoir,

    j’aimerais acquerir cette box.
    par contre le cleromiseur nautilus peut il se monter sur cette box?
    merci d’avance

    • Denis COUGNAUD

      Sans aucun problème très bon choix

      • sylvain

        merci beaucoup pour votre réponse.

  • Anto Sid

    Bonjour j’ai fais l’acquisition du kit Istick pico et mélo 3 mini et j’aimerais savoir quelle résistance tu préconise.
    Merci

    • Denis COUGNAUD

      La réponse est subjective et dependera de tes goûts mais 0.5 ohm est une valeur polyvalente assez pratique et pas trop energivore. Après à toi de voire tes types préférés en fonction de tes liquides… Bonne vape cher anto

      • Anto Sid

        Merci beaucoup. Et pour ce qui est des matière et de la marque? On m’a conseillé les CCELL vaporesso kanthal est ce un bon choix? Ou conseillerai tu mieux?
        Sachant que je suis en wattage variable
        Merci d’avance

  • Fanny Santos

    Bonjour, j’utilise depuis peu un istick pico. je ne connais pas trop les réglages, pour le moment je suis sur une résistance à 0.3 ohm avec 30w. est ce que cela vous semble correct? d’autre part, j’utilise un accu samsung SAMSUNG INR 18650 25R 2500 mAh. est ce que cela convient?

    merci pour votre aide

    • Denis COUGNAUD

      Accus impeccable et 30 watts pour 0.3 est une valeur raisonnable mais l istick pico est plus à l aise avec des 0.5 et vous gagnerez en autonomie bien à vous

  • Mangeclous

    Bonjour,
    J’ai posté un message samedi dernier, celui-ci n’a semble-t-il jamais été publié..
    Ai-je été modéré ?
    Merci

  • Michael Goetz

    Bonsoir est ce que je peux mettre le clearo nautilus sur mon pico ? Merci d’avance

  • john

    bonjour j’ai depuis quelque semaine une istick pico et je voulais savoir pourquoi je n’arrive pas a tenir une résistance plus d’une semaine alors que des amis a moi arrive a durée en moyenne 2 voire 3 semaine j’utilise un melo 3 mini avec des résistance 0.3 ohm. je vape régulièrement tous au long de la journée et mes réglage sont a 25 w. avez vous une solution pour évité que je consomme des résistances constamment. bien cordialement .

    • Denis COUGNAUD

      a mon sens tu devrais augmenter tes ressitances en ohm et essayer de nouveaux liquides car certain sont vraiment affreux pour les résistances.
      au delà passe au reconsttuctibles c’est 100 fois moins cher pour les résistances

      • john

        merci beaucoup j’utilise principalement du liquide en 50 gv 50 pg et français ( red dingue) pour pas faire de pub, j’ai testé des résistance en 0.5 elle me font 3 jours voir moins et sur ma ego aio la résistance de 0.6 me fait la journée donc dernièrement j’ai pris des 0.3 car elle sont les seul qui tienne a peux prés lol. je peux utilisé des résistance reconstructibles sur mon melo 3 mini? peux tu m’expliqué un peux le principe ?

        • Denis COUGNAUD

          le mieux est d’aller faire ton choix sur les tests présents ici en fonction de ton investissement….

  • Kath Diemer

    Bonsoir, une ptite question peut être bête à vos yeux mais ça fait pas longtemps que j’utilise la cigarette eleaf istick pico (5 mois) . Après l’avoir chargé par câble usb la charge ne tient plus 24 hrs environ mais juste 3-5 h dis je changer la pile ? ou c un défaut ? merci de votre réponse.
    Kath du 68