Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » Interdiction des cigarettes mentholées : un grand nombre de fumeurs pourrait en profiter pour passer à la vape

Interdiction des cigarettes mentholées : un grand nombre de fumeurs pourrait en profiter pour passer à la vape

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Il y a quelques mois, un sondage indiquait que 62 % des fumeurs de cigarettes mentholées affirmaient vouloir trouver une alternative grâce au vapotage. L’interdiction des arômes caractérisants dans les produits du tabac venant d’entrer en application, le vaporisateur personnel pourrait bien trouver de nouveaux adeptes dans les mois à venir.

Près de 2/3 des fumeurs de menthols intéressés par la cigarette électronique

Le 26 février 2014, l’Europe votait la directive anti-tabac dont l’application était programmée pour 2016. Prévoyant un grand nombre de mesures destiné à réduire le taux de prévalence tabagique au sein de l’Union Européenne, se trouvait parmi elles, une mesure qui interdisait l’utilisation « d’arômes caractérisants » au sein des produits du tabac. Une mesure qui signait ainsi, entre autres choses, la fin des cigarettes mentholées, et dont la mise en application était prévue 4 années plus tard, soit le 20 mai 2020.

Extrait de la directive 2014/40/UE du Parlement Européen et du conseil

Ainsi, depuis mercredi dernier, les cigarettes mentholées sont interdites au sein de l’Union Européenne.

Une chance pour l’industrie de la vape de communiquer auprès d’un grand nombre de fumeurs

Mais que vont devenir les consommateurs de cigarettes mentholées suite à la mise en place de cette interdiction ?

S’il est difficile de répondre à cette question, une première piste nous était offerte il y a quelques mois par YouGov, société internationale d’étude de marché basée sur Internet, qui avait conduit un sondage en France à ce sujet.

Outre le fait que ses résultats indiquaient que seul 1 consommateur sur 2 de cigarettes mentholées était informé de l’interdiction prochaine de ce produit, ils nous apprenaient également que si 41 % des fumeurs interrogés souhaitaient continuer de fumer en se reportant sur des cigarettes non mentholées, 62 % des fumeurs de cigarettes aromatisées affirmaient vouloir trouver une alternative via le vapotage.

Une véritable chance pour les professionnels de santé qui soutiennent le vaporisateur personnel comme outil de sevrage tabagique pour informer leurs patients, mais également pour les professionnels du secteur de la vape qui pourraient avoir là, une occasion de communiquer auprès d’un grand nombre de fumeurs désormais orphelins du produit qu’ils consommaient souvent depuis de nombreuses années.

En France, on estime que les cigarettes mentholées représentent environ 8 % des ventes d’un débit de tabac et que près d’un million de fumeurs dans le pays consomment ces produits.

De son côté, le CNCT a réagi au travers d’un communiqué et salué cette décision tout en appelant les pouvoirs publics à « étendre cette interdiction à l’ensemble des produits de l’industrie du tabac et de la nicotine, afin d’éviter un transfert de consommation des plus jeunes vers les cigarillos, les cigarettes de tabac chauffé et les cigarettes électroniques ».

Les derniers articles sur le tabagisme

Brésil : 9 ans, et réduit en esclavage dans une...

  • Publié le 9/11/2021

Lors d’une visite des inspecteurs du travail dans une exploitation de tabac, 9 travailleurs ont été secourus, soupçonnés d’être réduits en esclavage.

USA : pour la première fois depuis 20 ans, les...

  • Publié le 3/11/2021

La complexification de l’accès au vapotage y est-il pour quelque chose ? Difficile de n’y voir qu’une simple coïncidence.

Derek Yach quitte soudainement la fondation de Philip Morris

  • Publié le 2/11/2021

La Fondation pour un monde sans tabac a annoncé soudainement que Derek Yach quittait sa présidence. Un départ qui interroge.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.