Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Hawaï propose l’interdiction du tabac

Hawaï propose l’interdiction du tabac

    Annonce

Hawaï se propose d’interdire la cigarette. La nouvelle a fait grand bruit la semaine dernière aux USA, l’archipel pouvant devenir le premier état américain à prendre une mesure aussi drastique. Sans saisir néanmoins la chance d’imposer la vape.

Hawaï, zone non fumeur

Une proposition parlementaire propose d’interdire la vente de cigarettes tabac à Hawaï en 2024. Déposée à la fois par un représentant démocrate et un représentant républicain, ce serait une première aux États-Unis si cette mesure venait à être adoptée. Cette proposition concerne uniquement le tabac à combustion et ne fait mention de la vape nulle part.

L’archipel d’Hawaï, constitué de 137 îles et seul état américain situé en Océanie, qui partage donc avec l’Alaska la particularité de n’être pas contigu a un autre état des USA, a souvent été pionnier en matière de lutte contre le tabagisme. Il a été, notamment, le premier des 50 états à interdire la vente de cigarettes aux mineurs.

Une bonne idée ? Il y a quelques mois, certains spécialistes de la lutte anti-tabac avaient proposé, en Australie, d’interdire le tabac, expliquant que puisque la vape existait, il était inutile de laisser les fumeurs continuer d’absorber des substances cancérigènes. Proposition peu écoutée et non suivie d’effets.

La proposition Hawaïenne ne va pas jusque là, au contraire. La vape y est réprimée, avec l’interdiction, notamment, de vaper dans les endroits publics, et le projet en question n’en fait nulle mention. Le plan consisterait à interdire la vente de tabac aux moins de trente ans dès cette année, au moins de cinquante ans en 2022 et totalement deux ans après.

Une proposition balistique

La Russie avait émis l’idée d’interdire la vente de tabac à une classe d’âge, en relevant le niveau d’une année sur l’autre, afin que tous les mineurs aujourd’hui soient interdits de tabac toute leur vie. La proposition américaine y ressemble, en version « tir au jugé » : interdire arbitrairement à une classe d’âge, puis à une autre, et enfin totalement, en cinq ans. Toujours sans favoriser le vapotage, qui pourrait être une alternative.

Au contraire, ce délai permettrait aux réseaux de trafiquants de s’organiser. Hawaï est la porte d’entrée pour bien des trafics, en raison de son éloignement du territoire et de l’impossibilité de surveiller en permanence les 137 îles de l’archipel. On se demande sur quelle base les deux législateurs ont établi leur échelle.

La vape pourrait néanmoins profiter indirectement de cette manne : si la mesure passait, les fumeurs de 21 à 30 ans devraient trouver une solution très rapidement, et pourraient servir de moteur à la population de 30 à 50 ans puis à l’ensemble des fumeurs sous trois ans. A condition qu’Hawaï ne durcisse pas ses règles en matière de vapotage et que la FDA calme ses ardeurs anti-vape. Ce qui n’est pas gagné.

Interdire totalement et subitement le tabac est néanmoins une mesure qui a du sens… A condition de proposer une alternative crédible et d’y avoir préparé le pays. Ce serait néanmoins une mesure difficile à prendre et qui provoquerait bien des mécontentements.

Pour l’instant, dans le Monde, seule l’Angleterre serait en mesure de le faire. Et, sur cette île là, il n’en est pas question.

Annonce