Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit Sky Solo – Vaporesso

Test : kit Sky Solo – Vaporesso

  • Par , le 6/02/2019 à 15h00
    Annonce

Le kit Sky Solo est un cigarette électronique tout-en-un pour la vape directe subohm. Ce n’est donc pas un kit pour débutant (sauf exception) mais plutôt un mini kit pour vapoteur confirmé, adepte de la vape directe, pour sortir léger

Simple, discret et puissant

Le kit est tout petit, à peine plus haut qu’une tasse d’expresso, c’est à la fois son atout et sa limite, puisqu’il ne tiendra pas beaucoup plus longtemps que ce café ! Avec cette taille, la batterie est nécessairement petite aussi. Ses 1400 mAh fournisssent environ 60 à 80 bouffées, l’équivalent de 5 à 7 clopes. Pas question de tenir la journée, à moins de vapoter très peu. Mais ce n’est pas son but, pour tenir plus longtemps, il existe un modèle Sky Solo Plus, qui mesure 30 mm de plus et qui possède une batterie de 3000 mAh, doublant l’autonomie. Ce Sky Solo est fait pour sortir léger, mais pas longtemps, une soirée cinoche par exemple, sans prolongation.

Les caractéristiques essentielles du Sky Solo de Vaporesso

Type de matériel kit débutant
Dimensions mod 104 x 22 mm
Batterie intégrée, 1400 mAh
Charge USB
Capacité du réservoir 3,5 ml
Résistances interchangeables
Poids du kit 82 g

Très simple, il n’y a pas de réglage, ni de puissance, ni de flux d’air, il offre une vape subohm de bonne qualité, comparable à celle des autres clearomiseurs subohm de la marque équipées des mêmes résistance GT en mesh. La vapeur est abondante et tiède, les saveurs sont au mieux de ce qu’on fait dans le genre et le hit est satisfaisant, même avec des liquides peu dosés en nicotine. Vaporesso ne précise pas quelle est la puissance délivrée par le couple batterie / résistance, mais au jugé de la vape, on se situe autour de 60 W.

Dans la boite, on trouve le Sky Solo, 2 résistances, des joints de rechange de différentes couleurs, un cordon USB. Il n’y a pas de mode d’emploi en particulier, juste quelques mots au dos de la boite.

AIO subohm

Nous sommes bien devant un tout-en-un, puisque le haut de la batterie est aussi la base du clearomiseur, il n’est donc pas possible de les utiliser séparément. Les résistances livrées sont des GT mesh de 0,18 ohm. Vaporesso ne précise pas si les autres résistances de la marque sont utilisables. Techniquement, elles le sont puisque la marque assure une compatibilité avec tous ses clearomiseurs subohm. On doit donc pouvoir jouer sur la puissance ou sur le rendu en choisissant d’autres valeurs. Mais il reste à vérifier si ça fonctionne bien ou pas dans ce clearomiseur. 

Son montage est classique : on visse la résistance dans la base, puis l’ensemble top cap / réservoir sur celle-ci.

Le remplissage se fait par le haut, après avoir dévissé le drip top en Delrin. Oui, il n’y a pas de drip tip interchangeable sur ce modèle. Le réservoir contient 3,5 ml de liquide, qui sont suffisants pour l’autonomie de la batterie. Sur le modèle Sky Solo Plus, le réservoir contient 8 ml de liquide.

Le flux d’air n’est pas réglable. Il est très aérien, et plutôt bien choisi pour la vape proposée, mais un réglage aurait été bienvenu.

L’unique bouton de mise à feu est entouré d’un indicateur à LED, qui témoigne du fonctionnement du Sky Solo et de la réserve de batterie : il devient rouge.

 

 

Les finitions sont sobres, mais impeccables. Bref, c’est un matériel très simple d’usage et d’entretien, qui ne fait qu’une chose mais bien : vaper 2 ou 3 heures en vape directe soutenue.

Petites observations électroniques

Le Sky Solo n’est pas un mod mécanique, il est équipé d’une électronique de régulation qui protège contre la surchauffe, les court-circuits etc. Elle régule aussi la tension, sans que Vaporesso ne la précise. Etant donnée la puissance ressentie, elle doit maintenir la tension autour de 3,3 ou 3,4 V, qui donneraient bien une puissance de 60 à 70 W avec une résistance de 0,18 ohm.

Il faut en tenir compte si on utilise d’autres résistances. Par exemple avec la GT cell de 0,5 ohm, on aurait plus d’autonomie, mais une puissance de 22 W, très insuffisante avec un flux d’air aussi ouvert.

En résumé

On aime

  • La compacité
  • La vapeur abondante
  • Les saveurs honnêtes
  • Les finitions

On n’aime pas

  • L’absence de réglage du flux d’air
  • La faible autonomie.

Conclusion

4 /5
 

Le Sky Solo de Vaporesso offre une bonne vape subohm dans un format minuscule, plus petit même que bien des AIO pour débutants, c’est son atout et sa limite, puisqu’en conséquence sa batterie est peu autonome. C’est une AIO pour sortie au cinoche !

 

Le Sky Solo de Vaporesso en images

Les derniers articles sur la marque Vaporesso

Test : kit Sky Solo – Vaporesso

  • Publié le 6/02/2019

Simple, discret et puissant Le kit est tout petit, à peine plus haut qu’une tasse d’expresso, c’est à la fois son atout et sa limite, puisqu’il ne tiendra pas beaucoup …

Test : kit Drizzle Fit – Vaporesso

  • Publié le 30/01/2019

Simple et bien pensé Le kit est tout petit, il tient dans le creux de la main, tout en embarquant une batterie de 1400 mAh, qui permet de tirer 360 …

Test : kit Luxe Nano – Vaporesso

  • Publié le 22/01/2019

De belles finitions pour une vape soutenue Le kit Luxe Nano reprend le même design soigné que la version d’origine et offre les mêmes performances, dans un format réduit. Ses …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 7 000 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Sky Solo de Vaporesso Rating Value: 4 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2019/01/Sky-1-1.jpg Review Author:Review Date: