Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » USA : la hausse des tentatives d’arrêt du tabac enfin associée à la vape

USA : la hausse des tentatives d’arrêt du tabac enfin associée à la vape

Alors que la vape aux USA ne cesse de se faire malmener par des campagnes de désinformation et une réglementation disproportionnée, une nouvelle étude de l’Université de Californie vient conforter l’idée selon laquelle la cigarette électronique participe bel et bien à favoriser les tentatives de sevrage au sein de la population.

Augmentation significative du taux de cessation tabagique

L’étude menée par l’équipe du professeur Shu-Hong Zhu s’est appuyée sur les données récoltées via les grandes enquêtes américaines (TUS-CPS) en procédant à des analyses comparatives sur plusieurs années. Voici l’essentiel de leurs résultats : 

“Au sein des 161 054 répondants au sondage 2014-15, 22 548 étaient des fumeurs actuels et 2136 de récents abstinents. Parmi eux, 38,2% des fumeurs actuels et 49,3% des récents abstinents ont essayé des cigarettes électroniques et 11,5% et 19,0% les utilisaient actuellement (tous les jours ou quelques jours).

Les utilisateurs de cigarettes électroniques étaient plus susceptibles que les non-utilisateurs d’essayer d’arrêter de fumer, 65,1% contre 40,1% (changement = 25,0%) et plus susceptibles de réussir à cesser de fumer, 8,2% contre 4,8%.

Le taux général de cessation dans la population pour 2014-15 était significativement plus élevé que celui de 2010-2011, 5,6% contre 4,5% et supérieur à celui de toutes les autres années d’enquête (de 4,3 à 4,5% ).

L’augmentation substantielle de l’utilisation de cigarettes électroniques chez les fumeurs adultes américains a été associée à une augmentation statistiquement significative du taux de cessation tabagique au niveau de la population. Ces résultats doivent être bien pris en compte dans l’élaboration des politiques réglementaires concernant les cigarettes électroniques et dans la planification des interventions de lutte contre le tabagisme.”

Conclusion

“Les utilisateurs de cigarettes électroniques en 2014-15 étaient plus susceptibles que les non-utilisateurs de tenter un arrêt du tabac et d’y réussir.

Le taux global de cessation tabagique pour la population des États-Unis était significativement plus élevé en 2014-15 (lorsque l’utilisation de cigarettes électroniques chez les fumeurs était élevée) qu’en 2010-11 (lorsque l’utilisation de la cigarette électronique était très faible), ainsi que dans tous les années d’enquête précédentes (lorsque l’utilisation de la cigarette électronique était pratiquement inexistante).

Les cigarettes électroniques semblent avoir contribué à favoriser les tentatives d’arrêt du tabac au sein de la population.”

Il est intéressant de noter que la Californie est l’un des États où les campagnes d’information contre la cigarette électronique sont les plus féroces. Nul doute que cette étude devrait recevoir sous peu la foudre des détracteurs habituels, et notamment du célèbre Stanton Glantz (lire sa biographie sur notre site anglais).

Les USA comptaient 9 millions de vapoteurs réguliers en 2014.