Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » France : le Sénat vote une taxe de six euros par millilitre pour les puffs

France : le Sénat vote une taxe de six euros par millilitre pour les puffs

Mis à jour le 30/11/2022 à 10h23
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Ce 8 novembre, le Sénat a voté une taxe sur les puffs dans l’espoir de contrer ce phénomène. Inséré dans le projet de budget de la Sécurité sociale, il n’est pas certain que le texte va survivre à la navette parlementaire.

L’inflation fiscale

Une taxe qui se veut dissuasive.

Le phénomène puff n’a pas échappé au politique : le Sénat français a voté un amendement pour taxer les e-cigarettes jetables à hauteur de 6 euros le millilitre. Cette taxe ne concerne pas les e-cigarettes « classiques ».

Prenant place dans le projet global de financement de la Sécurité sociale, l’amendement a été pris contre l’avis du gouvernement, ce qui compromet sa survie à long terme. En effet, les tournures des discussions au Parlement laissent de plus en plus présager que le texte fera l’objet d’un 49-3, article qui permet à la Première ministre d’imposer le texte sans vote. Il est peu probable qu’elle choisisse d’y insérer un amendement auquel elle est opposée.

La position officielle du parti Renaissances, ex-LREM, du Président Macron, est d’attendre que l’Europe légifère sur le sujet.

Néanmoins, le texte démontre que la représentation politique a bien pris note de la part croissante de la place des puffs dans la société, des problématiques qu’elles soulèvent, et, tout aussi important, que la distinction est bien faite entre vape « traditionnelle » et puffs.

Ce n’est donc pas demain que l’on verra des puffs à 60 euros dans les rayons, mais le secteur doit désormais se considérer en insécurité, pour la première fois depuis son apparition et son expansion fulgurante.

Le reste de l’actualité en France

France : le Sénat vote une taxe de six euros par...

  • Publié le 9/11/2022

Le Sénat français vient d’adopter un amendement au budget de la Sécurité sociale imposant une lourde taxe sur les puffs.

Le mois sans tabac 2022, c’est parti

  • Publié le 31/10/2022

Et c’est reparti pour une nouvelle édition du Mois Sans Tabac, opération conjointe de Santé Publique France et de Tabac Info Service.

France : Alliance contre le tabac demande l’interdiction des puffs

  • Publié le 25/10/2022

Qualifiée d’aberration environnementale et de porte d’entrée vers le tabagisme, la fédération demande l’interdiction des cigarettes électroniques jetables.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.