Vous êtes ici : Vaping Post » ArticlesExplosions d’accumulateurs : allumer le feu (Mis à jour)

Explosions d’accumulateurs : allumer le feu (Mis à jour)

    Annonce

Deux incidents ont eu lieu en l’espace de quelques jours concernant des batteries destinées à la vape. La question n’est pas de savoir si les accumulateurs explosent, parce que la réponse est oui. La question est de savoir pourquoi ils explosent.

Pour mettre les choses au clair

Oui, les accumulateurs, qu’ils soient destinés à la vape ou non, ne sont pas anodins, et oui, ils peuvent présenter des dangers. Même les li-ion, considérés comme particulièrement stables. Mais il est rare, très rare, qu’un incident se produise sans raisons.

Et ce phénomène n’est pas exclusif à la vape : Samsung en sait quelque chose, tant la mésaventure du géant de l’électronique avec son Galaxy Note 7 est devenue célèbre. Les batteries de beaucoup d’ordinateurs portables sont constituées… D’accus 18650, tels qu’on en utilise en vape. Ils ne sont, cependant, pas en tout point identiques, notamment en terme d’ampérage.

Pour tout savoir :
Vous trouverez sur cette page un guide complet répondant à toutes vos questions sur les explosions et surtout, comment les éviter.

Le cas de Denver

Le mois dernier, à Denver, dans le Colorado, un accumulateur de cigarette électronique a pris feu, occasionnant sur le tapis à bagages un petit incendie, vite maîtrisé, et une grosse panique. Le 22 févriers, les pompiers ont rendu leurs conclusions : la batterie a été déposée dans un sac de voyage, avec des clefs de voiture. Ces dernières sont entrées en contact avec les pôles, occasionnant un court-circuit et une surchauffe, à l’origine du dégazage et de l’incendie.

Magnanimes, les autorités ont établi que le vapotage n’était pas en cause, et que l’origine était purement accidentelle. Si effectivement la vape n’est pas directement responsable, l’inconscience du propriétaire de cet accu et de ces clefs, si.

L’incident mystérieux

Un autre incident a fait le buzz, ce wee-end, sur Facebook. Un dispositif de vape pour primo-vapoteur, tout simple, bien connu et éprouvé, aurait pris feu subitement alors qu’il était juste posé sur une table.

C’est possible. Un accumulateur défectueux, ça existe.

Mais quelques doutes subsistent néanmoins. Le fait que ce post et les deux photos qui l’illustrent ait été partagé presque 60 000 fois, ce qui est beaucoup pour un profil personnel. Le fait que le profil de la jeune femme en question masque beaucoup d’informations, ce qui est son droit, mais ait choisi de rendre celle-ci publique. Le fait qu’elle donne beaucoup d’informations très précises, la marque de sa e-cigarette, le fait qu’elle ait été achetée en boutique depuis moins d’un an, qu’elle était debout, pas en charge, pas en utilisation… Comme si la personne voulait s’assurer à tout prix que son post ne serait pas remis en doute.

Surtout, d’autres vapoteurs, sur divers groupes se sont manifestés pour dire qu’ils avaient déjà vu des posts fort similaires sur d’autres profils, soit des photos soit un texte identique.

Attention, il n’est pas question d’affirmer que cette publication est un fake. Simplement, ce que nous disons, c’est que nous avons déjà vu passer des fakes, et ils présentaient beaucoup de similitudes. En attendant plus d’informations, il convient donc de garder un certain esprit critique par rapport à cette affirmation.

Une choses est sûre : la vapoteuse utilisée par cette personne est un modèle très répandu, et aucun incident de ce genre n’avait jusqu’à aujourd’hui été signalé.

Mise à jour :
Anaïs, l’auteure de ces photos, nous a contacté. Sa publication n’est pas un fake, et elle nous a par ailleurs expliqué avoir apporté toutes ces précisions pour répondre à de nombreuses questions qu’on lui posait. Elle a, semble-t-il, par ailleurs, toujours utilisé son appareil dans des conditions normales.  Ce qui soulève la question de savoir si il s’agit d’un incident isolé, ou si toute une série de la même production présente le problème. Nous nous tournons vers le fabricant et nous vous donnerons toute les informations dès que nous en disposerons. 
Soulignons toutefois qu’il s’agit d’un incident isolé sur un modèle précis, et ceci ne remet pas en cause la fiabilité de tous les modèles de e-cigarette en général.

Est-ce que je suis en danger ?

La question légitime que tout un chacun pourra se poser est : est-ce que je suis en danger ? La réponse est simple : pas plus que d’habitude. Comme tout appareil électrique, les e-cigarettes nécessitent des précautions d’emploi élémentaires, et si vous les utilisez normalement, vous ne courez aucun risque.

Acheter un matériel agréé auprès d’un vendeur compétent vous met à l’abri du danger. Même en ligne : la majorité des boutiques sur internet indiquent très bien le niveau de compétence requis, de débutant à expert, et sauront vous renseigner, par mail ou téléphone, si vous avez un doute.

Il existe la possibilité d’avoir un appareil défectueux, mais c’est rare, et la plupart des kits sont tellement équipés de sécurité que vous aurez le temps de réagir.

Bien entendu, certains vous objecterons que la vape est dangereuse et que s’abstenir est préférable pour être en sécurité. C’est une façon de voir les choses : il est vrai que si vous renoncez à la vape, au téléphone portable, aux tablettes, aux ordinateurs portables, aux drones (et à tous les engins radiocommandés en général), mais aussi aux sèche-cheveux, aux four à micro-ondes, aux…. La liste est quasiment infinie, vous serez à peu près à l’abri.

Mais… Si, et seulement si, l’incident signalé sur Facebook est avéré, le ratio un pays comme la France est le suivant : vous avez autant de chance de subir une explosion spontanée de votre e-cigarette, suivant sans conséquences physiques graves, que de gagner dix-huit fois plus d’un million d’euros au Loto la même année (selon les chiffres de la française des jeux). Contre une chance sur deux de mourir du tabac. C’est vous qui choisissez. 

Annonce