Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » E-cigarette en Belgique : Le ministère de la santé souhaite une politique cohérente

E-cigarette en Belgique : Le ministère de la santé souhaite une politique cohérente

    Annonce
La ministre de la Santé Maggie De Block a demandé au Conseil supérieur de la Santé de lui soumettre un avis sur l'e-cigarette.

La ministre de la Santé Maggie De Block a demandé au Conseil supérieur de la Santé de lui soumettre un avis sur l’e-cigarette.

Une partie de l’opposition en Belgique a demandé à la ministre de la santé Maggie De Block de se positionner sur la cigarette électronique, suite aux informations inquiétantes récemment révélées par des chercheurs de Portland. Ces derniers avaient en effet conclu que ce produit pouvait contenir jusqu’à cinq fois plus de matière cancérigène qu’une cigarette classique. Il s’agissait en fait d’une interprétation sur des tests effectués dans des conditions de vapotage inhabituelles.

Maggie De Block s’est basée sur des faits et a répondu aux craintes exprimées par certains membres de l’opposition. Elle a indiqué qu’elle n’avait pas reçu “d’avis concret d’empoisonnement ou d’autres conséquences néfastes pour la santé dues à l’utilisation de batteries dans des cigarettes électroniques.”

Les vaporisateurs contenant de la nicotine sont interdits dans ce pays, les fabricants désirant commercialiser ce type de produit doivent obtenir une autorisation de mise sur le marché, mais les exigences sont tellement élevées qu’aucune entreprise n’a formulé de demande à ce jour auprès de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS).

La ministre de la Santé a “demandé à la mi-janvier au Conseil supérieur de la Santé d’adapter son avis d’octobre 2013” afin de lever les doutes sur les éventuels dangers liés à la cigarette électronique. Son objectif est d’établir une “politique cohérente” sur sa commercialisation et son utilisation.


Via La Libre

Review Author:Review Date: