Vous êtes ici : Vaping Post » Société » Deux associations antitabac cultivent la confusion en France

Deux associations antitabac cultivent la confusion en France

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Le site français Génération Sans Tabac, géré conjointement par CNCT et DNF, en roue libre ? C’est en tout cas ce qu’il est permis de croire au vu d’une publication, où l’AIDUCE est accusé de reprendre des arguments de l’industrie du tabac, rien de moins.

Cocktail estival

Un paragraphe d’un article titré « Tabac et réduction des risques » sur le site Génération Sans Tabac génère de nombreux remous en France depuis que Sébastien Béziau, de Vap’You, l’a relevé sur Twitter.

GST y affirme que l’AIDUCE (Association Indépendante des Utilisateurs de Cigarette Électronique) reprend à son compte des arguments de l’industrie du tabac, l’amalgamant avec des « groupes de façade » comme France Vapotage (dont certains sont des satellites de l’industrie du tabac). On se demande quel est le sous-entendu : GST accuse-t-elle l’AIDUCE d’être les larbins ou les idiots utiles de l’industrie du tabac ? Dans un cas comme dans l’autre, c’est grave.

Génération sans Tabac (GST) est un site géré conjointement par Droits des non-fumeurs (DNF) et le Comité national contre le Tabagisme (CNCT), deux associations antitabac très méfiantes vis-à-vis du vapotage, subventionnées par le contribuable français.

Le passage a suscité de nombreuses réactions, notamment du Pr Dautzenberg, qui demande des précisions sourcées et scientifiques sur une phrase, qu’il conteste fermement. Dans celui-ci, GST affirme sans sourciller : « La focalisation du débat sur les fumeurs les plus dépendants et sur les difficultés du sevrage tabagique permet d’occulter que de nombreux fumeurs cessent assez facilement leur tabagisme ».

L’AIDUCE a formulé une demande auprès de GST pour retirer le passage la visant suite au Tweet de Vap’You et a demandé au ministère de la Santé de s’en assurer.

Claude Bamberger, président de l’AIDUCE, est « surpris qu’au moment où les autorités appellent à renforcer l’aide aux fumeurs les plus en difficulté, le CNCT, une association regroupant des médecins, dénigre une solution comme le vapotage qui a aidé largement plus d’un million de fumeurs à arrêter, sous des prétextes complotistes ineptes (argumentation circulaire), et en reprenant directement les stratégies des marchands de doute (affirmer des risques sans en donner aucune preuve et en niant les données en population) ».

L’ironie, c’est qu’affirmer que l’arrêt du tabac est chose facile, comme le fait le GST, était un argument… De l’industrie du tabac, au siècle passé. La boucle est bouclée.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.