Vous êtes ici : Vaping Post » Conseils et astuces » Débutants : prenez votre temps

Débutants : prenez votre temps

    Annonce

Le mois sans tabac et l’augmentation du prix des cigarettes rendent la conjoncture favorable au passage à la vape, malgré les fake news qui ont circulé ces derniers temps. L’occasion de rappeler, encore, voire de marteler, la base de la base quand on entre en vape.

La première règle du Vape Club

A votre avis, quelle est la première règle en matière de vapotage ? Quand on commence la vape dans un objectif d’arrêt du tabac, quel est la première et la plus importante chose que l’on doit avoir en tête ?

Choisir une bonne boutique de vape ? Oui, mais ce n’est pas la numéro un. Choisir un bon conseiller ? Primordial, oui, mais pas prioritaire. Opter pour du matériel adapté ? Si vous respectez les deux premiers, celui-ci devrait être résolu sans problèmes.

Il y en a des dizaines d’autres, mais l’essentielle, et celle à laquelle, du côté client du comptoir, personne ne pense jamais, c’est : faire les choses en temps et en heure. Ça semble évident ? Pas tant que ça.

Parce qu’en boutique, il y a finalement peu de personnes qui se disent : je veux arrêter le tabac. Du moins, qui se disent simplement ça. Beaucoup entrent en expliquant qu’ils veulent tout arrêter, le tabac et la vape. J’ai toujours envie de leur dire « pour arrêter la vape, vous ne préférez pas attendre d’avoir commencé, déjà ? ».

L’erreur primordiale sur la vape

Beaucoup de personnes quand on gratte un peu, expliquent qu’elles n’ont pas envie de devenir accro à la vape lorsqu’elles arrêteront le tabac. Et c’est là que réside l’incompréhension numéro un sur la cigarette électronique.

Lorsqu’on est fumeur, on ne devient pas accro au vapotage. On l’est déjà. La dépendance est causée par la nicotine, aussi bien pour la cigarette que pour la vape. L’élément central de la dépendance est la nicotine. Les autres molécules contenues dans la cigarette sont destinées à permettre de la consommer facilement, d’augmenter cette dépendance, etc.

La cigarette électronique contient également de la nicotine, sans additifs, contrairement à la cigarette tabac. Concrètement, pas de goudron, pas d’ammoniaque, pas de carburant de fusée ou autres molécules que l’on trouve littéralement par millier dans une cigarette combustible. Et, toujours contrairement à la cigarette tabac, on peut varier le dosage de cette nicotine.

Croire que l’on remplace une addiction par une autre est donc une erreur. En réalité, on transforme une addiction compulsive par une addiction que l’on peut maîtriser, et surtout, sans les ajouts qui tuent un fumeur sur deux.

Laisser le temps au temps

Ne pas croire que l’on remplace une addiction par une autre de laquelle il peut être difficile de se débarrasser est un premier pas vers la compréhension du vapotage, et donc de son utilisation efficace. Que l’on fume ou que l’on vapote, la dépendance est identique, c’est la nicotine qui en est la cause. Ce qui change, c’est la façon de la consommer. 

La cigarette électronique est un dispositif qui va vous permettre, à condition que vous fassiez l’effort de switcher complètement, d’éliminer dans un premier temps les composés les plus nocifs de votre addiction, les résidus de combustion du tabac, puis vous offrir dans un second temps la possibilité de prendre le contrôle de cette addiction afin d’y mettre fin, en descendant progressivement le taux de nicotine.

Se fixer des plans sur le court terme est donc une mauvaise idée : nous ne sommes pas tous égaux face à nos addictions. Certains vont tout cesser, cigarette tabac et vape, en six mois, mais ils sont rares. D’autres vapotent encore au bout de plusieurs années. C’est la raison pour laquelle on ne dit pas que la vape est un dispositif de sevrage, mais un substitut.

Précipiter la descente du taux de nicotine plus vite que votre organisme ne peut s’en sevrer, c’est la certitude d’échouer et de replonger. 

En revanche, les bénéfices du passage à la vape sont immédiats. Débarrassée de l’apport régulier des composés toxiques de la cigarette, votre condition physique va s’améliorer, rapidement et de façon constatable. Quand à l’aspect financier de votre passage à la vape, même s’il n’est pas flagrant du fait de l’investissement de départ, il se ressentira aussi au bout d’un mois. Le tout, sans la frustration liée au sevrage brutal.

C’est donc la première étape pour se libérer efficacement du tabac grâce à la vape : prendre le temps, surtout d’être réaliste.

Les derniers articles sur le sevrage

Quels sont les bénéfices de l’arrêt du tabac grâce à la vape ?

  • Publié le 20/06/2018

Vous envisagez d’arrêter la cigarette pour des considérations financières ou plus important, pour des raisons de santé ? Avec un petit peu de volonté, vous pouvez y arriver ! Pour …

Sevrage tabagique : viens voir le docteur

  • Publié le 4/01/2018

Notez que le présent article n’est pas destiné à lister tous les symptômes et y apporter toutes les réponses. C’est une mise en garde, à lire attentivement. La vape et …

Mois Sans tabac et business en douce : ami entends-tu le vol noir des charognards sur nos groupes ?

  • Publié le 10/11/2017

Malitis non est indulgentum L’impétrant et le charognard Le fumeur sur la voie du sevrage est un impétrant fragile : sa liberté se paie parfois au prix de mille maux. Heureusement …

Mais aussi :

 

Annonce