Vous êtes ici : Vaping Post » Société » Dans le monde entier, on croit la vape aussi nocive que le tabac

Dans le monde entier, on croit la vape aussi nocive que le tabac

    Annonce

Un sondage réalisé après de 27 000 personnes démontre que les fumeurs continuent de mal connaître les avantages du vapotage par rapport au tabagisme.

Une enquête de grande ampleur

Il y a quelques jours, l’organisation We Are Innovation, regroupant plus d’une trentaine de think tank aux financements opaques, a publié les résultats d’un sondage commandé à l’institut IPSOS. Réalisé auprès de 26 950 personnes parmi 28 pays, celui-ci avait pour objectif d’étudier la perception de la nocivité du vapotage par rapport à celle du tabagisme. Pour ce faire, les sondés ont dû répondre à deux questions : 

  • À quelle fréquence utilisez-vous actuellement l’un ou l’ensemble des produits suivants ? (cigarettes industrielles, cigarettes roulées ou tubées, pipe, cigarillos ou cigares).
  • Lequel des énoncés suivants décrit le mieux votre opinion sur le vapotage par rapport au fait de fumer des produits du tabac ? (le vapotage est plus nocif que le fait de fumer des produits du tabac, le vapotage et le fait de fumer des produits du tabac sont tout aussi nocifs l’un que l’autre, le vapotage est moins nocif que le fait de fumer du tabac). 

Pour chacun des pays dans lesquels le sondage a été conduit, 1 000 personnes ont répondu à ces questions, sauf en Ouzbékistan et au Kazakhstan où seules 500 et 450 personnes ont été interrogées. 

La France s’en sort « bien »

Les résultats de cette enquête démontrent que le grand public continue d’être très mal informé au sujet de la réduction du risque offerte par la cigarette électronique par rapport au tabagisme. Au total, 74 % des répondants pensaient que la vape était au moins aussi nocive que le tabagisme, si ce n’est plus. 

En tête des pays dont la population semble la moins bien informée, le Brésil, avec 90 % des sondés qui pensent que vapoter est au moins aussi nocif que fumer, suivi des Pays-Bas et de la Slovénie avec respectivement 85 et 84 % de réponses similaires.

En Belgique et en Espagne, les sondés étaient 74 % à penser le vapotage au moins aussi nocif, tandis qu’ils étaient 79 % en Australie, 63 % au Royaume-Uni et enfin 61 % en France. 

Les pays qui s’en sortaient le mieux étaient l’Italie avec 43 % des répondants qui indiquaient que vapoter est moins nocif que fumer, suivi de la République Tchèque avec 42 %, puis la France et le Royaume-Uni avec respectivement 39 et 37 %. Des chiffres qui semblent démontrer que les habitants de ces pays sont moins nombreux à être sujets à la désinformation sur le vapotage, mais qui restent faibles eu égard à la quantité de données scientifiques qui confirment ce fait. 

Dans le reste de l’actualité

Le vapotage surpasse désormais le tabagisme chez les jeunes

  • Publié le 14/05/2024

Le dernier rapport de l’OMS montre que les mineurs vapotent désormais plus qu’ils ne fument. De quoi inquiéter l’organisation.

Dans le monde entier, on croit la vape aussi nocive...

  • Publié le 13/05/2024

Un sondage réalisé après de 27 000 personnes démontre que les fumeurs continuent de mal connaître les avantages du vapotage par rapport au tabagisme.

Journée mondiale sans tabac : la vape directement visée

  • Publié le 2/05/2024

Pour l’OMS, vapotage et sachets de nicotine sont uniquement destinés à attirer les jeunes dans la dépendance.