Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : CP Squonking Kit – Advken

Test : CP Squonking Kit – Advken

  • Par , le 7/06/2018 à 12h00
    Annonce

Le squonk a le vent en poupe et c’est au tour de la société Advken de se lancer sur ce marché avec le CP Squonking Kit. Bien pensé, original et pratique, ce kit est une réussite mais il s’adresse aux vapoteurs expérimentés.

Le kit est original et entièrement mécanique

Le CP Squonking Kit arrive dans une très grosse boite qui contient tout le nécessaire : la CP Mod et l’atomiseur CP RDA bien sûr, mais aussi deux bouteilles de 7 ml, des joints, un tournevis, un coil, deux petits ressorts ainsi que deux vis pour les pinces de serrage du plateau de l’atomiseur, un tube de rechange qui fait la liaison entre la bouteille et la connectique de la box, un second pin positif plein, une clef Allen pour changer le pin positif de l’atomiseur, du coton et un manuel en anglais et mandarin. Un autre accessoire intéressant est également inclus, il s’agit d’un étui en silicone dans lequel on peut stocker indifféremment des accus 18650 ou les bouteilles de liquide du kit. Trois de ces éléments prennent place dans cet étui qui est certes un peu volumineux pour trouver refuge dans une poche, mais son côté pratique qui permet de bien protéger ces éléments pendant le transport est une très bonne idée.

La box étant entièrement mécanique, il n’y a aucune protection prévue. Son utilisation demande donc certaines connaissances et si vous ne maîtrisez pas les subtilités de la loi d’Ohm, il vous faudra l’apprendre pour l’utiliser en toute sécurité.

Principalement constituée en plastique, on ne peut pas dire que ce choix soit des plus flatteur. Néanmoins, le côté positif de ce matériau est que le poids à vide du CP Mod n’est que de 84 g, l’ensemble du kit atteignant 166 g avec l’atomiseur CP RDA en place ainsi qu’un accu 18650 et la bouteille remplie. Ce poids raisonnable permet d’envisager l’utilisation du kit en mode nomade, surtout que son gabarit est contenu : 116 mm de haut avec l’atomiseur, 50 de large et 24 d’épaisseur. Ce n’est probablement pas le kit le plus compact, mais dans la catégorie des BF, il reste bien placé.

Le CP Mod embarque un accu 18650 qui vient se placer et se retirer d’une manière particulière. Pour insérer l’accu, il faut dévisser le dripper pour permettre au contact situé en dessous du 510 de remonter légèrement, facilitant l’insertion de l’accu sans forcer sur la lamelle. Une fois en place, le contact redescend au fur et à mesure que l’on visse le dripper pour bien se plaquer sur le positif de l’accu afin de le maintenir fermement. Ce n’est pas un verrouillage absolu car en tirant sur l’accu il est possible de le retirer, mais même en secouant la box dans tous les sens, il reste parfaitement en place. Le système est simple et pratique, nul besoin de se laisser pousser les ongles ou de se servir d’un outil pour extraire la batterie, cela permet également de ne pas abîmer son enveloppe de protection.

La lamelle est juste maintenue par deux montants et se retire facilement en la faisant coulisser vers l’extérieur. Si l’intérêt de pouvoir l’extraire pour un nettoyage se fait ici moins sentir, car étant en plaqué argent son entretien reste minime, cela m’a néanmoins permis d’effectuer quelques retouches d’alignement par rapport au positif du 510. En effet, sur notre exemplaire, le contact ne se faisait pas sur toute sa largeur, et après l’avoir redressé très légèrement, tout est rentré dans l’ordre. Dernier point concernant les contacts, le bouton de feu est verrouillable en le tournant dans le sens horaire, ce qui le plaque contre la box en empêchant ainsi son utilisation.

Le connecteur 510 ne présente rien de particulier, son positif est monté sur ressort. Bien que la box possède en épaisseur de 24 mm, le diamètre maximum pour un atomiseur avant qu’il ne dépasse est de 23 mm. Le haut du connecteur dépassant légèrement de la box pour la protéger des frottements ainsi que l’arrondie de l’arrête supérieure, font qu’avec un atomiseur de 24 mm, l’ensemble devient un peu disgracieux.

La trappe donnant accès au compartiment est accessible grâce à une petite encoche située tout en bas. Maintenue par deux aimants placés au centre, elle ne présente pas le moindre jeu une fois en place. L’intérieur du compartiment est bien fini, la pompe parfaitement intégrée sans que rien ne dépasse, le tuyau qui amène le liquide au connecteur est protégé des frottements par une gaine ajourée en métal.

Simple de construction, le CP Mod possède des finitions et un assemblage bien réalisés, si l’on n’est pas réfractaire à son matériau. Tous les éléments embarqués tiennent parfaitement en place, les ornements tels que le logo CP sur la tranche, le nom de la box et les rainures sur la façade arrière restent sobres, seul l’unique coloris en noir avec les boutons dorés peut déplaire, ce sera juste une question d’affinité.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du CP Squonking Kit d’Advken

Type de matériel kit méca BF
Dimensions 86,5 mm sur 50 sur 24
Poids 84 g
Batterie 1 x 18650
Diamètre max. de l’atomiseur 23 mm
Charge non
Bouteille 7 ml
Matériaux plastique
Hauteur 22 mm sur 28
Poids 23 g
Type de montage simple résistance
Arrivée d’air au centre, réglable
Drip tip 810 en Delrin
Matériaux inox
Poids du kit 107 g
Couleurs disponibles noir

Le coffret comprend

CP Mod (×1), Atomiseur CP RDA (×1), bouteille en verre (×2), résistance en 0,17 ohm (×1), drip tip (×1), tournevis (×1), clef Allen (×1), étui de transport pour accus et bouteilles (×1), tube plastique d’alimentation (×1), ressorts de plateau (×2), pin positif plein (×1), vis de serrage du plateau (×2), mode d’emploi (en anglais et mandarin) (×1), coton.

Un système de squonk pratique et plus propre

Contrairement à ce qui se pratique usuellement, le transfert du liquide de la bouteille à l’atomiseur ne se fait pas en appuyant directement sur la bouteille, mais par l’intermédiaire d’une pompe, comme sur un distributeur de savon liquide. Si le système n’est pas réellement nouveau, certains se souviendront par exemple du kit Dripez de Kangertech, son intégration est cependant plus soignée.

Premier avantage : la quantité de liquide que l’on envoie à l’atomiseur est toujours la même à chaque pression. Lorsqu’on appuie directement sur la bouteille, la pression n’est pas toujours identique et la quantité de liquide peut également varier suivant la température. Plus il fait chaud et plus le liquide se fluidifie, notamment pour les liquides à fort taux de VG, et cela peut parfois surprendre.

Second avantage : il n’est plus nécessaire dans ce cas d’avoir une bouteille souple, celles qui sont fournies sont en verre. S’il est difficile de nettoyer un flacon en plastique et de retirer l’odeur d’un liquide chargé d’arômes entêtants, cela devient pratiquement impossible avec une fiole en silicone. Avec le verre, un petit passage au bac à ultrasons avec une goutte de produit vaisselle, et ça ressort nettoyé comme au premier jour.

La bouteille en verre offre également une plus grande facilité lorsqu’il s’agit de tout remonter. Fini la petite fuite parce que l’on presse un peu la bouteille pour la remettre en place, et c’est encore plus délicat avec le silicone. D’ailleurs, sur le CP Mod, insérer ou enlever la bouteille est d’une facilité déconcertante. On tire le poussoir de la pompe vers le haut et on place la bouteille dans la pompe en insérant son tube d’alimentation dans la pompe. À la première pression, l’ensemble se verrouille. Pour retirer la bouteille, on tire le poussoir vers le haut en maintenant la bouteille ce qui désolidarise l’ensemble, il ne reste plus pencher la box pour récupérer la bouteille. Jamais une goutte qui tombe, le principe est simple et j’adore.

Comme la trappe d’accès ne possède pas de découpe pour appuyer sur la bouteille, pour voir le niveau restant dans la bouteille il faut regarder par une fente placée sur le côté de la box. Ce n’est pas toujours très visible lorsqu’on se trouve dans un environnement sombre, mais avec une luminosité correcte, le niveau est parfaitement visible. Reste sinon la possibilité d’enlever la trappe.

Ce principe de squonk est donc vraiment un gros point fort et résout à lui seul pas mal de petits détails agaçants inhérents aux autres systèmes. Seule ombre au tableau qui aurait pu être évitée : le poussoir est un peu dur à actionner. Il s’avère que le petit ressort qui se trouve dans le système de distribution de la bouteille est légèrement trop résistif. Je ne suis pas arrivé le démonter pour lui trouver un remplaçant, j’espère que ce ressort finira par s’assouplir, mais après deux semaines d’utilisation intensive, il est toujours en pleine forme le bougre.

Le CP RDA est orienté saveur et très accessible

La dernière bonne surprise du kit vient du dripper CP. D’un diamètre de 22 mm pour 28,4 mm de haut, il n’accepte que le simple coil. Bien entendu, il est monté d’origine avec un pin en BF, mais un second qui est plein est également fourni pour utiliser l’atomiseur sur une box conventionnelle.

Composé de 3 éléments, le plateau, la chambre d’atomisation et le drip tip, sa conception est plutôt classique pour ce type d’atomiseur. Le drip tip est au format 810 et vraiment très court, c’est un peu dommage qu’un second un peu plus grand ne soit pas livré tout comme un adaptateur 510.

Le plateau du CP RDA est en plaqué or ce qui facilite son entretien, et le montage se fait facilement. Les pinces de serrage sont montées sur ressort pour aider au placement du coil, ce dernier pouvant prendre place quel que soit son sens d’enroulement. Comme souvent sur les drippers, deux rainures opposées permettent de positionner une tige avec le coil, définissant ainsi la hauteur idéale par rapport aux arrivées d’air.

Les arrivées sont situées de chaque côté du coil. Le réglage se fait directement en tournant la chambre d’atomisation, permettant ainsi de choisir entre 2 ou 4 trous, suivant vos préférences. Bien que ces arrivées soient de taille plutôt modeste, seule la vape en inhalation directe n’est possible. Avec l’ouverture réglée sur les quatre trous, le tirage n’est pratiquement pas restreint, et je lui préfère une ouverture sur deux trous. À noter qu’avec ce réglage le bruit d’air est cependant assez audible, et qu’une petite turbulence se fera sentir. Cela ne me gêne pas plus que ça, mais certains y seront peut-être plus sensibles.

La vapeur produite par le CP RDA est agréable sans être trop présente, quant aux saveurs, elles sont tout bonnement excellentes ! C’est la fête des papilles assurée avec les liquides gourmands et tabacs, un tout petit peu moins avec les fruités. Ses petites dimensions font chauffer rapidement l’atomiseur, délivrant une vapeur tiède/chaude, ce que j’apprécie moins avec les fruités. Qui dit chauffe implique forcément une plus grande condensation, et si les joints retiennent cette condensation assez longtemps, il faudra quand même donner régulièrement un petit coup d’essuie-tout régulièrement autour du plateau.

En résumé

On aime

  • La pompe de squonk qui est pratique et bien intégré
  • La cohérence du kit avec le CP RTA
  • Les très bonnes saveurs délivrées par le CP RTA
  • Les bouteilles en verre
  • Ses finitions
  • Le contenu du coffret

On n’aime pas

  • Le ressort de la bouteille qui est un peu trop résistif
  • Le drip tip trop court du CP RTA
  • Le diamètre maximum de 23 mm pour l’atomiseur

Conclusion

5 /5
 

Si l’on fait abstraction du fait que le CP Mod soit en plastique, ce kit est une vraie réussite. Sa simplicité d’utilisation, son système de squonk bien sûr, ainsi les petits détails pratiques qui vont jusqu’à fournir l’étui pour transporter bouteilles et accus, rendent ce kit très agréable. Le CP RDA est un petit dripper très simple à monter, discret et restituant d’excellentes saveurs pour une vape des plus agréable. Dans ces conditions, je ne peux que vous conseiller ce kit.

 

Le CP Squonking Kit d’Advken en images

 

L’exemplaire utilisé pour ce test du CP Squonking kit nous a été gracieusement fourni par Grossiste Francochine pour une revue objective et sans influence. Ce test est le strict reflet de notre point de vue indépendant sur cet atomiseur.

Les derniers articles sur la marque Advken

Test : Manta MTL RTA – Advken

  • Publié le 22/05/2018

Advken décline le Manta RTA en version dite MTL. Ce nouvel atomiseur est aussi réussi que le précédent et procure une vape des plus agréable en simple coil, mais n’est …

Les meilleurs atomiseurs pour la vape aérienne

  • Publié le 12/01/2018

Ici, c’est le coin des addicts de la grosse vape costaude, des montages en double coil minimum, des hautes puissantes et des gros nuages. Dans cette catégorie, nous avons sélectionné …

Test : Manta RTA – Advken

  • Publié le 28/09/2017

Le Manta RTA d’Advken propose deux réservoirs de capacités différentes et un excellent rendu des saveurs, tout en étant simple et fiable. Un atomiseur à considérer sérieusement au moment du …

Mais aussi :

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: CP Squonking Kit - Advken Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/06/CP-Squonking-Kit-Advken-Une.jpg Review Author:Review Date:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *