Vous êtes ici : Vaping Post » Société » “Arrêtez de glamouriser et de promouvoir l’e-cigarette” ordonnent certains médecins américains

“Arrêtez de glamouriser et de promouvoir l’e-cigarette” ordonnent certains médecins américains

    Annonce
Jenny McCarthy ici dans une publicité pour la marque américaine Blu.

Jenny McCarthy ici dans une publicité pour la marque américaine Blu.

Des médecins américains de Pennsylvanie s’inquiètent de la popularité croissante en faveur de la cigarette électronique et demandent à ce que les professionnels arrêtent de valoriser ce dispositif. Le pneumologue Richard T.Bell estime par exemple que ce produit ne devrait pas être montré à la télévision, selon lui nous pourrions perdre le bénéfice de toutes les améliorations de santé publique apportées par les encadrements sévères contre les cigarettes traditionnelles.

Un accord majeur avait été signé en 1998, entre 46 états américains et cinq grands industriels du tabac, ces acteurs s’étaient mis d’accord sur la publicité et les actions marketing liées au tabac. Les fabricants de cigarettes ne pouvaient notamment pas cibler directement les jeunes dans leurs campagnes, de plus ils ne pouvaient pas promouvoir leurs produits dans les films au cinéma ni dans les séries télévisées.

L’American Heart Association s’inquiète également des publicités en faveur de ce dispositif, qui le présente selon eux comme tendance, glamour et attractif auprès des jeunes. Le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) estime aussi que la promotion de cette aide au sevrage est négative. Cet organisme évoque une étude qui démontrerait que les personnes qui avaient été touchées par des publicités en faveur du tabac avaient plus de chances de fumer que celles qui ne les avaient pas vues.

En résumé, ces organisations assimilent l’e-cigarette au tabac et aimeraient que le même type de réglementation soit instaurée pour ces nouveaux produits. En France la publicité est pour le moment encadrée par la circulaire du ministère de la santé qui donne aux professionnels des lignes de conduites relativement précises. De nombreux éléments ont été pris des recommandations émises par l’ARPP.


Via Physician News

Review Author:Review Date: