Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Arrêter de fumer avec la cigarette électronique

Arrêter de fumer avec la cigarette électronique

    Annonce
Arrêter de fumer avec la cigarette électronique

Arrêter de fumer avec la cigarette électronique ? Les réponses des vapoteurs et l’avis des études.

A force de lire toujours les mêmes choses de la part des détracteurs de la cigarette électronique, j’en suis venu à l’idée de récolter quelques données pour donner des éléments de réponses à celles et ceux qui se demandent si oui ou non la cigarette électronique est un moyen efficace pour arrêter de fumer, ou si tout du moins elle peut être efficace pour réduire sa consommation de cigarettes.

Vous allez voir que les choses sont assez claires.

Piqûre de rappel

Pour rappel l’ANSM stipule bien que la cigarette électronique n’est pas une méthode pour arrêter de fumer (sevrage tabagique), dans la mesure où aucune demande de mise sur le marché du médicament n’a encore été délivrée, ni même reçue.

Alors pour savoir si les vapoteurs arrivent à réduire leur consommation de tabac ou arrêtent bel et bien de fumer, j’ai simplement fait le tour des sondages récoltés sur les deux plus gros forums français et américains. Il s’agit du forum français forum-ecigarette.com que tout le monde connait je pense et du forum américain e-cigarette-forum.com, ainsi que de quelques autres.

J’ai ensuite regroupé quatre études relativement récentes (Etats-Unis, Italie et Angleterre) qui se sont penchées sur l’efficacité de l’e-cigarette en tant que méthode de cessation.

Précaution d’interprétation

Un biais est à prendre en considération quand on lit des données issues de forums, car il s’agit avant tout de réponses des membres d’une communauté virtuelle (aux liens parfois très forts). Ainsi les répondants peuvent selon moi avoir une prépondérance à vouloir renforcer leur appartenance au groupe et donner des réponses confortant leur choix d’être devenu vapoteur.

Sauf exceptions, on peut également émettre le doute que les personnes ayant abandonné la cigarette électronique (reprise du tabac) n’ont plus trop d’intérêt à fréquenter les forums et donc de répondre au genre de questionnaires qui va suivre. Ceci étant, vous allez voir que les statistiques en provenance de ces forums ne répondent pas qu’à la seule question “avez-vous arrêter de fumer grâce à la cigarette électronique ?“. On apprend beaucoup sur la nature de leur profil et leurs attitudes.

Pour rappel, nous utilisons le verbe vapoter (néologisme) pour décrire l’action de fumer une cigarette électronique, en association avec la vapeur qu’elle produit. Le mot vapoteur décrit alors le fumeur de cigarette électronique.

Si vous avez la flemme de lire la suite, voici ce qu’il faut retenir:

Selon les données récoltées sur les forums :

  • Les vapoteurs ont tous été un jour des fumeurs
  • Les vapoteurs sont (ou étaient) pour la plupart de gros fumeurs
  • Les vapoteurs ne sont pas jeunes (plus de 25 ans)
  • Les vapoteurs réduisent leur consommation de cigarettes de manière très significative
  • Les vapoteurs ressentent une amélioration de leur état de santé
  • Les vapoteurs n’arrêtent pas de fumer au sens propre, ils vapotent
  • Si l’on retire la cigarette électronique d’un vapoteur, il refume
  • La nicotine est un élément important de la vapote
  • Les saveurs tabac des e-liquides ne sont pas forcément les plus recherchées

Selon les données récoltées par quatre études récentes :

  • La cigarette électronique est une méthode très efficace pour réduire à moyen terme la consommation de tabac chez le fumeur
  • Elle semble mieux fonctionner chez les hommes que chez les femmes
  • Les doses de nicotine délivrées par la cigarette électronique sont efficientes

Statistiques du forum e-cigarette-forum.com (USA)

Commençons par décortiquer les réponses de ces 1003 vapoteurs américains et membres du forum (mise à jour du 16 novembre 2012). Notez qu’un survol de la souris sur les aires de chaque diagramme donne le détail avec le nombre de réponses.

Les vapoteurs ont tous été des fumeurs

Ces chiffres vont à l’encontre de l’idée selon laquelle la cigarette électronique pourrait être utilisée par des non fumeurs. Il nous rappelle ce débat lancé cet été par quelques médias français (dont France 2) stipulant que la cigarette électronique serait un tremplin vers le tabagisme pour les jeunes.

Les vapoteurs sont (ou étaient) pour la plupart de gros fumeurs

Les vapoteurs diminuent considérablement leur consommation de cigarettes

Probablement le graphique le plus parlant et qui montre que les vapoteurs diminuent de manière très significative leur consommation de cigarette. On aurait aimé l’option de réponse permettant de connaitre la proportion ayant complètement arrêté de fumer. Mais on verra cela dans les statistiques des forums français plus bas.

Les vapoteurs ressentent une amélioration de leur état de santé

Un discours que l’on retrouve tout le temps dans les communautés de vapoteurs : la cigarette électronique semble améliorer la condition physique du fumeur. Pas surprenant quand on connait les effets catastrophiques de la cigarette à long terme sur la santé.

Les vapoteurs vapotent, et bien comme il faut

Ce graphique traduit selon moi cette idée que la cigarette électronique serait un substitut à part entière et remplace littéralement les cigarettes du fumeur. Il pose alors la question de la dépendance du vapoteur mais également celle de la volonté du vapoteur à ne plus vapoter un jour. La cigarette électronique ouvrirait-elle la voie vers une nouvelle discipline, la e-tabacologie ? La question reste posée.

Retirez l’e-cigarette et vous réobtiendrez des fumeurs

Le graphique ci-dessus montre à quel point il serait dangereux d’interdire la cigarette électronique alors que des centaines de milliers de fumeurs arrivent aujourd’hui grâce à elle à réduire leur consommation de cigarettes. Supprimer l’e-cigarette reviendrait à reconduire des ex-fumeurs vers des méthodes médicamanteuses innefficaces ou simplement vers un tabagisme oublié, augmentant alors encore plus les risques pour la santé du fumeur.

Les vapoteurs ne sont pas jeunes

La cigarette électronique attire les fumeurs américains sans doute fatigués d’avoir fumer assez longtemps pour tenter une autre alternative au tabac et autres substituts. Selon les données de ce forum, le vapoteur américain est âgé de plus de 26 ans.

La vapoteur a besoin de nicotine

Même si il semblerait que la nicotine ne soit pas le seul élément à prendre en considération dans l’analyse de la dépendance au tabac, la nicotine est bien un ingrédient dont les vapoteurs ont du mal à se passer. La plupart d’entre eux utilisent des e-liquides nicotinés. En dehors de la dépendance pure à la nicotine, la recherche du hit pourrait peut être apporter un élément d’explication complémentaire.

La recherche du goût du tabac n’est pas si évidente

Le graphique est assez surprenant car l’on se rend compte que le vapoteur ne cherche pas forcément à retrouver le goût de ses anciennes cigarettes. Les saveurs menthol ou tabac sont autant appréciées que les autres (fruits, sucres, etc).


Statistiques du forum forum-ecigarette.com (France)

Les statistiques françaises confirment celles du forum américain : environ 90% des fumeurs/vapoteurs inscrits ont réduit considérablement leur consommation de cigarettes.

Le forum français dispose de nombreux autres sondages très intéressants mais le nombre de répondants étant généralement inférieur à 500, j’ai décidé de ne pas en parler dans cet article.


Statistiques du forum ecigarette-public.com (France)

Même constat que sur les autres forums, les vapoteurs français ont pour ainsi dire tous réduit leur consommation de cigarette de manière très significative.


Statistiques du forum esigarettaportal.it (Italie)

Les vapoteurs italiens ne sont pas non plus très jeunes

Comme aux Etats-Unis, les vapoteurs en Italie ont pour la plupart plus de 25 ans. Cette idée que la cigarette électronique pourrait attirer les jeunes vers un tabagisme plus facilement accessible car vulgarisé reste encore à prouver.

Faute de temps c’est tout ce que j’ai pu récolté via les forums italiens. Je tenterai de chercher plus tard un sondage sur l’arrêt du tabac dans un forum de vapoteurs.

Après un aperçu de terrain (avec toutes ses limitations), passons aux études cliniques afin de vérifier si les conclusions convergent.


Etudes sur l’efficacité de la cigarette électronique pour réduire la consommation de tabac chez le fumeur

Dr Michael Siegel, Université de Boston (Etats-Unis)

Sans doute l’homme de science le plus cité dans le monde lorsque l’on aborde le sujet de la cigarette électronique. Michael Siegel connu pour son combat contre les lobby pharmaceutiques est un spécialiste du tabagisme aux Etats-Unis qui a conduit notamment une étude en 2011 montrant que la cigarette électronique pouvait efficacement aider les fumeurs à consommer moins de tabac.

Sur un échantillon de 222 répondants (mais avec un taux de participation assez faible), 31% des sujets avaient cessé complètement de fumer, alors qu’une grande majorité (66,8%) déclaraient avoir réduit de manière significative leur consommation de tabac.

Il dit à propos de ses résultats :

La cigarette électronique aide aujourd’hui des milliers d’ex-fumeurs à se tenir éloigné du tabac. De nombreuses méthodes de cessation se sont focalisées sur la nicotine au détriment du côté comportemental de la dépendance, l’efficacité de la cigarette électronique semble en grande partie reposer sur cet aspect. Ces résultats justifient de conduire des études plus poussées.

Dr Lynne Dawkins, Université de East London (Angleterre)

Une étude menée en 2012 sur 85 fumeurs du sexe masculin et féminin, montre que la cigarette électronique réduit de manière significative les envies de cigarettes chez les fumeurs dépendants.

L’étude conclue par contre que cette efficacité est plus élevée chez les hommes que chez les femmes pour lesquelles le dispositif placebo a atteint les mêmes niveaux d’efficacité. Des test de concentration intellectuelle ont pu enfin mettre en évidence que la nicotine délivrée par l’e-cigarette était bel et bien efficiente chez les sujets dépendants au tabac.

Dr Riccardo Polosa, Université de Catania (Italie)

Le Dr. Riccardo Polosa, MD, PhD, est le directeur de médecine interne et d’immunologie clinique de l’université de Catania en Italie. Il est aussi responsable du centre universitaire de recherche sur le tabac (CPCT), et professeur de médecine à l’université de Southampton en Angleterre.

Son étude sur l’efficacité de la cigarette électronique en tant que méthode de cessation et menée sur 40 fumeurs en 2010 ne désirant pas s’arrêter de fumer, a pu montré que 32,5% des participants avaient réduit leur consommation de cigarettes après 6 mois d’utilisation, passant en moyenne de vingt cinq cigarettes par jour à six par jour, alors que 22,5% d’entre eux avaient en revanche complètement arrêter de fumer.

Dr Andrea R. Vansickel, Université de Virginie (Etats-Unis)

Publiée en mai 2012 et probablement la dernière en date, une étude menée à l’université de Virginie aux Etats-Unis  conclue également que la cigarette électronique peut être considérée comme une méthode efficace pour réduire les symptômes de manque lié à la dépendance du tabac.

Les résultats cliniques montrent également que dans les conditions expérimentales utilisées, la cigarette électronique présente moins de risque d’utilisation abusive que pour les cigarettes traditionnelles.


Conclusion

A la lecture des données récoltées sur les forums, des conclusions de certaines études cliniques et en ajoutant bien sûr ma propre expérience individuelle et celles de mes proches, je pense que la cigarette électronique est une méthode efficace pour réduire ou stopper sa consommation de tabac.

En écho aux intentions de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui souhaite bannir l’e-cigarette et aux diverses organisations défendant les intérêts de l’industrie pharmaceutique, il est dans l’intérêt des fumeurs que ce produit ne soit pas retiré du marché et qu’il reste accessible au plus grand nombre.

La cigarette électronique semble être efficace pour réduire les dommages sur la santé liés au tabac. La cigarette électronique peut donc sauver des vies. Sauvons là.


Références sondages :

Sondage général sur le comportement du vapoteur en 7 questions (USA) : http://www.e-cigarette-forum.com/forum/polls/67329-ecig-user-survey-please-follow-instructions-before-taking.html

Sondage e-liquide zéro nicotine (USA) : http://www.e-cigarette-forum.com/forum/polls/89285-do-you-use-zero-nic-e-liquid.html

Sondage arrêt du tabac (France – forum 1) : http://www.forum-ecigarette.com/mon-arret-du-tabac-f27/sondage-arret-du-tabac-grace-a-la-cigarette-electronique-t6131.html

Sondage arrêt du tabac (France – forum 2) : http://www.ecigarette-public.com/t515-sondage-sur-l-arret-du-tabac-avec-la-cigarette-electronique?vote=viewresult

Sondage âge des vapoteurs (Italie) : http://www.esigarettaportal.it/forum/sondaggi/4260-eta-media-svapatori-sondaggio-serio-partecipate-piu-possibili.html

Références études

Electronic Cigarettes As a Smoking-Cessation Tool (USA, 2011) – Michael B. Siegel, MD, MPH, Kerry L. Tanwar, BA, Kathleen S. Wood, MPH : http://www.ajpm-online.net/webfiles/images/journals/amepre/AMEPRE3013.pdf

Electronic cigarettes may help smokers’ memory while they kick the habit (UK, 2012) – Dr Lynne Dawkins of University of East London (UEL) : http://www.uel.ac.uk/news/press-releases/2012/04/ecigarettes.htm

Effect of an electronic nicotine delivery device (e-Cigarette) on smoking reduction and cessation (Italy / UK, 2011) – Riccardo Polosa, Pasquale Caponnetto1, Jaymin B Morjaria, Gabriella Papale, Davide Campagna and Cristina Russo : a prospective 6-month pilot study : http://www.biomedcentral.com/1471-2458/11/786

Clinical laboratory assessment of the abuse liability of an electronic cigarette (USA, 2012) – Andrea R. Vansickel, Michael F. Weaver, Thomas Eissenberg : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1360-0443.2012.03791.x/abstract

Review Author:Review Date:
  • Didier

    super boulot, merci de cette synthèse bien utile

  • Votre enquête est tout simplement impressionnante ! Je ne doutais pas des bienfaits de la cigarette électronique mais voilà qui devrait convaincre les plus sceptiques. J’aurais pour ma part un reproche à faire à cette méthode : j’avais l’impression de devenir encore plus accro à a nicotine ! J’ai donc tout arrêté, pour de bon cette fois. Cela fait des économies supplémentaires 🙂

    • Félicitations pour votre arrêt Yves. Je ne ressens pas pour ma part une augmentation de mon addiction, elle est plutôt beaucoup plus modérée je dirais, moins préssante, même si toujours bien présente. Merci pour votre commentaire.

  • Superbe travail, une référence pour quelque temps.

    Je tique toutefois sur cette notion de “dépendance à la nicotine”, qui me semble trop réductrice d’un phénomène complexe. On est dépendant à un comportement, en l’occurence le vapotage et celui-ci est plus plaisant avec la nicotine pour plein de raisons. Notamment que la nicotine est un produit DOPANT (et maintenant surveillée comme stimulant en compétition par l’agence mondiale anti-dopage, comme la caféine). Dès lors que les timbres de nicotine n’ont jamais rendu personne dépendant, on peut affirmer que la dépendance à la nicotine est un concept arrangeant certains intérêts mais fragile biologiquement.

    Pour ce qui me concerne je bois du café et je le préfère avec caféine : ce n’est pas pour autant que je souffre si je n’ai que du déca sous la main. Il y a plein d’exemples de vapoteurs réguliers en NO (sans nicotine).

  • Bastos

    Quel travail, et que de temps passé pour nous simplifier la tâche. Merci.

  • mariecri

    Bonjour,le jour où j’ai commencé à vapoter il y a 9 semaines,j’ai arrêté de fumer!!!

  • polux

    merci beaucoup

  • cisco2704

    bonjour pour ma part j’ai commencer la cigarette électronique il y a 15 jours et les résultats sont impressionnants, je fumais depuis environ 25 ans et depuis l’essai du vapotage j’ai réduit de 98%, je ne tousse plus et je sens que mes poumons se portent bcp mieux..

  • Constant

    Bonjour, je vapote depuis 15 jours et j’ai totalement cessé de fumer mes 15 cigarettes par jour (si ce n’est parfois quelques bouffées sur de vraies clopes, mais je m’en éloigne de plus en plus. Je suis absolument convaincu du sevrage tabagique par le biais de l’e-cigarette qui permet de conserver le geste du fumeur et l’attitude sociale qui en découle. Par contre, depuis que je suis passé à l’e-clope, et puisque l’objet est nouveau pour moi, je n’arrête pas de vapoter, trop sans doute, et cela me fait prendre conscience de mon addiction. Le but pour moi est de tout arrêter un jour, j’espère.

    Merci pour ce billet fort instructif !

    • anonyme

      moi tout pareil…..et je fini même par avoir mal à la gorge. Je suis fumeur depuis plus de 20 ans et pas que des cigarettes. J’ai tout arrêter du jour au lendemain… mais cette bestiole de ecig ne me lâche plus. La difficulté pour moi c’est qu’une cigarette ce fini pas une ecig… du coup je “vapote” comme un malade mes 2,6ml de liquide par jour à 12mg.
      Je fumais 2 paquets de tabac blond sans filtre par semaine et 3 pétards par jours….
      Je suis passé d’un gout de tabac 17 mg à 12mg parfum fruit… le gout du tabac eliquide ne me satisfait pas…

      • Bonjour, la nicotine contenue dans une ecig selon l’étude du docteur Farsalinos est 7 fois plus lente en moyenne à passer dans le sang qu’avec une cigarette traditionnelle. Cela pourrait en partie expliquer ce besoin de vapoter constant. En baissant ton taux de nicotine les maux de gorge peuvent fortement diminuer selon les cas. Enfin il faut se rappeler que tout ce qui vous éloigne du tabac est bénéfique. Les goûts tabac de e-liquides macérés sont à tester si vous êtes à la recherche de goûts authentiques (House of Liquid) : http://www.ma-cigarette.fr/e-liquide-house-liquid/