Vous êtes ici : Vaping Post » Opinion » Apocalypse Maintenant… Ou plus tard

Apocalypse Maintenant… Ou plus tard

    Annonce

L’apocalypse n’a pas eu lieu, c’est désormais officiel. On l’a pourtant frôlée, deux fois. Une était prévue, et l’autre s’est faite par surprise. Une concernait la vape, et l’autre concernait la vape et les gens normaux. Allons-y pour un peu d’inquiétude, histoire de bien marquer la rentrée.

On l’a échappé belle (bis)

Cet été, on l’a échappé belle, et ce, en deux occasions.

La première fois, ça a été lorsque Facebook et d’autres géants des réseaux sociaux ont déclaré la vape personna non grata, et qu’un vent de panique s’est emparé de la planète vpe. Non, il n’y a pas d’oubli de lettres dans la phrase qui précède, tout le monde s’est mis à écrire vpe au lieu de vape, en espérant tromper les ordinateurs du géant américain.

D’autres ont appelé au boycott du réseau social et à ouvrir des comptes ailleurs, comme nous vous le racontions dans cet article.

Et au final, il ne s’est rien passé. Ou presque. Les groupes de vente de matériel de vape d’occasion ont été fermés, et… C’est tout. La plupart ont déjà rouvert, en mode “secret”, sous invitation, ce qui a permis, au passage, de faire le tri parmi les membres.

On avait vu venir la catastrophe, mais elle nous a frôlés. Une grosse panique pour rien, en somme.

Dans le même temps, dans la nuit du 24 au 25 juillet, un astéroïde a frôlé la Terre. Enfin, il est passé à 70 000 kilomètres, quand même, mais à l’échelle astronomique, c’est frôler. Un gros caillou de la taille d’un terrain de football, qui aurait pu faire pas mal de dégâts. Par exemple, si il s’était écrasé à Paris, tous les habitants de Strasbourg étaient bons pour changer leurs vitres. Au moins, avec l’hiver qui s’en serait ensuivi, la question du réchauffement climatique aurait été réglée pour les deux ou trois ans à venir.

On n’avait pas vu venir la catastrophe, mais elle nous a frôlés. Là, par contre, il y avait de quoi paniquer.

Le futur de la vape peut ressembler à cela. Aujourd’hui, l’inquiétude numéro un sur les réseaux sociaux est une taxation généralisée de la vape en Europe, menace pourtant éloignée. Au pire, elle surviendra lors de l’examen de la prochaine TPD, sous un an, puis sa transcription dans les droits nationaux en prendra deux de plus.

Mais une autre menace que personne n’a détecté pourrait survenir, nous frôler ou nous percuter de plein fouet. Les articles sur des incidents liés à la vape se sont multipliés cet été, et le rapport de l’OMS est tout, sauf anecdotique. Cela pourrait être le signe avant-coureur d’une offensive d’envergure. Encore faudra-t-il que les instruments soient braqués dans la bonne direction pour la voir venir.

Pour aller plus loin

Journée mondiale sans tabac : un groupe d’experts s’attaque à l’OMS

  • Publié le 8/06/2020

Utilisation d’images controversées Il ne vous aura pas échappé que le 31 mai dernier, se tenait la nouvelle édition de la Journée mondiale sans tabac, organisée chaque année par l’OMS. …

L’OMS annonce le report de la COP9, un sursis bienvenu pour la vape

  • Publié le 29/04/2020

La COP9 sur le tabac organisée par l’OMS est reportée d’un an. Devait y être discutée l’interdiction des arômes dans le tabac – et dans la vape.

OMS : pourquoi est-elle aussi méchante ?

  • Publié le 30/03/2020

L’organisation déteste le vapotage. Face à tant d’entêtement, la question se pose : pourquoi l’OMS s’acharne-t-elle autant contre cet outil de réduction des risques ? Nos réponses avec les analyses d’experts en santé publique.

Mais aussi :

Annonce

Les commentaires sont fermés.