Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Afrique du Sud : levée de l’interdiction des ventes de cigarettes

Afrique du Sud : levée de l’interdiction des ventes de cigarettes

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Lundi dernier, le président d’Afrique du Sud a diminué le niveau d’alerte du pays. Une réduction permettant de reprendre la vente des produits du tabac qui était jusqu’à présent interdite afin de lutter contre le COVID-19.

La vente de tabac reprend, celle d’alcool continue d’être interdite

Pendant près de 5 mois, le gouvernement d’Afrique du Sud a interdit la vente de cigarettes et de produits de la vape, afin de ralentir l’épidémie de COVID-19 qui sévit partout dans le pays et dans le monde. Une mesure qui avait rapidement conduit à la mise en place d’un vaste marché noir afin de permettre aux habitants de pouvoir continuer à se fournir.

Lundi dernier, cette interdiction a finalement été levée. En effet, lors d’une allocution officielle, Cyril Ramaphosa, président du pays, a annoncé le passage de l’Afrique du Sud en état d’alerte de niveau 4, contre 5 auparavant. Un changement permettant notamment de reprendre la vente des produits du tabac. L’interdiction de la vente d’alcool, elle, reste maintenue.

Pour le dirigeant, si le confinement a fonctionné et ralenti la progression du virus, « les gens ont besoin de manger » et de « gagner leur vie ». Un fait qui semble confirmer par la très mauvaise santé économique du pays, suite au confinement ayant débuté le 27 mars dernier. Depuis lors, seuls les prestataires de services essentiels continuent de travailler, les établissements de tous les autres secteurs étant entièrement à l’arrêt. Une situation qui a conduit plusieurs millions d’habitants à perdre leur revenu.

Les cigarettiers attaquent le pays en justice

Bien que la reprise des ventes de tabac ait été accueillie favorablement par les acteurs du secteur, mais également les fumeurs du pays, la Fair Trade Independent Tobacco Association (FITA), organisation représentant 80 % des fabricants de cigarettes en Afrique du Sud, a fait savoir qu’elle souhaitait continuer son combat juridique contre cette mesure que le pays a été le seul au monde à mettre en place.

Après un premier procès perdu le 26 juin dernier, qui était destiné à obliger le gouvernement à reprendre la vente de tabac, l’organisation des cigarettiers a récemment fait part de son souhait d’engager une nouvelle procédure, cette fois destinée à obtenir une ordonnance qui interdirait au gouvernement d’empêcher à nouveau la vente des produits du tabac à l’avenir.

Les derniers articles traitant d’économie

Ces sociétés qui tentent d’endormir le gogo

  • Publié le 6/10/2021

Dormir paisiblement grâce à un oreiller contenant du CBD ? Voilà la promesse faite par plusieurs entreprises américaines.

JTI compte sur la vape et le tabac chauffé, mais...

  • Publié le 16/09/2021

Dans une interview au média AGEFI, Vassilis Vovos, de JTI, affirme ses ambitions autant sur la cigarette traditionnelle que sur la vape.

Canada : le marché du cannabis est saturé

  • Publié le 26/08/2021

Trop de cannabis au Canada : poussée par une bulle spéculative, la production s’est emballée et 95 % des stocks n’ont pas trouvé preneur

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.