Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Vaper, c’est pareil que fumer

Vaper, c’est pareil que fumer

Mis à jour le 13/06/2024 à 9h57
    Annonce

Interdiction de publicité, paquet neutre, goût tabac, taxes, lieux publics… Alors que le vapotage est le premier outil d’aide à l’arrêt du tabac, et le plus performant (deux fois plus efficace que les substituts nicotiniques), toutes les mesures qui entendent l’encadrer sont de nature à créer la confusion avec le véritable ennemi : fumer.

Tous les attributs du tabac

Dans la conscience collective, fumer c’est mal. On peut reconnaître que les antitabac et les pouvoirs publics ont bien fait le travail, plus personne n’en doute, fumer rend malade, fumer tue. Plusieurs mesures phare sont comme autant de “repères” pour renforcer cette perception : publicité interdite, paquet neutre, fortes taxes.
Pour la vape ? Tout pareil que le tabac ! La publicité est déjà interdite, le nouveau PNLT envisage des paquets neutres, et au niveau de l’Europe le processus pour taxer est en route, la France ne s’y oppose pas.

Goût tabac

L’e-liquide PG, VG, nicotine, n’a presque pas de goût. Il faut ajouter des arômes pour que ce soit plus agréable. On sait que la diversité des arômes est facteur de réussite à sortir du tabagisme, car chacun peut trouver chaussure à son pied. Mais dans la même veine que les autres mesures, il faudrait que la vape n’ait plus goût que de tabac.
Ce n’est pas du tabac, mais ça a le goût du tabac. Que la vape devienne définitivement une sorte de “sous cigarette”, depuis des années déjà, on ne cesse de nous répéter que ce n’est qu’un “autre produit du tabac”.

Déconseillez

Comme si tout cela ne suffisait pas, les médecins sont désormais enjoints à déconseiller le vapotage à leurs patients. C’est là sans doute le coup de grâce : quand le docteur vous dit “ne faites pas ça”, bien entendu, vous l’écoutez… Le pouvoir de la blouse blanche.

Certains médecins font même du zèle, on voit régulièrement passer des témoignages de femmes enceintes qui avaient arrêté de fumer, et que des gynécologues ont poussées à reprendre “quelques” cigarettes pour arrêter de vaper, au prétexte que ce serait pire que fumer. Acte de maltraitance.

On y est presque, on est en route. La vape sera bientôt affublée de tous les attributs du tabac. Dans les projets de l’OMS, il est même question de redéfinir le mot “fumer” pour que vaper soit inclus dans la définition. Reste à comprendre pourquoi tout ça…

Les précédents avis de Sébastien Béziau

Grossesse et vapotage : nouvelle étude

  • Publié le 3/04/2024

Les résultats d’une nouvelle étude qui montre qu’il ne faut pas décourager les femmes enceintes de vapoter pour éviter de fumer doivent être mis en avant.

Vaper, c’est pareil que fumer

  • Publié le 5/02/2024

Alors que le vapotage est le premier outil d’aide à l’arrêt du tabac, et le plus performant, toutes les mesures qui entendent l’encadrer sont de nature à créer la confusion avec le véritable ennemi : fumer.

Le Royaume-Uni veut restreindre la vente de cigarettes

  • Publié le 5/11/2023

La cigarette tue. Il ne faut pas fumer. Le mieux, peut-être, serait d’interdire la vente de ce produit qui a causé au siècle dernier plus de morts que toutes les guerres, les famines et les catastrophes naturelles réunies ?