Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » La vape vie ses dernières heures à Hong Kong (mise à jour)

La vape vie ses dernières heures à Hong Kong (mise à jour)

    Annonce

C’est au cours d’un discours de politique générale que le gouvernement de Hong Kong a officiellement annoncé la future interdiction de la vape sur son territoire. 

Interdire la vape pour protéger la santé publique

11 octobre 2018 – Alors que le gouvernement chinois souhaitait jusqu’à présent simplement restreindre la vente des produits de la vape aux mineurs, leur interdiction totale a été proposée hier par Carrie Lam Cheng Yuet-ngor, chef de l’exécutif de Hong Kong, lors d’un discours de politique générale. 

Une décision notamment motivée par la citation d’un rapport de l’OMS datant de 2014 qui indiquait qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves que les e-cigarettes aident les fumeurs à arrêter de fumer et que même si les produits sont moins toxiques que les vraies cigarettes, ils présentent quand même un risque pour la santé.

Pour Peyton Chan, ex-fumeur pendant 20 ans interviewé par le South China Morning Post suite à cette annonce, le gouvernement fait une erreur. Il explique : 

« En tant que fumeur pendant 20 ans, l’avènement de la cigarette électronique a été une aubaine pour moi. Comme beaucoup de gros fumeurs qui ont essayé d’arrêter cette habitude qui crée une forte dépendance, j’ai toujours succombé à mon désir de fumer à nouveau, surtout quand j’étais stressé au travail ou en proie à des problèmes personnels.

À ma grande surprise, ma quête Sisyphéenne pour arrêter de fumer est devenue facile quand je suis passée à l’e-cigarette il y a six mois. Petit à petit, mon besoin de nicotine a diminué.

Il y a un mois, j’ai aussi cessé de vapoter, sans les symptômes typiques du sevrage à la nicotine comme l’irritabilité, la mauvaise concentration et le gain de poids. Je n’aurais jamais cru que le prix à payer pour sauver ma santé d’une catastrophe provoquée par des carcinogènes n’était que de 409 yuans (59 $US) ».

Mise à jour – 21/02/19

Aujourd’hui, 21 février 2019, le projet de loi a officiellement été présenté. Le texte propose l’interdiction de l’importation, la fabrication, la vente, la distribution et la promotion de produits de remplacement du tabac, y compris les cigarettes électroniques, les produits sans combustion et les cigarettes à base de plantes selon le média en ligne Hong Kong Free Press.

Pour Amy Yuen, secrétaire adjointe à l’Alimentation et à la Santé, cette mesure est nécessaire :

« Nous espérons qu’en interdisant l’importation, la vente et la fabrication, ces produits (NDLR : de la vape) ne seront pas aussi facilement disponibles sur le marché. Ce sera un moyen efficace d’empêcher la plupart des gens d’y être exposé ».

Selon le gouvernement, cette nouvelle loi devrait entrer en vigueur 6 mois après son adoption par l’Assemblée législative.

Ailleurs en Chine

Chine : 5 jours de détention pour avoir vapoté dans un avion

  • Publié le 9/10/2018

Une législation floue L’histoire se déroule le 29 septembre dernier lorsqu’un passager d’un vol reliant les villes de Hangzhou et Changchun est surpris en train de vapoter dans les toilettes …

Chine : le co-pilote responsable de l’incident de vol sanctionné

  • Publié le 24/07/2018

Le co-pilote et la compagnie aérienne sanctionnés La semaine dernière, un avion de ligne de la compagnie aérienne Air China était forcé de faire un plongeon sur plus de 6 …

Chine : un avion de ligne fait un plongeon car son co-pilote vapotait

  • Publié le 17/07/2018

Une descente brutale de plus de 6 500 mètres Il y a quelques jours, un avion de ligne de la compagnie Air China, reliant les villes d’Hong-Kong et Dalian, a été …

Annonce