Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Vape aux USA : vers un sauvetage de l’outil de sevrage tabagique ?

Vape aux USA : vers un sauvetage de l’outil de sevrage tabagique ?

    Annonce

Une semaine après, l’American Vaping Association revient brièvement sur sa rencontre avec Donald Trump. Son président, à travers des mots simples, semble porter l’espoir de toute une partie de la population américaine : les vapoteurs.

Espérer semble désormais permis

Ces derniers mois ont été compliqués pour le vapotage outre-Atlantique. Entre la petite musique qui résonne depuis longtemps maintenant, qui laisse entendre que l’utilisation d’un vaporisateur personnel exploserait auprès des jeunes du pays, et les conduirait ainsi à une dépendance à la nicotine, ou encore ces nombreux cas de vapoteurs décédés suite à l’inhalation de produits impropres à la consommation, la vape a été particulièrement ciblée ces derniers temps.

Et si, il y a seulement quelques semaines encore, nous pensions être en train d’assister à la fin du vapotage aux Etats-Unis, quelque chose d’incroyable s’est produit. En effet, il y a une dizaine de jours, Donald Trump, président des USA, a invité l’industrie de la vape à la Maison-Blanche.

La vape rencontre Trump : « aujourd’hui, l’histoire a été écrite »

Cette rencontre fut l’occasion pour les acteurs du secteur de pouvoir discuter, argumenter, mais surtout défendre la cigarette électronique, auprès de l’exécutif américain et des professionnels de santé présents ce jour-là.

Une réunion à laquelle Gregory Conley, président de l’American Vaping Association, avait assisté.

Une semaine plus tard, dans la newsletter de son association, il avoue avoir toujours du mal à croire ce qui est arrivé, voir l’industrie du vapotage assise à la même table que le président des USA.

« Une semaine et demie plus tard, le choc ne s’est toujours pas dissipé (…) Je remercie le président et son personnel d’avoir écouté et d’avoir posé des questions réfléchies ».

Il revient rapidement sur les sujets abordés lors de cette rencontre, comme le fait que « des millions d’Américains ont utilisé des produits de la vape pour arrêter de fumer et améliorer leur vie », que le secteur du vapotage est le marché de détail qui connaît la croissance la plus rapide dans le pays, mais aussi que les vapoteurs, directement ciblés par une volonté d’interdire les arômes dans les e-liquides, pourraient bien se souvenir de la mesure le jour où il faudra aller voter.

USA : les futures élections seraient-elles en train de sauver la vape ?

Dans sa lettre, Gregory Conley conclut en expliquant espérer que la FDA « abandonnera enfin sa croisade contre la prohibition et travaillera avec l’industrie et les consommateurs sur une réglementation raisonnable qui protège tous les Américains ».

Il assure également que Donald Trump a été clairement mis au courant concernant le fait que, si l’interdiction des arômes finit réellement par être oubliée, la mise en place de la PMTA, actuellement prévue pour mai 2020, continue de représenter une « autre menace existentielle pour l’industrie et ses clients ».

Pour l’heure, il est impossible de savoir si cette rencontre conduira réellement à une amélioration de la situation du vapotage aux Etats-Unis. Mais au moins, espérer semble désormais permis.

Tout savoir sur la PMTA

Annonce

Les commentaires sont fermés.