Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » USA : une organisation de consommateurs interpelle la FDA

USA : une organisation de consommateurs interpelle la FDA

    Annonce

Parmi les nombreuses propositions actuellement étudiées par la FDA afin de prévenir des dangers du tabagisme, celle de réduire le taux de nicotine présent dans les cigarettes. Il y a quelques jours, la CASAA a publié un communiqué afin d’avertir l’organisme américain des dangers de cette potentielle mesure. 

La CASAA souligne le problème du tabagisme compensatoire

Cette année, la nicotine fait partie des priorités de la FDA. En effet, voilà déjà plusieurs mois que  l’organisme américain semble se montrer particulièrement préoccupé par les ravages causés par le tabagisme, et a décidé, afin de lutter contre, de notamment s’attaquer à la substance. 

Parmi les nombreuses propositions étudiées par la FDA, celle de réduire le taux de nicotine contenu dans les cigarettes

Seulement voilà, pour l’association de consommateurs CASAA (Consumer Advocates for Smoke-Free Alternatives Association), cette mesure, si elle était mise en place, se montrerait bien plus négative que semble l’imaginer l’agence de santé américaine. 

C’est ainsi que l’association a récemment publié un communiqué indiquant, selon elle, pourquoi cette mesure serait une mauvaise idée. 

“Étant donné que la CASAA est un organisme de réduction des méfaits du tabac, nous ne prenons généralement pas position sur la réglementation des produits combustibles. Cependant, puisque la CASAA représente également les fumeurs actuels qui pourraient à l’avenir choisir d’utiliser des produits de réduction des méfaits du tabac, nous avons soumis un commentaire sur cet ANPRM parce que nous sommes préoccupés par les conséquences involontaires de la réduction drastique des niveaux de nicotine dans les cigarettes combustibles et notamment concernant le fait que cela pourrait plus nuire aux fumeurs qu’autre chose”.

Une mesure qui inciterait les fumeurs à fumer d’avantage

“La CASAA estime que la FDA n’a pas suffisamment étudié l’effet de l’abaissement de la teneur en nicotine”.

Parmi les nombreuses conséquences mises en avant par l’association dans le cas où cette mesure serait appliquée, le phénomène de tabagisme compensatoire.

La CASAA prend ainsi l’exemple d’un fumeur qui, s’il fumerait en temps normal une cigarette toutes les 3 heures, suite à la mise en place de taux de nicotine réduits, en fumerait probablement 2 au lieu d’une, s’exposant ainsi deux fois plus aux nombreuses substances cancérogènes présentes dans le tabac combustible.

“Nous sommes particulièrement préoccupés par le fait que l’on n’a pas accordé suffisamment d’attention à la réelle possibilité (sinon probabilité) que dans le cas où cette mesure serait mise en place, la majorité des fumeurs pourrait augmenter leur consommation de tabac afin de compenser cette réduction du taux de nicotine”.

L’association de consommateurs parle également, dans son communiqué, du fait que ce genre de mesure pourrait continuer de faire croire à la population que c’est la nicotine qui représente le plus grand danger du tabagisme, alors qu’il est depuis longtemps établi que non. 

Pour aller plus loin

Une mesure qui serait donc susceptible de causer bien plus de problèmes qu’elle n’en résoudrait en réalité. Son but premier étant censé d’aider les fumeurs à réduire leur consommation de tabac… 

Les derniers articles concernant la FDA

USA : pourquoi la PMTA va tuer la vape indépendante

  • Publié le 12/06/2019

Cet article a été mis à jour le 17/06/19 Depuis le 8 août 2016, tous les produits de la vape sont considérés comme des produits du tabac aux Etats-Unis. Ainsi, …

USA : la FDA malmenée par des organisations antivape

  • Publié le 17/05/2019

La FDA accusée de se soustraire à ses obligations Depuis l’année 2016, la Food & Drug Administration (FDA) est officiellement responsable du marché de la vape aux États-Unis. En effet, …

La FDA autorise la vente de l’IQOS sur le sol américain

  • Publié le 1/05/2019

Une commercialisation autorisée, mais la FDA reste prudente C’est un long processus qui vient de s’achever. Hier, mardi 30 avril 2019, la FDA a officiellement annoncé qu’elle autorisait Philip Morris …

Annonce