Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Irlande et Angleterre : deux approches de la vape, deux résultats opposés

Irlande et Angleterre : deux approches de la vape, deux résultats opposés

    Annonce

En terme de mesures de causes et d’effets, rien ne vaut une comparaison d’équivalents. Et cela tombe bien : un député britannique a fait remarquer, le 19 juillet dernier, que l’Angleterre et l’Irlande avaient des approches et des résultats à la fois similaires et différents sur la tabagisme et la vape. Et les résultats suivent.

Comparons ce qui est comparable

Le 19 juillet dernier, lors d’un débat sur le plan de lutte antitabac du gouvernement à la Chambre des communes, Sir Kevin Barron a souligné le fossé entre le Royaume-Uni et l’Irlande, deux pays qui ont des politiques traditionnelles de lutte antitabac identiques mais qui ont des approches différentes en matière de cigarettes électroniques.

Ces deux pays ont en effet des budgets et des approches de prévention comparables sur la lutte contre le tabagisme, mais une attitude totalement différente en matière de vape : alors que l’Angleterre s’avère aussi permissive que possible dans le cadre de la TPD, appuie ce substitut tout à fait officiellement et en fait même la promotion dans le cadre de politiques de santé publique, l’Irlande adopte une position méfiante vis à vis de l’e-cig, globalement comparable au reste de l’Europe.

Les résultats ? Ils sont incontestables : alors que l’Angleterre constate une baisse de presque un quart du nombre de fumeurs, le taux de tabagisme a augmenté durant la même période en Irlande.

L’approche de prévention, de taxation et le budget par habitant étant comparables pour la lutte antitabac, la conclusion semble dès lors évidente : la différence de résultat est à chercher dans la différence de méthode de sevrage. D’un côté, la promotion et la libération de la vape correspond à une baisse du nombre de fumeurs, de l’autre, une attitude prudente et non-incitative est à mettre en parallèle avec l’augmentation du nombre desdits fumeurs. Comme le dit le latiniste, quod erat demonstratum, ite missa est.

Annonce