Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » USA : Trump va-t-il tuer la vape ?

USA : Trump va-t-il tuer la vape ?

    Annonce

L’administration Trump a récemment imposé sur le territoire américain une taxe de 25 % sur certains des produits importés de Chine. Malheureusement pour les vapers, le président américain a récemment fait savoir qu’il comptait également l’appliquer aux produits de la vape.

25 % de taxe sur les produits de la vape importés de Chine

Il y a quelques semaines, l’administration Trump a proposé d’appliquer une taxe de 25 % sur les produits de la vape importés de Chine, aux États-Unis. Une taxe dont les professionnels du secteur s’inquiètent énormément puisque aux USA, 91 % des produits du vapotage sont importés de ce pays. 

Levée de boucliers de la part des professionnels 

Afin de défendre le secteur de la vape, dont l’industrie est sur le point d’atteindre 5,5 milliards de dollars aux USA, les professionnels du secteur ont plaidé contre cette potentielle nouvelle imposition, mardi dernier, lors d’une audience publique organisée au sein du bureau du représentant américain au commerce. 

C’est à cette occasion que Brittani Cushman, vice-présidente des affaires extérieures de la compagnie Turning Point Brands, a déclaré : 

“L’imposition des tarifs proposés éliminerait simplement un marché en expansion et créateur d’emplois pour les produits de la vape, démantelant le réseau croissant d’importation, de distribution et de vente au détail qui a été créé au cours des dernières années aux États-Unis et qui a généré des dizaines de milliers d’emplois et des dizaines de millions de dollars de taxes pour les économies nationales et d’États”.

Impossible de fabriquer des produits de la vape aux États-Unis

Si plusieurs secteurs sont déjà touchés par cette nouvelle taxe depuis quelques mois, ils ont, pour la majorité d’entre eux, trouvé la solution : faire fabriquer leurs produits directement aux États-Unis, afin d’éliminer les frais d’importations.

Oui mais voilà, ce procédé est tout simplement impossible à mettre en place pour les professionnels de la vape qui tombent en effet sous le coup de la loi du 8 août 2016, mise en place par la FDA, et qui n’autorise pas l’entrée sur le marché d’un quelconque nouveau produit de la vape, sans toutes les autorisations de l’organisme américain. Des autorisations absolument impossibles à obtenir si l’on en croit Tony Abboud, directeur exécutif de la Vapor Technology Association :

“Les entreprises devraient dépenser des millions de dollars juste pour voir si elles obtiennent l’approbation de la mise sur le marché de leur produit”

“Les exigences de la Food and Drug Administration pour certains nouveaux produits, y compris les produits du tabac, créent une barrière à la construction d’usines de fabrication des produits de la vape (…) Les entreprises devraient dépenser des millions de dollars juste pour voir si elles obtiennent l’approbation de la mise sur le marché de leur produit (…) Aucun chef d’entreprise rationnel ne s’installera aux États-Unis aujourd’hui parce qu’il n’a aucune idée si son produit sera approuvé par la FDA”.

En 2017, les importations de produits de la vape, depuis la Chine, se sont chiffrées à pas moins de 300 millions de dollars, soit une augmentation de 274 % par rapport à l’année précédente, selon le United States Trade Representative (USTR). 

La décision d’appliquer ou non cette taxe devrait être rendue dans les jours prochains, le temps pour l’USTR de prendre connaissance des témoignages déposés par les professionnels du secteur, mardi dernier, au bureau du représentant américain au commerce.

Annonce