Vous êtes ici : Vaping Post » Santé » USA : La FDA approuve pour la première fois un médicament dérivé du cannabis

USA : La FDA approuve pour la première fois un médicament dérivé du cannabis

    Annonce

La Food & Drug Administration a récemment approuvé pour la première fois la mise sur le marché d’un médicament dérivé de la marijuana afin de soulager les personnes atteintes d’épilepsie. 

Epidiolex, le nouveau traitement contre l’épilepsie 

“L’épilepsie est un trouble neurologique cérébral se traduisant par des crises épileptiques, causées par le fonctionnement anormal transitoire de cellules nerveuses cérébrales (des neurones). Ce fonctionnement excessif et simultané des neurones donne pour résultat des décharges “électriques” soudaines, les décharges épileptiques, qui se traduisent cliniquement par les crises épileptiques”Association Epilepsie France

Selon de récentes estimations, entre 400 et 500 000 personnes seraient épileptiques en France. Avec plus de 50 millions de personnes concernées à travers la planète, l’épilepsie serait ainsi le trouble neurologique le plus répandu sur Terre, juste après la migraine. 

Bien qu’il existe plusieurs traitements contre ledit trouble, tous ne sont pas idéaux et ne fonctionnent pas aussi bien pour toutes les personnes atteintes de ce problème. 

Voilà pourquoi l’arrivée sur le marché de l’Epidiolex, premier médicament dérivé du cannabis à être approuvé par la FDA, et destiné à traiter l’épilepsie, pourrait se révéler comme étant une excellente nouvelle, tant pour les personnes épileptiques que pour le domaine de la vape tout entier. 

Une étude confirme l’efficacité du CBD pour traiter le trouble neurologique

En mai 2017 paraissait une étude [1] dont les conclusions révélaient que chez des patients atteints du syndrome de Dravet, également appelé épilepsie myoclonique sévère du nourrisson, la consommation de CBD réduisait la fréquence des crises d’épilepsie des malades de 12.4 à 5.9 par mois. 

Une étude [2] plus ancienne, parue l’année précédente, concluait quant à elle que suite à l’administration d’un traitement à base de CBD durant 12 semaines, à 214 patients atteints du même syndrome, la fréquence des crises épileptiques mensuelles avait également fortement baissée, passant ainsi de 30 à “seulement” 12,8. 

Pour aller plus loin
Retrouvez notre interview du laboratoire Tecalcor afin de tout savoir concernant le CBD à vaper, ainsi que notre dossier complet sur les e-liquides contenant la molécule.

Dernièrement, une nouvelle étude [3] publiée dans la revue médicale Epilepsy and Behavior semble confirmer l’efficacité du CBD dans le traitement du trouble neurologique.

Réalisée par des chercheurs de l’University of Alabama at Birmingham (UAB), l’étude consistait à mieux comprendre l’effet du CBD sur la fréquence et la gravité des crises épileptiques. Ainsi, afin d’atteindre cet objectif, il a été demandé à 132 patients (60 adultes et 72 enfants) de consommer entre 5 et 50 mg d’huile de CBD chaque jour, et de noter les éventuels changements qui s’opéreraient dans leur vie suite à l’ingestion de ce nouveau traitement. 

“le nombre de crises enregistrées sur deux semaines est passé en moyenne, de 144 à 52, soit une réduction de plus de 63 %”

Suite à des contrôles réalisés sur chacun des patients à 12, 24 et 48 semaines d’intervalle, l’étude a révélé que plus des deux tiers d’entre eux ont enregistré une baisse significative de la fréquence de leurs crises. Par exemple, suite aux 12 premières semaines de traitement, le nombre de crises enregistrées sur une période de 15 jours était déjà passé de 144 à 52 en moyenne, soit une réduction de plus de 63 %. 

Mais ce n’est pas tout. En plus d’une réduction de la fréquence des crises, ces dernières étaient aussi moins violentes puisque leur gravité moyenne était passée de 80,7 à seulement 39,2 sur l’échelle de Chalfont.

L’échelle de Chalfont a été mise en place en 1991 après que différents scientifiques se soient aperçus que “la gravité des crises a été largement négligée dans les études sur les patients épileptiques et les évaluations du traitement”. Cette échelle consiste en fait à remplir un tableau décrivant des symptômes, dont chacun vaut un certain nombre de points. Le patient n’a ensuite plus qu’à calculer le total de points afin de “connaître” la gravité de sa crise. Voir le tableau, page 876

Grâce à ces résultats particulièrement encourageants, l’Epidiolex est ainsi récemment devenu le premier médicament dérivé du CBD à être officiellement autorisé par la FDA. 

Une excellente nouvelle pour toutes les personnes atteintes d’épilepsie bien sûr, mais également pour le domaine de la vape en général puisque, rappelons-le, le moyen le plus efficace de consommer du CBD étant de le vapoter, le grand public pourrait ainsi percevoir la cigarette électronique de manière beaucoup plus positive, tout particulièrement aux USA où son image ne cesse malheureusement de se détériorer

La vape serait la meilleure méthode de consommation du CBD


  [1] Devinsky, Orrin, et al. “Trial of Cannabidiol for Drug-Resistant Seizures in the Dravet Syndrome | NEJM.” New England Journal of Medicine, Oxford University Press, 25 May 2017, www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1611618

  [2] Devinsky, O, et al. “Cannabidiol in Patients with Treatment-Resistant Epilepsy: an Open-Label Interventional Trial.” Advances in Pediatrics., U.S. National Library of Medicine, 15 Mar. 2016, https://doi.org/10.1016/S1474-4422(15)00379-8

  [3] Cannabidiol improves frequency and severity of seizures and reduces adverse events in an open-label add-on prospective study – Szaflarski, Jerzy P. et al. – https://doi.org/10.1016/j.yebeh.2018.07.020

Annonce