Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Une association malaisienne réclame la prohibition de la vape

Une association malaisienne réclame la prohibition de la vape

    Annonce

Le Docteur Mymoon Alias, président de l’Association Malaisienne pour la santé adolescente, a profité d’une tribune dans le tabloïd The Star pour expliquer pourquoi une interdiction générale de la cigarette électronique lui parait nécessaire.

Près de 10% des adolescents malaisiens seraient vapoteurs

Mappemonde Malaisie

Le Docteur Mymoon Alias, président de l’Association Malaisienne pour la santé adolescente, est l’auteur d’une tribune publiée sur le site du journal The Star. Il avance des arguments qui rendent indispensable, selon lui, la prohibition de la vape.

A l’origine des préoccupations de ce médecin, des chiffres révélés par une étude malaisienne nationale montre la banalisation du vapotage chez les jeunes : 9,1% des jeunes âgés entre 10 et 19 ans vapoteraient dont un tiers quotidiennement de 2 à 5 fois par jour.

“Des signalements d’hospitalisation après l’exposition à la vapeur”

Il s’inquiète des effets de la nicotine présente dans la majorité des dispositifs utilisés par les adolescents en Malaisie d’après la National E-cigarettes Survey mené en 2016. Il cite la mise en garde de l’American Academy of Paediatrics, contre les effets neurotoxiques nocifs de la nicotine sur le cerveau en développement d’un adolescent.

La nicotine, ajoute encore le docteur malaisien, affecte le cerveau et favorise particulièrement durant l’adolescence la consommation de cocaïne et d’autres drogues illicites.

“Des mesures énergiques pour protéger la jeunesse”

Il rapporte par ailleurs des “signalements” d’exposition à la nicotine provenant de cigarettes électroniques, qui aurait provoqué l’hospitalisation et même la mort ! Il n’est donc guère étonnant le voir mettre en avant le rapport 2016 du Directeur Général de la Santé aux Etats-Unis, qui a fait tant polémique ces derniers mois.

Mymoon Alias encourage le ministère de la santé à “prendre des mesures énergiques pour protéger [la] jeunesse contre les effets néfastes de l’utilisation des cigarettes électroniques” et demande l’interdiction totale de la fabrication et de la vente de la cigarette électronique et se félicite au nom de son association des efforts de la lutte anti-tabac entrepris par le gouvernement.