Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Tobacco Transformation Index : le nouvel outil financé par PMI pour transformer l’industrie mondiale du tabac

Tobacco Transformation Index : le nouvel outil financé par PMI pour transformer l’industrie mondiale du tabac

    Annonce
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Par le biais de la Foundation for a Smoke-Free World, Philip Morris International lance un nouvel outil destiné à accélérer la transformation mondiale de l’industrie du tabac. Le cigarettier souhaite ainsi mettre en concurrence tous les fabricants de cigarettes afin de les motiver à continuer sur la voie de la réduction des risques tabagiques.

Surveillance et concurrence au programme

Financé et supervisé par la Foundation for a Smoke-Free World, dont Derek Yach est le président, le Tobacco Transformation Index (TTI) est un nouvel outil destiné à accélérer la transformation de l’industrie mondiale du tabac et la réduction des dommages causés par le tabagisme. Il a pour mission de « surveiller » les activités des cigarettiers concernant 5 points particuliers :

  • L’élimination progressive des produits du tabac à haut risque, tels que les cigarettes et autres produits du tabac combustibles,
  • le développement et les propositions de l’industrie du tabac afin de proposer des alternatives à risque réduit, pour aider les utilisateurs actuels à se détourner des produits à haut risque,
  • les mesures mises en place afin d’empêcher l’accès et la commercialisation de toutes ces alternatives aux non-fumeurs et non-utilisateurs de produits à haut risque,
  • la cohérence des activités de réduction des risques sur tous les marchés, dans le respect des lignes directrices réglementaires,
  • ainsi que la surveillance et l’évaluation de manière critique, du comportement des fabricants de tabac, y compris les actions qu’ils entreprennent afin de soutenir ou d’entraver la réduction des risques liés au tabagisme.

Ayant pris pour exemple d’autres index tel que celui d’accès aux médicaments pour l’industrie pharmaceutique, ou encore celui de l’accès à la nutrition pour l’industrie alimentaire et des boissons, il souhaite « contribuer à sensibiliser » les entreprises et les « inciter à agir » sur des sujets clés touchant leurs industries respectives. Autant d’actions que le TTI pense pouvoir mettre en oeuvre en encourageant une plus grande transparence et en mesurant les performances des entreprises du tabac, de manière à attirer leur attention et ainsi les inciter à se concentrer sur « des défis essentiels ».

Cigarettiers, organisations, décideurs politiques, tout le monde est concerné

« L’indice vise à stimuler la concurrence entre les entreprises afin de réaliser la transformation nécessaire de l’industrie du tabac au profit de la santé publique. Des vies peuvent être sauvées en influençant même les pires entreprises vers la transformation et en leur montrant comment les autres acteurs sont capables de fonctionner ».

L’index devrait également communiquer régulièrement des informations à d’autres parties prenantes, tels que des universités, des ONG, des régulateurs ou encore des décideurs politiques, afin d’éclairer leur travail et leurs décisions. De plus, l’industrie du tabac devrait elle aussi être influencée par les résultats de l’index, la pression des parties prenantes citées ci-dessus, mais également la concurrence avec leurs pairs. 

Une initiation intéressante donc, qu’il sera nécessaire de suivre de près, notamment car la Foundation for a Smoke-Free World, qui est à l’origine de cette action, est financée par Philip Morris International (PMI), même si celle-ci « exclut toute influence de Philip Morris International ou de toute autre société de tabac sur les activités de la Fondation ou sur les recherches financées ».

La parution de l’index devrait avoir lieu tous les 2 ans, et consistera en deux points distincts :

  • Un classement des 15 plus grandes entreprises de tabac dans le monde, qui représentent 85 % du volume mondial de cigarettes, en fonction de leurs progrès relatifs en matière de soutien à la réduction des risques tabagiques,
  • des fiches d’informations par pays décrivant les politiques et les conditions connexes dans 36 marchés, ayant pour objectif d’aider à contextualiser et analyser au fil du temps les activités pertinentes des entreprises sur ces marchés.

Son analyse devrait se faire à différents niveaux :

  • Le volume, prix et revenus des produits à haut risque par rapport aux produits alternatifs et à risque réduit à la nicotine,
  • l’affectation de capitaux, tels que la recherche et le développement et d’autres investissements en capital, à des produits à haut risque par opposition à des produits alternatifs et à risque réduit,
  • les pratiques de commercialisation (y compris les politiques, les procédures et le signalement des infractions),
  • la politique publique et influence du marché,
  • la cohérence des activités et des performances dans les pays à faible et moyen revenu par rapport aux pays à revenu élevé.

D’autres thèmes et indicateurs spécifiques sont en cours d’élaboration et, à chaque parution de l’index, les rapports sur la conception et la méthodologie utilisée paraîtront.

Plus d’articles sur Philip Morris International

Japon : PMI souhaite arrêter d’y vendre des cigarettes dans...

Photo d'un IQOS
  • Publié le 11/05/2021

Grâce à son IQOS, le fabricant de Marlboro souhaite complètement arrêter la vente de cigarettes dans le pays dans les années à venir.

USA : petites magouilles entre cigarettiers, l’État du Colorado et...

  • Publié le 6/01/2021

Altria serait à l’origine de plusieurs éléments de la loi récemment votée dans le Colorado. Des mesure qui lui promettent un bel avenir.

Philip Morris accusé de favoriser le commerce illicite de cigarettes

  • Publié le 31/12/2020

Après avoir travaillé plus de 20 ans avec PMI, le chef d’une ex-entreprise partenaire vide son sac sur les agissements du cigarettier.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.