Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit GTX One – Vaporesso

Test : kit GTX One – Vaporesso

    Annonce
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Le fabricant chinois Vaporesso propose sans cesse des nouveautés. Le kit GTX One est le dernier arrivant de la famille. Compact, polyvalent et équipé d’une généreuse batterie intégrée, ce kit semble idéal pour passer à la vape.

 

Une alternative aux pods ?

Le matériel proposé en ce moment, s’oriente de plus en plus vers le format pod alors que ce genre de kit semble beaucoup plus intéressant pour les débutants, de par sa polyvalence et l’évolutivité qu’il propose. Le kit GTX One ne déroge pas à la règle et convient au plus grand nombre, grâce aux possibilités de réglages, de puissance et de flux d’air.

Caractéristiques techniques

Dimensions du mod127,5 x 22,7 x 29,3 mm
Poids du mod83 g
Format d'accusbatterie intégrée (2000 mAh)
ChargeUSB Type-C 2 A
Puissance maximale40
Diamètre max. de l'atomiseur22
Modes disponiblesWatts, Volts, Automatique
Dimensions du clearomiseur48,65 x 18 mm
Poids du clearomiseur31 g
Capacité du clearomiseur3 ml
Plages d'utilisation5 à 40 W
RemplissagePar le haut

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Clearomiseur
  • Réservoir de rechange
  • Cordon USB
  • Résistances
  • Mode d'emploi

La box GTX One

La face avant est constituée d’un écran OLED de 0,69 pouces qui suffit largement pour afficher toutes les informations nécessaires. Il manque un petit peu de luminosité. En plein soleil, il devient difficilement lisible. Les trois boutons sont agréables à utiliser et ne souffrent d’aucun jeu.

La prise USB type C située sous les boutons de réglage s’utilise pour recharger la batterie intégrée de 2000 mAh. La recharge est rapide (2 A). Le pourcentage de charge et le temps restant avant la charge complète, apparaît sur l’écran quand la batterie est branchée. Il est possible de vapoter pendant la recharge.

Le chipset a été simplifié spécialement pour ce kit. Pour allumer et éteindre la box, il faut appuyer 5 fois sur le bouton principal. Pour accéder au menu il faut appuyer et maintenir les bouton +/- en même temps. En appuyant trois fois rapidement sur le bouton principal, les boutons +/- se verrouillent. Pour les déverrouiller il faut répéter l’action.

Il propose deux modes de vape :

  • le contrôle de la puissance de 5 à 40 W ;
  • le contrôle de la tension de 0 à 4 V.

Un smart mode est présent. Il règle la puissance automatiquement en fonction de la résistance installée en mode contrôle de la puissance. Malheureusement, ce mode ne fonctionne pas sur le modèle testé.

La connectique 510 est montée sur ressort et permet d’accueillir tous les atomiseurs jusqu’au diamètre de 22 mm. Les résistances sont reconnues de 0,15 à 5 ohms. La box a cependant une limite qui peut être gênante dans certains cas. Elle ne peut pas envoyer plus de 4 V. Par exemple, si l’on installe un Nautilus avec un résistance de 1,8 ohm qui s’utilise entre 10 et 14 W, il est impossible d’envoyer plus de 8,9 W.

 

Les finitions de la box sont soignées, la face avant est fabriquée en alliage de zinc et la partie arriéré en ABS. Tout est bien assemblé. 

La grande force de la box GTX est, sans doute, sa compacité. Toute petite et légère avec une batterie de 2000 mAh, le modèle est bluffant.

Le GTX Tank juste correct

Le clearomiseur fourni avec le kit est très cohérent. Il permet une vraie vape MTL (“Mouth to Lung”, bouche puis poumon en français, comme pour une cigarette de tabac) allant jusqu’au DL (“Direct Lung”, directement dans les poumons en français) restreint. Idéal pour mettre le pied à l’étrier et tester plusieurs types de vape afin de savoir quelle sensation convient le mieux. Le drip tip 510 fourni est en plastique très fin. Il convient parfaitement pour la vape MTL.

Le remplissage est très simple. Il suffit de dévisser le top cap ce qui laisse une large ouverture, qui permet de faire rapidement le plein du réservoir de 3 ml de contenance.

Deux résistances sont fournies avec le clearomiseur. Une de 0,8 ohm en mesh, qui s’utilise entre 12 et 20 W et une de 1,2 ohm en mesh également, qui s’utilise entre 7 et 11 W.

La vape procurée par le kit GTX One est un peu décevante. Avec les deux résistances, les saveurs sont moyennes, mais les sensations sont là. Le hit est bien présent et la durée de vie des résistances est très correcte avec près de 40 ml de liquide consommé en moyenne. Pas de problème pour des liquides avec 50 % de glycérine végétale. Au-delà les résistances, surtout celle d’1,2 ohm, ont du mal à suivre si on enchaîne trop les bouffées.

Le GTX Tank est un clearomiseur qui convient pour un nouveau vapoteur mais qui peut être décevant pour un vapoteur expérimenté.

En résumé

On aime

  • Finitions soignées
  • Box compacte
  • Autonomie
  • Polyvalent et évolutif
  • Simplicité des menus

On n’aime pas

  • Rendu des saveurs moyen
  • Tension de sortie limitée à 4 V
  • Mode smart non fonctionnel

Conclusion

4,2 /5

Le kit GTX One de Vaporesso se juge en deux partie. La box dans un premier temps, qui est tout simplement excellente et dont les finitions sont soignées. Légère et compacte, il est difficile de lui reprocher quelque chose dans son fonctionnement. La tension de sortie est limitée à 4 V, ce qui peut poser des problèmes dans certains cas. Le clearomiseur, dans un second temps. La qualité de la vape n'est pas au rendez-vous pour les plus exigeants des vapoteurs. Il sera suffisant pour un fumeur souhaitant arrêter de fumer grâce à la vape mais le rendu des saveurs n'est pas assez bon pour satisfaire un vapoteur expérimenté.

Le Kit GTX One en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.