Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : Tesla Invader GT – Teslacigs

Test : Tesla Invader GT – Teslacigs

  • Par , le 3/12/2020 à 17h17
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Connu comme spécialiste des box, Tesla dévoile cette fois l’Invader GT : un pod à cartouche intégrée. Son format est un mix entre les box Punk 228W et Invader 4. Il fonctionne avec une batterie intégrée de 1200 mAh.

Le pod d'inspiration Tesla

Le pod Invader GT de Tesla dispose d’un potentiomètre variable allant jusqu’à 50 W. Il propose deux types d’inhalation. Une directe (directement dans les poumons) avec des résistances allant de 0,2 à 0,8 ohm et une indirecte (comme une cigarette classique) avec celles de 1,0 et 1,2 ohm. Pour cela, il possède un réglage du débit d’air sur le haut de la cartouche permettant ces 2 types de tirages.

Il ne possède pas d’écran, seulement un potentiomètre que l’on règle de la position 1 à la position 5. La cartouche ne permet pas un remplissage facile car il faut la retirer pour accéder le trou de remplissage situé sur le côté de cette dernière. Une languette en silicone assure l’étanchéité du système.

La vape passe de l’aérien sans aucune restriction à un tirage serré et la production de vapeur sera en conséquence. À noter que l’on a constaté des fuites au bout de 2 semaines d’utilisation au niveau du logement de la cartouche.

Caractéristiques techniques

Dimensions du pod69 x 44 x 20 mm
Poids du pod123 g
ChargeUSB-C
batterie1200 mAh
Plages d'utilisation1 à 50 W
Capacité du réservoir3 ml

Le coffret comprend :

  • Pod
  • Réservoirs
  • Pièces de rechange
  • Cordon USB
  • Mode d'emploi

Un pod au look affirmé

Avec sa forme de bidon d’essence et son corps en alliage de zinc, assez lourd pour un pod, l’Invader GT assume son look affirmé. On trouve le port USB type C pour recharger sur sa partie basse qui oblige à coucher le pod pour la recharge.

Le chargement par USB se fera avec un courant de 5 V pour 1 A. Le bouton fire situé sur ce côté du pod possède un clic sourd et n’a pas de jeu.

Le potentiomètre est situé en dessous du bouton de mise en route. On peut régler de la position I (7 W), II (20 W), III (30 W), IV (40 W) et V (50 W), en fonction de la résistance mise dans la cartouche.

Cinq appuis successifs sont nécessaire pour allumer ou pour éteindre. On peut régler le mode d’aspiration grâce au positionnement du petit sélecteur en dessous du potentiomètre : soit en mode automatique pour un déclenchement sans avoir besoin d’appuyer sur le bouton fire, mode mix (auto et appui fire) et mode où l’on appuie sur le bouton de mise en route pour déclencher la vaporisation du liquide.

Sur le côté opposé, on trouve un trou permettant d’apercevoir le niveau de liquide dans la cartouche mais il est petit et manque de visibilité surtout avec un liquide transparent. On peut également enlever la cartouche par ce côté grâce aux striures du bord de la cartouche pour le remplissage ou l’accès aux résistances pour leur changement.

Une cartouche peu pratique pour le remplissage

L’invader GT de Tesla accueille une cartouche en plastique tenue dans son logement par des aimants et offre donc un système compact.

La cartouche du kit ne présente pas de défauts notoires. Ses dimensions font 32 x 25 x 15 mm. Son système de remplissage sur le côté oblige donc à la retirer afin de la remplir en liquide. Il suffit de soulever la languette en silicone afin de libérer le trou de remplissage.

sur cette cartouche, on trouve également le système de contrôle de l’arrivée d’air pour obtenir une vape à tirage direct ou indirect. À noter que l’embout buccal pour inhaler est au format propriétaire et ne peut pas être remplacé par un format standard. Il est de forme rectangulaire mais il tourne sur lui-même. Il peut ainsi être mis dans un sens ou dans l’autre en fonction de la manière dont on tourne le pod pour avoir l’embout dans le « bon sens » des lèvres.

Nombreuses résistances compatibles et bonnes en saveurs

La résistance se loge directement dans la cartouche en plastique et les joints assurent l’étanchéité. Le tout s’assemble facilement, malheureusement des fuites sont intervenues au bout de 2 semaines au niveau de l’embase.

On trouve plusieurs types de résistances compatibles avec ce pod comme les Nord regular Smok ou les excellentes PNP Voopoo avec un large choix de valeurs en puissance et type d’inhalation directe ou indirecte.

Notons que ces résistances sont disponibles dans de nombreux magasins et c’est bien appréciable.

La restitution des saveurs est vraiment bonne sur tout type d’e-liquide : fruité frais, tabac ou bien gourmand. On ressent bien tous les éléments composant les liquides autant du côté sucré que le côté fruit ou encore les tabacs.

En résumé

On aime

  • Le système compact qui se range facilement dans la poche
  • Le look assumé
  • La compatibilité des résistances
  • Qualité de la vape

On n’aime pas

  • Les fuites au niveau de la cartouche
  • Le système de remplissage

Conclusion

3,6 /5

Le pod Invader GT de Tesla est dédié à tout type de vapoteurs souhaitant avoir la possibilité d'un setup discret. Son look assumé peut séduire ou non mais ses nombreuses résistances compatibles avec leurs saveurs très bonnes pourra plaire au plus grand nombre. Malheureusement, il est peu pratique à l’utilisation à cause de son système de remplissage et du manque de visibilité du niveau de liquide dans la cartouche.

Le Invader GT en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.