Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Drippers » Test : Sith RDA RSA – Vaperz Cloud

Test : Sith RDA RSA – Vaperz Cloud

  • Par , le 7/02/2023 à 18h46
    Annonce

Le Sith est la dernière création de Vaperz Cloud. Le fabricant britannique n’en est pas à son coup d’essai dans la réalisation de dripper de qualité. En reprenant toutes les innovations de ces derniers modèles, il nous livre un dripper single coil aux saveurs exceptionnelles.

Un air de famille

Au premier coup d’œil, le Sith RDA/RSA ressemble étrangement au Asgard mini. Les arrivées d’air sont situées sur le haut de la cloche. En bon single coil, il est coiffé d’un drip tip au format 510. Son réducteur de chambre est un savant mélange entre ce dont étaient pourvus ses prédécesseurs. Encore une fois, Vaperz Cloud nous propose un dripper axé DL et DLR de haut vol.

Caractéristiques techniques

Diamètre24 mm
Hauteur27
Poids25 g
Option BFPin BF inclus
Type de montagesimple coil
Plateau de montagesemi postless
Plage d'utilisationselon le montage
Arrivée d'airhaut
Drip Tip510
MatériauxAluminium

Le coffret comprend :

  • Pièces de rechange
  • Pin BF
  • Drip tip
  • Outil

Une réalisation soignée

Réalisé en Aluminium, le Sith RDA RSA est disponible à l’heure actuelle en cinq coloris. Comme à son habitude, Vaperz Cloud a particulièrement soigné sa réalisation. Un drip tip au format 510 en delrin noir surplombe la cloche. Il est parfaitement maintenu au dripper par deux joints toriques. On en trouve un deuxième légèrement plus court, mais au diamètre interne et externe identique dans le sachet de pièces de rechange. 

La partie supérieure de la cloche est percée de 36 trous (2 x 18 en opposition ). Ce système d’airflows est très permissif et permet d’obtenir une vape allant du DLR au DL très aérien. Le réglage s’effectue en tournant la cloche sur elle-même.

Le nom du dripper est gravé sur la partie supérieure de la cloche. Parfaitement dessinée, sa typographie rappelle l’univers de la saga Star Wars™. Le Sith RDA/RSA fait 24 mm de diamètre. Il est possible de lui ajouter une bague (beauty ring) pour le passer à 25,5 mm. Cette dimension n’a pas été choisie au hasard. Elle permet un accord parfait avec la box Empire, la dernière réalisation du fabricant britannique que nous évoquerons prochainement dans nos pages de tests.

Sous le Sith RDA/RSA, on trouve une profonde gravure rappelant le nom du fabricant. De chaque côté du numéro de série, on trouve deux petites vis BTR. Elles permettent d’obstruer le connecteur 510 pour une utilisation sur box classique. Pour l’insérer, une petite clé BTR est fournie, ainsi qu’une plus grosse pour démonter le pin.
Un pin plein est également disponible dans le sachet des pièces de rechange. La connectique dépasse suffisamment pour une utilisation sur mod méca hybride. 

Un plateau permissif

Le plateau de montage du Sith RDA/RSA est de type semi postless. Il est cerclé par deux joints toriques qui assurent le maintien de la cloche. Leur rétention est parfaite.
Le post positif, plaqué or, est séparé du reste du deck par un large isolateur en peek.
Le négatif, quant à lui, est taillé dans la masse.
Les deux posts sont équipés de vis à empreinte plate de 2mm. Deux autres sont disponibles dans les pièces de rechange ainsi que l’ensemble des joints qui équipent le dripper.
En face des plots de montage, un ergot gravé au nom du dripper permet le maintien du réducteur de chambre. La cuve, d’une profondeur de 5 mm, permet d’accueillir une confortable réserve d’e-liquide.

Logé à l’intérieur de la cloche, on trouve un réducteur de chambre en ultem. Il est maintenu à cette dernière par deux ergots situés sur son cylindre supérieur qui assure également le maintien du drip tip. Vaperz Cloud utilise ce système depuis de nombreuses années et l’a perfectionné avec le temps.
Il a deux fonctions : la première est de réduire considérablement le volume de la chambre d’atomisation en concentrant les saveurs. La deuxième permet de comprimer l’air entrant à l’aspiration et de le rediriger parfaitement sur la résistance. C’est la pièce maîtresse du Sith RDA/RSA.

Elle permet d’ obtenir un rendu des saveurs impressionnant et offre un réglage du flux d’air très précis passant du DLR au DL très aérien sans perte de saveur. De par la conception du dripper, il n’est malheureusement pas possible de visualiser le réglage réalisé. Ce point reste pour nous mineur et ne pose pas de problème à l’utilisation.

La conception du plateau de montage du Sith RDA/RSA permet l’utilisation d’une multitude de résistances, nous y reviendrons.

La pose du coil est très facile. Il suffit de couper les pattes à une longueur de 7 mm et de les insérer dans les posts. Pour obtenir un positionnement parfait, il faut le descendre jusqu’à ce que l’axe pour rouler la résistance soit en appui sur les bords du deck.

La pose de la fibre est tout aussi pratique. Une longueur de 10 mm de chaque côté de la résistance permet de remplir entièrement la cuve  de coton.

Pour s’assurer du bon positionnement de la résistance par rapport aux arrivées d’air, il suffit de poser le réducteur de chambre sur le plateau de montage et s’assurer que la partie supérieure du coil soit en face du haut de la rainure.

Nous avons testé le Sith RDA/RSA avec plusieurs montages pour juger de l’étendu de son potentiel. Ils se sont tous avérés très concluants.

Monté avec un fused ni80 2 x 28/36 roulé sur un axe de 3 mm et stabilisé à 0,5 ohm, le dripper produit, en restreignant considérablement le flux d’air, une vape DLR de très bonne qualité à une trentaine de watts.  La vapeur est dense et chaude, le rendu des saveurs est particulièrement bon et nuancé.

Pour obtenir une vape plus aérienne, nous l’avons équipé d’un alien en ni80 en 3 x28/36 également roulé sur un axe de 3 mm. L’airflow fermé de moitié, la box réglée à 55 W, le dripper élève son niveau. Toujours aussi dense, la vapeur est plus chaude et la restitution des arômes plus nuancée et exaltée. L’utilisation du même type de fil, mais roulé sur un axe de 3,5 mm améliore légèrement le rendu aromatique, mais pas suffisamment pour conseiller ce type ce coil plus complexe à trouver.

Enfin, afin de le pousser dans ses derniers retranchements, nous l’avons associé avec un alien en ni 90 (3 x 27/36) à 0,17 ohm. La box réglée à 75 W, le Sith RDA/RSA ne chauffe absolument pas et continue de délivrer des saveurs exceptionnelles. Nous avons légèrement réduit le flux d’air pour obtenir une vapeur dense. Le potentiel de ce dripper est vraiment exceptionnel pour un single coil. Un produit redoutable dans toutes les configurations.

En résumé

On aime

  • Qualité de fabrication
  • Facilité de montage
  • Airflow très permissif
  • Excellent rendu des saveurs

On n’aime pas

  • RAS

Conclusion

5 /5

Vaperz Cloud est à l'heure actuelle l'un des meilleurs fabricants d'atomiseurs reconstructibles. Avec le Sith, il signe une fois de plus un dripper parfait. Facile à monter et pourvu d'un système de réglage d'airflow très polyvalent, il offre un incroyable rendu de saveurs. Ce simple coil est l'un des meilleurs dans sa catégorie.

Le Sith RDA/RSA en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.