Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : Razor – Vaptio

Test : Razor – Vaptio

    Annonce

Vaptio est une marque habituée aux kits pour les débutants. Avec quelques innovations intéressantes sur le papier, le Razor pourrait se démarquer de la horde de pods disponibles. Il ne reste plus qu’à découvrir si ces innovations ont un réel intérêt. 

Un pod pleins d'idées ?

Le forme globale du pod est très classique. Tout en longueur, un corps en aluminium surmonté d’une cartouche en plastique, aucun doute, on est bien en présence d’un pod. L’ensemble respire la qualité. Il dégage même un coté premium, mais rien ne laisse deviner toutes les petites innovations qu’il embarque.

Caractéristiques techniques

Dimensions du pod22 mm x 10.4 mm x 116 mm
Poids du pod32 g
ChargeUSB C
batterie550 mAh
Plages d'utilisation11,5 W
Capacité du réservoir2 ml

Le coffret comprend :

  • Pod
  • Réservoirs
  • Cordon USB
  • Mode d'emploi

Un pod aux petits plus, peu utiles

Le razor dispose d’un bouton qui permet d’enclencher la vape, en plus de l’option automatique pour vaper. Deux options s’offrent à l’utilisateur : soit en aspirant directement, soit en appuyant sur le bouton de déclenchement. Le bouton permet aussi d’allumer ou d’éteindre le pod en appuyant cinq fois consécutives.

Si l’on appuie trois fois, on active le mode “preheat” qui va lancer un cycle de chauffe de la résistance pour l’amorcer ou la réimbiber. Le fonctionnement est simple : on appuie 3 fois sur le bouton, les LEDs vont clignoter, et le Razor va délivrer 1,5 W pendants 15 secondes. Une fois terminé, le pod vibre un court instant pour signaler que l’opération est terminée.

Cette option est intéressante mais pas indispensable. Elle permet d’écourter l’attente de l’amorçage du coton. Elle aurait été plus intéressante, si elle se mettait en route à chaque fois qu’on installe la cartouche, car un utilisateur qui ne sait pas qu’il faut attendre que le coton s’imbibe pour commencer à vapoter, ne connaîtra probablement pas l’utilité ou l’existence de cette fonction.

Au moment d’installer la cartouche, le pod vibre pour témoigner de la bonne connexion de l’ensemble. C’est un petit plus intéressant. 

Tout autour du bouton, des LEDs permettent, en un coup d’œil, de connaitre le niveau de la batterie. C’est simple et efficace. Cette fonction est souvent manquante ou peu visible sur les pods.

Au bout de cinq minutes d’utilisation, le pod vibre. Le fabricant estime que c’est la durée d’une cigarette de tabac.  Il y a de quoi rester dubitatif quant à l’utilité de cette fonction, mais il fallait bien utiliser la fonction vibreur.     

Le remplissage est facile, il suffit de retirer la partie supérieur de la cartouche pour révéler deux grands trous de remplissage, celui du milieu, étant la cheminée. Ces deux grands orifices accueillent facilement la plupart des bouteilles de liquides. L’utilisation de deux trous de remplissage permet à l’air de s’échapper d’un côté, pendant le remplissage.

La résistance dans la cartouche est classique, elle à un valeur de 0,8 ohm et le pod lui envoi 11,5 W. La vape est correcte, sans plus, les saveurs sont dans la moyenne de ce genre de produit. Le hit est un peu faible.

Parmi toutes ces petites options, la marque aurait pu en profiter pour mettre un anti dry hit, une option plus intéressante qu’une vibration au bout de 5 minutes de vape.

Une grosse gravure du nom de la marque est présente sur un côté du pod dont l’esthétisme est relatif. Le niveau de liquide est impossible à voir sans retirer la cartouche, c’est malheureusement un défaut récurent sur ce genre de produit.

La charge s’effectue grâce à une prise USB-C. La batterie de 550 mAh procure une bonne autonomie au Razor. La charge s’effectue à 500 mA, contrairement à ce que laisse penser la présence de la prise USB-C. Il est possible de vapoter pendant la recharge, un petit plus appréciable en cas de panne sèche de batterie. 

En résumé

On aime

  • Pas de fuite
  • Lisibilité du niveau de la batterie
  • Qualité de fabrication
  • Facile à remplir
  • Autonomie

On n’aime pas

  • Fonction vibreur et pré heat un peu gadget
  • Hit faible

Conclusion

3,5 /5

Sur le papier le Razor de Vaptio comporte pas mal de recherches et d'innovations. Mais au final, celles-ci sont plus gadget qu'utiles. C'est un pod autonome et agréable à utiliser. La conception est bonne mais n'est pas totalement aboutie. Il en fallait peu pour se retrouver face au pod parfait. Mais le manque de visibilité sur le niveau de liquide et la vape un peu quelconque font du Razor, un pod comme un autre.

Le Razor en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.