Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Mods » Test : Punisher 90 – Dovpo

Test : Punisher 90 – Dovpo

  • Par , le 13/04/2018 à 8h00
    Annonce

La Punisher 90 de chez Dovpo incarne parfaitement l’esprit du personnage de Marvel : une vape efficace qui ne s’embarrasse pas de superflu. Délivrant une puissance de 90 W, elle offre le choix entre différents accus et se révèle très simple à utiliser.

“Dieu jugera nos ennemis, nous organisons la rencontre” (devise du Punisher)

La première impression est souvent un bon indicateur de l’expérience qui nous attend. Le premier point positif se dévoile dès qu’on a la Punisher 90 en main : sa peinture caoutchoutée est un petit bonheur. Douce, antidérapante et agréable au toucher, elle évite également la sensation de froid en isolant la main du métal qui compose la box. Ce revêtement aura cependant un petit inconvénient : sa relative fragilité. Moins résistante qu’une peinture ou un vernis traditionnel, il faut être un peu plus précautionneux si l’on souhaite le faire durer dans le temps. Mais malgré cela, ce revêtement demeure ce qu’il se fait de mieux en termes de confort.

À peine plus grande qu’une eVic VTC Mini, la Punisher 90 est une box qui se veut compacte et alimentée par un seul accu interchangeable. Simple accu, oui, mais ici nous avons le choix entre un 21700, un 20700 ou un 18650. Pour installer ce dernier, Dovpo fournit un adaptateur rigide de qualité. Le choix des accus possibles est appréciable, notamment pour le 21700 qui permet une autonomie un peu plus importante. Rares sont les box mono accu proposant cette possibilité. La trappe du logement d’accu est maintenue fermement par 2 aimants et la trappe ne présente pas le moindre jeu. Je regrette juste, et c’est vraiment pour lui faire un reproche, qu’elle ne soit pas parfaitement symétrique et ne puisse pas s’installer dans les deux sens.

Les boutons et l’écran sont regroupés sur une façade. Tout en haut, se trouve le bouton fire de forme trapézoïdale. De taille moyenne, mais bien positionné, il est légèrement en retrait par rapport à la façade, lui permettant ainsi d’être protégé d’un appui involontaire lorsque la box se trouve dans une poche. Le clic est discret et sa course plutôt courte, il peut être enclenché, quel que soit l’endroit où l’on appuie. En-dessous, se trouve l’écran monochrome d’un format de 0,96 pouce. Tout en-dessous on retrouve les deux boutons +/- ainsi qu’un troisième, le dernier tout en bas, qui permet d’accéder au menu des réglages.

La prise USB pour la recharge à 1,5 A se trouve l’un des côtés. C’est une prise dédiée uniquement à cette fonction. Comme d’habitude chez Dovpo, la possibilité de mise à jour ne semble pas être envisagée pour leurs box, la Punisher 90 ne fait pas exception à la règle.

Les évents se trouvent au milieu de chaque côté. Constitué de 3 fines ouvertures allongées, une grille protège l’électronique de l’intrusion de poussière. Le design de ces ouïes donne un petit côté dynamique à la box et de plus, si un incident venait à arriver, ces ouvertures restent totalement accessibles lorsque la box est posée verticalement.

Le connecteur 510 permet de pouvoir monter les atomiseurs allant jusqu’à 25 mm de diamètre. À noter que sa base fait également 25 mm, protégeant ainsi le revêtement de toute trace de frottement. Bien sûr, le positif est monté sur ressort.

D’un point de vue design, la Punisher 90 est très réussie. Les différents reliefs qui la composent sont à la fois esthétiques et fonctionnels, comme les creux qui servent à mieux saisir la trappe du logement de l’accu ou celui qui protège le bouton fire. La prise en main est agréable et conviendra pour toutes les mains, les finitions sont irréprochables et les boutons ne possèdent pas le moindre jeu. La box est compacte et ne pèse que 120 g sans accu, ce qui fait qu’elle trouvera facilement sa place dans une poche. Dovpo nous livre là une box qui ressort nettement des productions industrielles que l’on trouve habituellement.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du Punisher 90 W de Dovpo

Type de matériel box électronique
Dimensions 82,5 mm sur 42 sur 26
Poids 120 g sans accu
Batterie 1 x 21700/20700/18650
Diamètre max. de l’atomiseur 25 mm
Puissance de 5 à 90 W
Charge 1,5 A
Contrôle température Ni200, titane, inox, TCR
Écran monochrome de 0,96 pouce
Mise à jour du chipset non
Matériaux alliage de zinc

Le coffret comprend

Punisher 90 W (x1), cordon USB (x1), Adaptateur 18650 (x1), mode d’emploi (en anglais uniquement)

La simplicité même

L’utilisation de la Punisher 90 est simplifiée au maximum. Cela commence par un troisième bouton tout en bas qui permet d’accéder aux différents menus et qui évite le traditionnel triple appui sur le fire ou autre combinaison de boutons. La lecture du manuel se fait juste pour la forme et les choix sont restreints. On peut choisir le mode de vape parmi la puissance, le contrôle de température pour les 3 fils conventionnels ainsi qu’un mode TCR qui sauvegarde automatiquement le dernier réglage, la remise à zéro du compteur de bouffées, et c’est tout ! Aucune autre option n’est prévue, comme la possibilité de modifier la luminosité de l’écran ou les informations qui y sont affichées. Pas de LED, d’horloge ou autres gadgets inutiles, la Punisher 90 se concentre sur la vape, rien que la vape.

Ce manque de réglage pourrait déranger, mais au final, cela ne m’a pas manqué. L’écran est suffisamment lumineux et les informations affichées complètes, pour ne pas avoir envie d’y apporter un changement quelconque. L’affichage est orienté verticalement ce qui est de mon point de vue beaucoup plus pratique qu’un affichage horizontal. Que l’on soit ainsi droitier ou gaucher, pas besoin de tourner le poignet ou d’incliner la tête pour vérifier une information.

La box affiche les infos suivantes : mode de vape, charge de l’accu sous forme graphique, puissance ou température en caractères larges, ampères ou puissance en mode TC, nombre de bouffées, temps d’utilisation en cours tant que l’on appuie sur le bouton fire, valeur de la résistance et intensité de décharge. Malgré le nombre important d’infos affichées par rapport à la taille de l’écran, l’ensemble reste parfaitement lisible. Seul le temps d’utilisation en cours aurait pu être retiré, cette information étant très peu utile.

“Si vis pacem, para bellum” (“Si tu veux la paix, prépare la guerre” en français, citation régulièrement utilisée par le Punisher)

À l’utilisation, la Punisher 90 est aussi agréable et bien pensée qu’elle le laisse paraître. La réactivité du bouton fire est immédiate. Même en sortie de veille après un certain temps sans l’avoir utilisé, la puissance arrive immédiatement et de façon constante. Cette réactivité permet de pouvoir se passer d’une option de preheat, du moins avec une résistance un tant soit peu dynamique. Aucune latence ne se fait ressentir, la vape est vraiment agréable.

Le deuxième point intéressant provient d’une constatation souvent décriée et que Jean nous rappelait lors de son test sur la Xfeng : l’inutile obligation imposée de régler la puissance avec une incrémentation de 0,1 W. Eh bien oui, c’est avec une vive émotion que je peux écrire qu’avec la Punisher 90, la puissance est réglable par pas de 1 W. Ce réglage n’est pas uniquement accessible en maintenant appuyé le bouton + ou – comme sur certaines box, mais de façon conventionnelle en appuyant et relâchant un des deux boutons. Ce détail, car finalement c’en est un, fait toute la différence lorsqu’il s’agit de modifier la puissance. Fini de tâtonner, c’est quand même beaucoup plus pratique, rapide et logique de la sorte.

Toutes les protections sont bien sûr de mise. Pour ceux qui aiment bien profiter de leur accu jusqu’au bout, sachez que la limite de coupure se situe à 3,2 V. On aurait pu espérer que cette limite soit un tout petit peu plus basse, mais les accus n’étant pas tous de la même qualité, cette limite assure leur protection.

Alors quoi ? Il doit bien y avoir quelque chose qui cloche ? L’art de la critique est facile, et j’avoue que parfois je suis tenté d’en abuser, mais là, c’est l’étoc. Avec la meilleure volonté, je n’arrive pas vraiment à lui trouver un véritable défaut. Non franchement, cette Punisher 90 est un vrai cauchemar pour les testeurs !

En résumé

On aime

  • Son revêtement caoutchouté
  • Les finitions
  • Le choix des différents formats d’accus
  • Sa simplicité d’utilisation
  • Ses performances
  • Son design

On n’aime pas

  • Pas de possibilité de mise à jour
  • La recharge un peu lente à 1,5 A pour les 21700 et 20700
  • La relative fragilité de sa peinture caoutchoutée

Conclusion

5 /5
 

Inutile de le nier, je suis conquis par la Punisher 90. Dans sa catégorie, elle se place en haut du panier et, mis à part éventuellement son design, je ne vois pas bien ce que l’on peut vraiment lui reprocher. Les quelques points négatifs précédemment cités étant quand même de l’ordre du détail. Étant fan du personnage du Punisher, je m’attendais juste à une utilisation abusive du nom, mais Dovpo à parfaitement assuré le coup. Une excellente surprise, Franck Castle peut vaper sereinement. 

Le Punisher 90 de Dovpo en images

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Punisher 90 W - Dovpo Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/04/vignette.jpg Review Author:Review Date: