Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : Polar Kit – Vaporesso

Test : Polar Kit – Vaporesso

  • Par , le 25/11/2018 à 14h00
    Annonce

Le kit Polar est composé de la box du même nom et du clearomiseur Cascade Baby SE, dédié à la vape puissante. Ce kit ressemble à un autre kit de Vaporesso, le Luxe testé ici, composé de la box Luxe (équipée du même chipset) et du clearomiseur SKRR, de conception plus récente. Double emploi ?

Réchauffement climatique

C’est peut-être ce qui a présidé à la dénomination de ce kit, qui produit une vape puissante et chaude, capable de faire fondre les glaces polaires.

Trêve de billevesées, ce kit, par son clearomiseur Cascade, est destiné à produire une vape puissante à plus de 50 W avec des résistances en mesh, la grande tendance de la vape en ce moment.

Le look du Cascade ne laisse d’ailleurs aucun doute sur sa vape : nuages immenses et vapeur chaude sont au programme, mais il fait partie des clearomiseurs qui ont, ces derniers mois, appris à préserver les saveurs. Les liquides sont bien restitués, à condition d’être compatibles avec la vape chaude.

La box est en métal, ce qui donne plus confiance que la précédente génération chez Vaporesso, dont les façades en plastique étaient un peu molles. Sous les boutons, la prise USB permet de charger les accus de manière équilibrée et rapidement, le module de chargement pouvant accepter un courant jusqu’à 2,5 A, ce qui permet de recharger deux accus de 3000 mAh en moins de 2 heures.

La prise en main est agréable, la box est facile à manipuler, les boutons sont fermes et bien ajustés. Les finitions sont bien faites, mais sont probablement fragiles : mieux vaut ne pas la mettre dans ses poches avec des clés.
.

Bref, c’est un bon kit : la box est universelle en proposant tous les modes de fonctionnement imaginables, qui ne seront pour la plupart pas utilisable avec le Cascade Baby, qui n’accepte a priori que les modes puissances et ses dérivés. Il produit de gros nuages entre 40 et 110 W, sans détruire les saveurs. Si on aime cette vape, c’est parfait.

Tous les modes de vape et au-delà

L’écran de la Polar est grand, bien définit, mais pas facile à photographier ! En veille, il affiche l’heure de manière assez graphique, moderne.

Sur la tranche, le bouton de mise à feu est assez grand, on le trouve facilement, et fonctionne en basculant : le bas est fixe, seul le haut du bouton se déplace pour faire contact. Il est ferme sans être dur, on peut envisager mettre la box dans une poche sans qu’elle ne se déclenche.

Le compartiment des accus est bien dimensionné, leur insertion et leur extraction est facile, sans risquer de les abîmer. La porte n’a pas de jeu, elle est maintenue par 4 aimants. Par contre, il n’y a pas d’encoche pour faciliter son ouverture, ceux qui n’ont pas du tout d’ongles pourraient avoir des difficultés à l’ouvrir.

La box Polar est strictement identique à sa grande sœur Luxe, à ceci près que la Polar est équipée de 3 vrais boutons de navigation, alors que ceux de la Luxe sont tactiles. Au milieu c’est le bouton “mode”, encadré par les boutons – et +. Eux aussi sont fermes et francs, ils ne s’activeront pas tous seuls.

En mode puissance, l’écran affiche en haut la réserve de batterie et le mode actif. Ici VW-N, c’est-à-dire puissance variable et preheat neutre. Il affiche au milieu la puissance et un graphisme animé, et en bas la valeur de la résistance, la tension, le nombre de puffs et leur durée.

En appuyant longuement sur le bouton mode, on fait apparaître le choix des modes de fonctionnement. Il existe 2 versions du firmware, celle-ci, et une plus récente que vous pouvez voir sur la revue du kit Luxe. Sur les deux versions, les modes sont les mêmes, mais ils ne sont pas organisés de la même manière (et le graphisme change). Sur cette première version par exemple, on a d’abord le choix entre trois modes puissance avec des preheats différents, H, N et S pour hard, neutre et Soft. Sur la dernière version, une seule icône permet de choisir le mode puissance, dont on aura définit soit même le preheat par ailleurs. À chacun de déterminer quelle logique lui va le mieux pour décider de faire ou non la mise à jour.

La couleur de l’affichage est paramétrable, pour l’adapter à la couleur de la box, ou à ses goûts.  Au-delà de ces nuances, la box propose 5 modes et ses variantes : 

  • VW : Puissance variable (avec ou sans préheat)
  • VT : Température variable (avec ou sans preheat et selon différents fils ou TCR)
  • CC : Courbe (en  mode puissance et en mode température)
  • VV : Tension variable (et by pass)
  • SP : Super Player, que je nomme personnellement Spécial Psychopathe. C’est un mode puissance, mais qui accepte les résistances très basses, jusqu’à 0,03 ohm. Ils auraient aussi pu l’appeler “Court-circuit mon amour”, ou “Prêt à mourir bro ?”.

Enfin, la box est capable de recharger les accus de manière équilibrée et rapidement puisque son module de chargement accepte 2,5 A. Vaporesso annonce 1h30.

Bref, cette box sait tout faire et elle le fait bien. En contrepartie, les menus sont nombreux et on peut s’y perdre si on ne connaît pas bien ses possibilités. Il est utile de garder le mode d’emploi pas loin pour s’en sortir au début.

Cascade de vapeur

La gamme des clearomiseur Cascade se caractérise par une fabrication différente de la plupart des autres clearomiseurs de ce genre.

S’il est bien composé de deux parties principales, la base qui accueille le réglage du flux d’air et la résistance, et le réservoir surmonter d’un top cap pivotant pour le remplissage, le réservoir n’est pas constitué d’un seul pyrex bombé, comme souvent. Le bas du réservoir est en métal, le pyrex est enserré entre cette partie et le top caps, vissés par la cheminée. Cela induit ce que certains considèrent comme un défaut : on ne voit pas ce qui reste de liquide quand son niveau passe sous le Pyrex.

On peut aussi le voir comme un avantage : quand le Pyrex est vide, il reste une réserve de liquide pour quelques bouffées avant de devoir recharger (à peu près 1 ml sur les 6,5 du réservoir complet). Mais surtout, le principal avantage de cette conception, c’est la robustesse : le Pyrex est beaucoup moins exposé en cas de chute.

Ce Cascade peut être équipé avec les résistances en fil des générations précédentes, mais il prend tout son sens avec les nouvelles, en mesh ou en plaques ajourées. Elles apportent une plus grande longévité et surtout des saveurs plus fidèles, même à forte puissance.

Le flux d’air est évidemment aérien, mais pas totalement libre, et il est relativement silencieux pour ce genre de clearomiseur, en général assez bruyant.

Bref, c’est un bon clearomiseur subohm de la génération actuelle, qui s’adressent à ceux qui aiment faire de gros nuages, mais qui ne détruit pas les saveurs. Il est par ailleurs plus robuste que ses concurrents.

Revue technique

Le kit est livré avec une résistance et des joints de rechange, un câble USB pour la charge et les mise à jour, et de deux manuels assez bien fait. Attention, s’il est possible de faire la mise à jour vers la dernière version du firmware, il n’existe pas, au moment où j’écris ces lignes, de mode d’emploi en ligne pour lui. On s’en sort, mais il faut trouver soit même la nouvelle logique des menus.

Les caractéristiques essentielles du Polar Kit de Vaporesso

Type de matériel kit régulé
Dimensions mod 90 mm sur 45 sur 28
Poids du mod 130 g
Batterie 2*18650
Puissance 220 W
Diamètre max. de l’atomiseur 25 mm
Dimensions atomiseur 25 mm sur 55
Contenance 6,5 ml
Résistances interchangeables
Poids du clearomiseur 75 g
Poids du kit 206 g

Petites observations choisies

Vaporesso propose en ce moment deux kits très proches, le kit Polar + Cascades Baby SE testé ici, et les kit Luxe + SKRR testé il y a peu. Lequel choisir et pourquoi ? Les deux box partagent le même chipset, les modes de fonctionnement sont les mêmes, et le firmware peut être mis à jour.

La box Polar est équipée de boutons de navigation, sont design est anguleux, mais confortable. Le clearomiseur Cascade Baby est massif et robuste. Il fonctionne avec des résistances traditionnelle en fil ou en mesh, et produit une vape puissante sans sacrifier les saveurs avec une résistance en mesh.

La box Luxe est équipée d’un écran similaire à celui de la Polar, mais les boutons, situés au même endroit, sont tactiles. Son design est plus rond, la prise en mais est similaire. Elles font la même taille. Le clearomiseur SKRR ressemble plus à ses concurrents, avec un réservoir en pyrex bombé. Il fonctionne avec de nouvelles résistances en mesh, qui comportent un plot central déviant l’air vers le mesh. Ça marche bien, mais je ne sens pas de différences manifestes avec d’autres résistances en mesh.

Bref, les 2 kits me semblent équivalents : ce sont les préférences esthétiques et pratiques qui trancheront.

Petites observations chargées

Vaporesso annonce une capacité de charge de deux accus en 1h30. C’est rapide, et le courant de charge peut monter à 2,5 A. Comme nous sommes tous pressés, il est probablement intéressant de charger ses accus aussi vite, comme nous le faisons avec nos smartphone.

Mais la rapidité de charge n’est pas sans effet sur les accus : ils vieillissent plus vite, ils supporteront moins de cycle de charge. Il y a donc un choix à faire : si on veut faire durer ses accus plus longtemps, il vaut mieux les charger lentement, à 0,5 ampères. Mais si on veut les charger plus vite, c’est possible, en assumant qu’il faudra les changer deux fois plus souvent.

Dans les deux cas, la box est sûre : elle surveille la température des accus pour ajuster le courant si besoin, et elle équilibre leur charge en les chargeant séparément, comme un chargeur externe.

En résumé

On aime

  • La vape, puissante et savoureuse
  • Les fonctionnalités du chipset.
  • La qualité de construction et de finition
  • La charge équilibrée à 2,5 A

On n’aime pas

  • La présentation de toutes les options du chipset
  • L’absence d’onglet sur la trappe du compartiment des accus

Conclusion

5 /5
 

Le kit Polar de Vaporesso est un excellent kit pour la vape puissante, strictement équivalent à son frère “Luxe”, avec un design et une ergonomie différente. J’apprécie particulièrement la présence de vrais boutons de réglage. Les résistances en mesh produisent beaucoup de vapeur, mais elles savent aussi restituer des saveurs fidèlement, avec pas mal de subtilité. Le design “bizarre” du Cascade ne doit pas faire oublier que cela le rend plus robuste, ce qui lui donne un avantage pour ceux qui vapent dans des milieux hostiles.

 

Le kit Polar de Vaporesso en images

Les derniers articles sur la marque Vaporesso

Test : Aurora Play – Vaporesso

  • Publié le 7/05/2019

Un kit complet L’Aurora Play est bien livré avec deux cartouches, une bouteille de remplissage de 10 ml, un mode d’emploi, un câble USB. Notre exemplaire est estampillé “sample”, version …

Test : kit QF Solo – Vaporesso

  • Publié le 11/02/2019

Le kit QF Solo possède en théorie de bons arguments pour convaincre, malheureusement il manque de polyvalence.

Test : kit Sky Solo – Vaporesso

  • Publié le 6/02/2019

Simple, discret et puissant Le kit est tout petit, à peine plus haut qu’une tasse d’expresso, c’est à la fois son atout et sa limite, puisqu’il ne tiendra pas beaucoup …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles ! [wysija_form id=”2″]

Annonce