Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit Phantom 220W / Drift II – Rev Tech

Test : kit Phantom 220W / Drift II – Rev Tech

  • Par , le 7/11/2018 à 14h00
    Annonce

Après avoir surpris avec des box équipées de grand écrans et inspirées du monde des super cars, Rev Tech surenchérit avec un kit équipé d’un écran encore plus grand, proposant une dizaine des graphismes différents, et d’un chipset révisé pour être plus réactif. Pour compléter le kit, le clearomiseur Drift passe aussi en version II et adopte des résistances en “mesh”.

Un fantôme dynamique et dense

Le kit est composé d’une grande et lourde box (320 g avec accus), et d’un clearomiseur subohm aérien. Le tout est toujours destiné à une vape puissante avec des résistances plus proche de 0 ohm que de 1 ohm.

L’argument principal de la box, c’est son écran, très grand (pas loin de 7 cm de diagonale) : on est dans la démesure, le “pan dans ta gueule”, c’est efficace.

Nativement, la box propose 10 graphismes différents, tous réussis dans le genre “tableau de bord de navette intergalactique”. De surcroît, il est possible de changer les couleurs de chaque modèle.

Mais ce serait dommage de réduire la box à cet aspect : elle est aussi équipée d’un chipset qui fonctionne très bien, très réactif. Avec les résistances en mesh, elles aussi assez vives, l’ensemble envoie du bois instantanément.

Le clearomiseur fonctionne donc avec des résistances “mesh”, tout le monde s’y est mis, et fournit une vape à l’image de l’ensemble : puissante, pleine de gros nuages, chaude. Les résistances en mesh expriment mieux les saveurs que les résistances en fils classiques, mais restent un cran en dessous des ténors actuels du mesh (TFV8 Baby 2 de Smok, Plex d’InnokinSKRR de Vaporesso, etc.). Avec des liquides simples, ça marche bien mais les subtilités de liquides plus complexes sont éliminées. Reste que la vape est satisfaisante pour s’en mettre plein la lampe avec un tirage qui peut être quasiment libre et autorise des puissances élevées, entre 60 et 110 W.

Rev Tech propose en effet des résistances simples, doubles, triples ou quadruples, en plaques métalliques perforées ou en fils. Pour alimenter ces résistances puissantes, le flux d’air est très large, pas totalement libre mais presque. Il se règle avec une bague située sur la base et pourvue de 3 entrées d’air assez silencieuses.

Enfin, le clearomiseur est construit comme un Cascade de Vaporesso, avec une large bague métallique sous le Pyrex. Quand le réservoir semble vide, il reste encore un bon millilitre de liquide autour de la résistance. Certains trouvent ça crispant parce qu’il faut pencher l’ato pour voir ce qu’il reste, mais on peut aussi le voir positivement, comme une réserve de secours avant de faire le plein, pour filer l’imagerie bagnole de Rev Tech. Avec cette conception, le Pyrex est plus petit que sur d’autres atomiseurs, donc il est plus solide et moins exposé à la casse.

Bref, la box est grosse, mais excellente et le clearomiseur est honnête : ce n’est pas le meilleur, mais il fait son boulot pour qui privilégie la densité de vapeur aux saveurs.

La box Phantom

Elle est donc à la fois grande et lourde, peu confortable pour les petites mains, mais ceux qui aiment avoir de la matière en main apprécieront.

Son connecteur 510 est orné d’une jolie gravure, qu’on ne verra jamais sous un ato, mais c’est une gentille attention.

Les commandes sont regroupées sur une tranche et la prise USB, en bas, est dotée d’un bouchon en silicone pour éviter que le sable et la poussière n’y pénètre lors que nos raids dans le désert. Le bouton de mise à feu est entouré d’un anneau LED, qui peut être désactivé. Entre les deux, trois boutons de navigation et de réglage : “mode” en bas, “+” et “-” au-dessus.

L’écran est donc immense, il est protégé par une plaque de plastique annoncée comme résistante comme du quartz (ça fait chic) et effectivement, elle semble solide et moins sensible que d’autres aux rayures.

L’écran de veille représente une horloge steampunk galactico analogique, conforme au style de Rev Tech.

Quel que soit le graphisme choisi, l’écran présente toutes les informations utiles, y compris l’intensité du courant, merci Rev Tech (je ne met pas toutes les photos d’écrans ici, elles sont dans la galerie, en bas de l’article).

Tous les modes imaginables sont bien sûr disponibles, et la navigation est relativement aisée, même si le nombre d’options peut dérouter ceux qui ne sont pas habitués aux box électroniques : il y a beaucoup de menus à faire défiler, et si on ne connaît pas bien la terminologie, il faudra mettre le nez dans le mode d’emploi. On peut ainsi définir des preheats ou des courbes aussi bien en mode puissance qu’en mode température, par exemple. 

Bref, tous les modes marchent bien, et si la box n’est pas un modèle d’ergonomie, elle est parfaitement fonctionnelle.

Le clearomiseur Drift II

Il est construit comme les autres clearomiseurs avec un top cap, un réservoir et une base qui reçoit la résistance, à la différence près que le réservoir n’est pas uniquement constitué d’un tube de pyrex. P

Il est aussi constitué d’une bague en acier, qui constitue une cloche autour de la résistance.

Le remplissage se fait par le haut, après avoir fait pivoter le top cap. Classique. Le top cap ne possède pas de système de blocage, il peut donc s’ouvrir tout seul dans un sac, mais pas facilement : je n’ai pas eu ce genre de souci.

Rev Tech propose deux gammes de résistances pour le Drift II, une en fil et une en “mesh”. En fait, plutôt que de mesh, il s’agit de fines plaques métalliques ajourées, mais ça fonctionne à peu près de la même manière. Chaque gamme propose des résistances de 1 à 4 coils. Les différences de rendu ne sont pas énormes, même si globalement les résistances en mesh restituent mieux les saveurs, il est difficile de conseiller telle ou telle résistance plutôt qu’une autre, en dehors du fait que plus il y a de coils, plus on peut monter la puissance, donc le volume de vapeur.

Rev Tech ne communique pas sur le matériau utilisé et je suis bien incapable, à l’aveugle, de reconnaître la nature d’un fil ou d’un mesh sur ce genre de clearomiseur. Au final, il faudra tester ces résistances pour déterminer celles qui marchent le mieux pour soi-même et sa manière de vaper. Je préfère les 3 ou 4 coils à puissance raisonnable (50 W), ma compagne préfère le simple coil à puissance plus élevée (75 W), ce qui est exactement l’inverse de la préconisation de Rev Tech : la subjectivité de la vape est prouvée !

En fait ce clearomiseur aurait un bon clearomiseur… il y a 6 mois. Son rendu de saveur est honnête, mais d’autres fabricants ont fait mieux depuis. Ça va très vite dans la vape.

Revue technique

Le kit est livré dans une boite blanche, accompagné d’un réservoir et de joints de replacement. Un câble usb et deux manuels complètent la dotation.

Les caractéristiques essentielles du Phantom 220W Kit de Rev Tech

Type de matériel kit régulé
Dimensions mod 93 mm sur 54 sur 32
Poids du mod 228 g
Batterie 2*18650
Puissance 220 W
Diamètre max. de l’atomiseur 26 mm
Écran 2,8 pouces
Matériaux alliage de zinc
Contenance 5 ml
Plage d’utilisation plus de 50 W
Résistances interchangeables
Poids du clearomiseur 68 g
Poids du kit 296 g

Petites observations ergonomiques

Il est entendu que le morceau de choix de ce kit, ce n’est pas le clearomiseur, simplement honnête, mais la box, impressionnante par son chipset réactif et son écran superlatif. Dans l’univers hyper concurrentiel de la vape, c’était assez malin de la part de Rev Tech de mettre l’accent sur ses écrans pour percer, se différencier, se faire remarquer. On aime ou pas, mais au moins, ça se voit !

Mais, maintenant que c’est fait, pour tenir dans la durée, M. Rev Tech, il va falloir demander aux designers de bosser sur la box elle-même : c’est un gros pavé lourd et pas très ergonomique, alors que la concurrence propose des box beaucoup plus légères, plus compactes et souvent mieux dessinées. C’est que l’écran, on le regarde de temps en temps, et on peut se la péter dans un vapéro, mais la box, on la tient en main toute la journée, c’est plus important !

En résumé

On aime

  • L’écran géant et ses graphismes
  • La qualité du chipset
  • Le nombre d’options de vape et de présentation.
  • La vape, si on aime les gros nuages.

On n’aime pas

  • Le poids et la taille de la box
  • Le rendu de saveur, correct mais en retard
  • Le nombre d’options

Conclusion

4 /5
 

Le kit Phantom 220W de Rev Tech impressionne par son écran et ses graphismes. Il confirme sa qualité par son chipset complet et réactif, mais ne convainc pas en terme d’ergonomie, à cause de la taille et du poids de la box. Quant au clearomiseur Drift II, il est honnête et produit de gros nuages, mais il y a mieux en termes de saveurs sur le marché.

 

Le Phantom 220W Kit de Rev Tech en images

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Name of Reviewed Item: Kit Phantom 220W / Drift II - Rev Tech Rating Value: 4 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/10/Phantom-1-1.jpg Review Author:Review Date: