Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit Proton Plex – Innokin

Test : kit Proton Plex – Innokin

  • Par , le 4/10/2018 à 10h00
    Annonce

Le kit Proton Plex est composé de l’excellente et déjà connue box Proton, et d’un nouveau clearomiseur, dérivé du Scion 2, et équipé comme il se doit aujourd’hui de résistances interchangeables en mesh. Le Kit Proton/Scion 2 était bon, ce kit Proton/Plex en est une évolution, et il ne l’est pas moins et il confirme l’intérêt du mesh et de ses dérivés pour la vape en puissance.

Une vape puissante et savoureuse

Innokin est l’un des meilleurs spécialistes de la vape pour débutant, en inhalation indirecte. Mais ce kit Plex, démontre qu’Innokin est aussi un candidat sérieux pour la vape inverse, celle des gros nuages et des puissances démentes, sans sacrifier les saveurs sur l’autel des Néphélées (ce sont les nymphes des nuages, c’est pour me faire mousser, genre j’ai de la culture).

Ne nous fions donc pas aux airs débonnaires de cette vapoteuse, négligemment appuyée sur une tasse de café, c’est une machine de guerre, qui demande au minimum une cinquantaine de watts pour s’animer, et qui trouve son régime de croisière autour des 80 W, suivant les résistances utilisées.

En contrepartie, elle nous procure une densité de vapeur digne des meilleurs drippers aériens, un hit doux, qu’il faudra tout de même gérer avec le taux de nicotine des liquides, et des saveurs jamais ressenties dans un clearomiseur aussi subohm que ça.
Les saveurs sont puissantes, assez précises et détaillées si l’on reste dans la gamme optimale de puissance des résistances. Pour être très clair, je ne vois pas de différence avec des atomiseurs reconstructibles du même acabit : Aromamizer de Steam Crave, Manta RTA d’Advken, Themis Mesh de Digiflavor, Reload RTA de Reload Vapor… quoique, le Reload reste un poil devant, mais pas de beaucoup, et c’est aussi que son air flow est plus restreint.

Bref, mes meilleurs liquides, le Tallak de Vape Institut par exemple, voient toutes leurs nuances exprimées par le Plex et ses résistances en mesh, pas de la même manière que celles d’autres bons atomiseurs (reconstructibles), simplement parce que chaque atomiseur exprime les saveurs différemment.

Tout est dans les résistances

Le clearomiseur Plex est construit de manière classique, il n’est pas particulièrement original, mais il est très bien fait, et livré avec un joli drip tip 810 assorti à la couleur du kit.

Un réservoir en Pyrex bombé de 4 ml, clipsé sur un top cap qui intègre le système de remplissage (rotation de la partie supérieure). Une base, qui accueille la bague de réglage du flux d’air, et dans laquelle on visse une énorme résistance.

Ce qui différencie le Plex de son prédécesseur Scion, ce sont les résistances, désormais en “mesh”. Elles sont imposantes (ici comparées à une résistance T10 pour TFV12 Prince de Smok), c’est qu’il en faut du coton pour assurer l’alimentation en liquide de pareilles usines à vapeur.

Mais les chinois usent du terme “mesh” pour désigner des résistances différentes, en gros qui ne sont pas en fil, mais pas toujours en mesh au sens classique de toile de fils métalliques. Sur cette première résistance fournie, la plus civilisée, il s’agit d’une plaque de métal ajourée par des trous rectangulaires, dont la maille est très aérée. Sa valeur de résistance est de 0,13 ohm, elle est optimale entre 60 et 90 W de mon point de vue.

La deuxième résistance fournie (toujours comparée à une T10 de Smok), et constituée d’une plaque ajourée, mais cette fois de petits trous. Sa valeur de résistance est de 0,5 ohm, elle est à mon sens optimale autour de 100 W, parce qu’elle est plus aérienne.
Notons que les résistances plus classiques du Scion 2, en fil, sont exploitables sur le Plex. Je n’en vois pas l’intérêt, puisque justement ces nouvelles résistances apportent un réel gain dans le rendu des saveurs. C’est donc plutôt la compatibilité inverse qui est intéressante : utiliser ces nouvelles résistances sur un Scion 2 le rendra Plex. Et la plexitude, c’est cool.

Innokin ne communique pas sur le matériau utilisé : acier ou Kanthal ? Les deux existent pour ce genre de “mesh”, je n’ai pas trouvé d’info précise. Comme Innokin ne communique pas sur un usage de ces résistances en contrôle de température, je suppose que c’est du Kanthal. Mais en fait je n’en sais rien.

Bref, le Plex et ses nouvelles résistances déterminent un nouveau standard dans ce genre de vape puissante sur clearomiseur. Sauf que Smok a déjà sorti sa parade, avec le Species, que nous examinerons dans une autre revue : ils sont à égalité, c’est la guerre !

Une box légère et performante

Légère (117 g), la box Proton l’est par rapport à ses concurrentes double accu, parce qu’elle est en partie en plastique. Oh sacrilège ! Oui, mais non, c’est un plastique de qualité, et à la prise en main, la sensation de solidité est réelle. La seule chose qui fait deviner la nature du matériau, c’est son poids, et l’absence de sensation de fraîcheur que procure le métal.
Les finitions sont belles et soignées, les ajustements impeccables, et rien ne bouge.

La mise à feu est confiée à une gâchette, sur le côté, là où se trouve le logo, qui au passage représente plutôt des électrons que des protons… les marketeurs ne sont manifestement pas des spécialistes de la physique. La Proton adopte un mini joystick, en lieu est place des boutons + et -, qui facilité la navigation une fois qu’on en à pris l’habitude : clics pour entrer dans les menus et valider, bascule verticale pour sélectionner, bascule horizontale pour régler : c’est logique.

L’écran n’est pas extrêmement lumineux (je n’ai pas changé mes réglages de prise de vue pour montrer comment il apparaît dans une ambiance très lumineuse), mais suffisamment pour être lisible dans toute situation, sauf en plein soleil. Il est bien organisé et bien dessiné, même si comme souvent il manque un affichage de l’intensité du courant.

La navigation dans les menus est simple, et le chipset offre tous les réglages nécessaires à tous les modes de vape : mode puissance et température bien sûr, mais aussi TCR, et courbes aussi bien en mode puissance qu’en mode température. Le chipset est réactif à souhait, il est précis et maîtrise bien le mode TC.

Revue technique

Le kit est présenté dans une boite blanche, accompagné ce tout ce qu’il faut de pièces de remplacement : une résistance, un réservoir, des joints. Le mode d’emploi est succinct et en anglais pour l’exemplaire que j’ai reçu. Disons qu’il est suffisant pour quelqu’un(e) qui a déjà l’espérience d’une box électronique.

Les caractéristiques essentielles du kit Proton Plex d’Innokin

Type de matériel kit régulé
Dimensions mod 85 mm sur 44 sur 30
Poids du mod 117 g
Batterie 2*18650
Puissance 235 W
Diamètre max. de l’atomiseur 29 mm
Écran couleur
Dimensions atomiseur 28 mm sur 51
Contenance 0,5 ml
Résistances interchangeables en mesh
Poids du clearomiseur 65 g
Poids du kit 277 g avec accus

Petites observations époustouflées

J’ai fait passer le test ultime à ce kit : celui de la vape de ma compagne. Elle vape exclusivement sur TFV12 Prince, entre 80 et 90 W, ceci alors que je lui fais régulièrement essayer des reconstructibles plus merveilleux les uns que les autres. Rien n’y fait, un jour elle a accroché à cette vape, rien ne l’égale pour elle, allez comprendre.

Rien, jusqu’à ce jour, car après avoir essayé le Plex, elle a déclaré : “OK, c’est très bon… c’est meilleur que mon TFV12 Prince : la vapeur est aussi dense, peut-être même plus et plus onctueuse, le hit est identique, et les saveurs sont plus présentes et plus précises” Wow !
Elle a ajouté immédiatement : “Mais je garde mes TFV12 Prince”.
“Mais pourquoi ?” lui rétorquais-je.
“Parce que je les aime !”
Ah ben d’accord, si c’est de l’amour, alors, c’est imparable.

Cette courte discussion révèle le boulot qui reste à faire pour les concurrents de Smok, qui est devenu LA référence dans le registre de la grosse vape sur clearomiseur. Smok, c’est le Coca Cola de la vape. Un jour, une expérience à été organisée pour faire le point sur la concurrence Pepsi/Coca. Des personnes ont été invitées à “déguster” les deux cola en aveugle : 75 % ont préféré le Pepsi. Mais quand on leur a demandé quel était ce cola qu’ils avaient trouvé meilleur, 75 % ont répondu que c’était du Coca.

Bref, ce kit est excellent et dame le pion à la référence. Il peut même amener à s’interroger sur la concentration en arôme des liquides : l’expression des saveurs est suffisamment intense pour diminuer le taux d’arôme ou diluer un peu les liquides les plus chargés.

En résumé

On aime

  • Le rendu des saveurs
  • La densité de vapeur
  • Le chipset complet
  • L’ergonomie des menus
  • La qualité de la box

On n’aime pas

  • Rien, si on aime ce genre de vape, c’est parfait.

Conclusion

5 /5
 

Ce kit Proton/Plex d’Innokin est parfaitement dimensionné pour offrir une vape puissante et savoureuse aux amateurs de vape gloutonne. La box fonctionne bien et son design est réussi, comme l’ergonomie de ses réglages. Le clearomiseur Plex change la donne en offrant un rendu de saveurs inégalé jusque là.

 

Le kit Proton Plex d’Innokin en images

Les derniers articles sur la marque Innokin

Test : Pod Gala – Innokin

  • Publié le 8/08/2019

Annonce Name of Reviewed Item: Pod Gala – Innokin Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2019/08/Gala-1.jpg Review Author: Jean Review Date: 2019-08-08

Test : kit Plexar / Plexus – Innokin

  • Publié le 23/05/2019

Si le clearomiseur Plexus d’Innokin est excellent pour la vape puissante, le mod Plexar fait prendre un risque en permettant d’utiliser un accu 18650 à 100 W.

Test : DV Pod – Innokin

  • Publié le 15/05/2019

Innokin met à jour sa gamme de pods en lui greffant ses dernières résistances. Et ces dernières, les 3D Plex ont un réel intérêt pour la restitution des saveurs. Nous …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Kit Proton Plex - Innokin Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/09/Proton-1-1.jpg Review Author:Review Date: