Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Drippers » Test : Le Dripper – La Box Française

Test : Le Dripper – La Box Française

    Annonce

Innovant et très bien pensé, ce dripper de La Box Française allie facilité d’utilisation et un design très sympa ! Pour ne rien gâcher le rendu de saveur de ce single coil est au bien au-dessus de la moyenne.

Poids plume sur la balance, poids lourd à la vape !

Avec sa taille de guêpe de 22 mm, sa hauteur de 23 mm (hors connectique) et son poids plume d’à peine 15 grammes, Le Dripper se classe dans la catégorie des poids léger, mais il ne manque pas de punch pour autant.

Il est vendu dans une boite cylindrique en carton siglée La Box Française. Dans la boite vous trouverez des joints de remplacements de différentes tailles, des vis de rechange, le pin BF et un tournevis parfait pour changer de pin. Pour les vis du plateau, je vous conseille de trouver un tournevis plus grand, elles sont beaucoup plus grosses que la moyenne. Ces vis sont un des points fort de ce RDA, j’y reviendrai.

Gris ou noir, avec 3 cloches disponibles (noir, jaune ou transparente), Le Dripper sait adapter son look pour s’assortir au mieux à votre setup préféré. Mais assez parlé esthétique, rentrons dans le cœur de la bête !

Caractéristiques techniques

Diamètre22 mm
Hauteur23
Poids15 g
Option BFPin BF inclus
Type de montagesingle coil
Plateau de montagevis
Arrivée d'airpar le haut
Drip Tippropriétaire
MatériauxInox 316 - Ultem

Le coffret comprend :

  • Pièces de rechange
  • Pin BF
  • Outil

Conception intelligente

Le démontage est très simple, il suffit de tirer sur les éléments et le dripper se retrouve en pièces. Avec ses 2 joints en bas de cloche et son joint sur la bague d’air flow, rien ne bouge et l’étanchéité est parfaite. La bague d’air flow tourne sans trop de résistance et ses 10 trous de 1,25 mm permettent des réglages allant du tirage MTL à un DL plutôt aérien. Le volume de vape de ce petit dripper est impressionnant et il n’y a pas de sifflements désagréables quand on aspire.

L’air est ensuite conduit directement sur les côtés du coil, juste au-dessus des vis. La position de la résistance influe sur le rendu final du dripper. Je conseille de ne pas le positionner trop bas. Servez vous des vis comme repère, il ne doit pas être en dessous.
Le positionnement de la cloche est également simple. Il y a les empreintes des vis sur le côté, ce qui empêche de la mettre dans le mauvais sens.

Montage à vis, oui... mais !

Mais quelles vis ! Deux énormes vis de 6 mm, bien plates. Elles assurent le maintien de n’importe quel type de coil ! En plus, sur les deux cotés des vis, on trouve des ergots qui évitent à la patte de la résistance de glisser pendant le serrage. Que demander de plus ? Une empreinte dans le bas de la cuve pour placer le coil encore plus simplement ? C’est déjà fait. Il suffit de poser sa résistance, couper les pattes à la bonne longueur, dévisser un peu, glisser les pattes sous les vis et serrer… Enfantin !

BF or not BF ?

Bien entendu ce dripper est vendu avec un pin BF. L’utilisation en bottom feeder est efficace, la vis est assez haute pour qu’il y ai un bon volume de jus dans le dripper et le surplus est bien réaspiré sans débordement ou fuite.

Cependant, attention… quand vous l’utilisez sans la vis bottom feeder, avec un remplissage manuel par le haut, on a vite fait de mettre quelques gouttes de trop et d’avoir une remontée de jus par le drip tip lors de l’utilisation suivante. Ça peut surprendre la première fois. Bien entendu en bottom feeder, cela ne peut pas arriver, l’excédent de jus retournant dans la bouteille quand on relâche.


J’en profite pour vous donner une petite astuce pour le changement de pin. Laissez la cloche (avec éventuellement un coil en place) et dévissez le pin. Si vous ne bougez pas votre dripper vous devriez pouvoir mettre l’autre vis de pin sans que les plots à l’intérieur n’aient eu le temps de bouger. La cloche est tellement près des vis que les plots ne tombent pas pendant le changement de pin, magique !

Et les saveurs dans tout ça ?

Annoncé comme dripper orienté saveur, il remplit très bien son rôle. Sa cloche très réduite lui assure un rendu de qualité, même avec des montage MTL hauts en ohms et un petit débit d’air. Il devient surprenant avec des montages un peu plus péchus. Personnellement, je l’ai préféré avec des montages aux environs de 20 watts et les air flows ouverts en grand.
La cloche en Derlin isole très bien de la chaleur.

J’ai testé un coil complexe à 0,15 ohm, le drip tip reste frais malgré une vape très chaude. Ce n’est pas un montage que je recommande quand même, le dripper est un “low profile” et les projections avec ce type de montage ne sont pas rares… Je le répète, mais le positionnement du coil est primordial, il ne faut pas le placer trop bas. Pour qu’il se trouve bien dans le flux d’air il faut que le bas de la résistance se trouve au-dessus de la tête des vis. Quoi qu’il en soit c’est avec vos propres essais que vous trouverez comment en tirer le meilleur.

 

En résumé

On aime

  • Polyvalent
  • Excellent rendu de saveur
  • Air flows par le haut
  • Facilité de montage
  • Qualité générale du produit

On n’aime pas

  • Drip tip intégré à la cloche

Conclusion

4,8 /5

Avec Le Dripper, La Box Française et son modeur Corentin Coste proposent un produit MTL de grande qualité. Pour une première dans le monde des drippers, c’est assurément une réussite technique et esthétique. C’est une petite série (numérotée) de 1000 drippers (500 noirs et 500 en inox) que vous pourrez trouver au prix de 135 € sur La Box Française, ou à 150 € avec une cloche de couleur supplémentaire.

Le Le Dripper en images