Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit Zero G – Aspire

Test : kit Zero G – Aspire

    Annonce
  • Vaporesso
  • Le Petit Fumeur

Aspire a toujours pris le parti d’innover pour les vapoteurs débutants, en leur proposant des produits de plus en plus évolués, tout en gardant une esthétique léchée. Designé en partenariat avec NoName Mods, le kit Zero G est un parfait exemple de cette politique : efficace, beau et simple.

Un kit surprenant

Le format tubulaire assez large est souvent réservé au mods mécaniques, qui n’est absolument pas adapté aux vapoteurs débutants. Cela est dû notamment à l’absence d’écran qui peut les perturber et aux règles de sécurité propres à la vape méca. Aspire résout ici cette équation complexe de combiner à la fois l’esthétique, l’ergonomie et l’efficacité avec cet impressionnant Zero G.

Caractéristiques techniques

Dimensions du mod26 x 107 mm
Poids du mod105 g
Format d'accusintégré, 1500 mAh
ChargeUSB-C
Puissance maximale40
Diamètre max. de l'atomiseur
Modes disponiblesWatts
Poids du clearomiseur26 g
Capacité du clearomiseur3.5 ml
Plages d'utilisation5 à 40 W
Remplissagepar le bas

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Clearomiseur
  • Cordon USB
  • Résistances
  • Drip tip
  • Outil
  • Goodies
  • Mode d'emploi

Une boîte magnifique

Le premier point à noter est qu’Aspire n’a pas lésiné sur le packaging. La boîte du Zero G est absolument magnifique et s’ouvre en deux parties pour révéler à gauche le kit et à droite les éléments supplémentaires fournis par la marque. L’ensemble noir donne un aspect classe à la boite qui est du plus bel effet. On trouve dans cette boîte : le kit Zero G, un câble, un manuel, deux résistances et la base RBA. Tout ce qu’il faut pour commencer et même plus.

 

Le kit Zero G se découpe en deux parties. En haut le réservoir, entièrement démontable, se fixe de manière magnétique sur le mod. Un orifice sur le dessous de la cartouche est présent afin d’insérer le plus simplement qui soit une résistance, en la clipsant. Une bande de caoutchouc vient également recouvrir le trou de remplissage au même endroit. Même après quelques jours sans utilisation l’ensemble ne fuit pas.

Le mod sur lequel est posé le réservoir est d’excellente qualité de réalisation. Un corps en acier, deux bandes grips qui permettent une bonne tenue en main. Sur l’avant, l’utilisateur retrouve un unique bouton fire, bien en place, qui n’a aucun jeu et qui facilite l’utilisation au quotidien. Dessus une diode sert d’indicateur de batterie.

Le corps du mod est constitué d’une batterie de 1500 mAh suffisamment autonome pour alimenter l’ensemble sur une journée. Sur le haut, une bague de réglage du flux d’air apparaît, permettant de calibrer celui-ci de manière précise via les trois orifices présents. sur l’arrière un port USB-C permet la recharge.

Le dessous de ce mod est la grande particularité du Zero G. Une épaisse bague permet de régler la puissance de vape, entre 5 et 40 W. Ce système a beau être surprenant, il fonctionne merveilleusement bien. Simple, pratique, il évite toute erreur de réglage, d’autant plus qu’elle offre suffisamment de résistance au moment de la rotation pour ne pas se dérégler toute seule dans une poche.

La boite fournit également une base RBA pour le Zero G. Celle-ci se décline en plusieurs petites pièces. On retrouve tout d’abord la cloche qui protège la résistance qui se dévisse du socle. Le plateau de montage, bien que petit, fait parfaitement le travail et permet de monter facilement les résistances à l’aide de deux vis. Le cotonnage se fait ensuite en plaçant les mèches de coton dans les rigoles.

Sous la base RBA la marque fournit également dans la boite un adaptateur 510, afin que le montage soit adaptable sur n’importe quelle box, mais également pour vérifier sa valeur de résistance sur un autre box, la Zero G ne donnant, de fait, pas cette information, étant dépourvue d’écran. Le dessous de cette base donne également l’accès au même type d’orifice de remplissage que sur la cartouche normale.

Dans la boite de la base RBA sont également fournis d’autres éléments. Tout d’abord des joints de rechange, ce qui est toujours pertinent, mais également un dri-tip en ultem spécial MTL avec un col étroit. On trouve également une série de petits adaptateurs pour gérer l’arrivée d’air. Cela permet à l’utilisateur de choisir ce qu’il souhaite faire en réglant à la fois directement sous la cartouche cette arrivée, en même temps que de procéder à l’affinage de ce réglage via la bague en haut du mod.

La boite du Zero G est tout bonnement impeccable tant dans sa réalisation que dans son contenu. Le pod mod est sublime esthétiquement parlant, rendant en effet un aspect aéronautique très intéressant. Une boîte complète, un appareil parfaitement fabriqué, la mission d’Aspire est pour le moment totalement réussie.

Deux résistances, deux types de vape

La boîte fournit deux résistances adaptées à deux types de vape différents et adaptable aux derniers matériels de la marque : AVP Pod et 9th Tank. La première, à 1,15 ohm, est très bien pour le MTL, offrant un rendu des saveurs intéressant. La seconde, à 0,6 ohm, est fabriquée pour le DL restrictif mais demande à bien refermer l’airflow pour donner toutes ses saveurs. Les deux consommables sont de qualité, tiennent dans la durée, et leur installation est extrêmement simple : il suffit de les clipser sur le fond du réservoir.

Il est donc possible de penser que d’autres résistances viendront compléter la gamme prochainement, sur des puissances plus importantes. Cela expliquerait également un airflow qui est pour le moment trop grand pour les besoins des résistances existantes. Ce ne sont pas les meilleurs consommables du marché mais elles proposent toutefois un rendu des saveurs suffisant pour un débutant dans la vape.

Un plateau RBA simple et efficace

Le plateau RBA est une excellente surprise. Bien que miniature, il offre la possibilité de monter assez simplement sa résistance à l’aide des deux vis du plateau, sans pour autant que la résistance ne soit totalement minuscule. La simplicité du cotonnage est elle aussi un excellent point pour cette base. La manière simple et commode dont s’insèrent les mèches de coton dépassant du coil dans les rigoles rend l’opération aisée.

Pour l’installer il faut utiliser un petit outil (fourni dans la boîte), en forme de fourche, qui permet de dévisser le fond de la cartouche classique. Un système pratique mais sans plus, la présence d’une seconde cartouche d’avance possiblement dédiée au RBA aurait été une bonne chose.

Mais le véritable intérêt de cette base est qu’elle a été véritablement pensée pour le pod mod, et non ajoutée pour faire plaisir aux utilisateurs. Les différents culots modérant l’arrivée d’air permettent de gérer un volume de vapeur qui peut être conséquent, tandis que l’accessibilité du plateau permet d’envisager des coils intéressants en termes de saveurs. Et justement, le double réglage d’air (culot et bague d’airflow), ainsi que la modularité de la puissance jusqu’à 40 W permet d’obtenir un résultat en termes de saveurs plutôt séduisant, voire étonnant pour un pod mod.  Attention toutefois, car plus le mod monte en puissance moins la batterie dure dans le temps d’une journée, il faut donc prévoir une recharge.

En résumé

On aime

  • Esthétique impeccable
  • Aucune fuite
  • Une base RBA qui propose de vraies saveurs
  • Des saveurs correctes sur les résistances préfaites
  • Une boîte magnifique et bien remplie

Conclusion

5 /5

Ce Zero G est une superbe surprise. Au cœur d’une boîte de qualité et bien remplie on retrouve un pod mod qui a tout pour conquérir le marché : esthétique, qualités de saveurs, praticité. Les primo-vapoteurs comme les confirmés trouveront dans cette boite ce qu’ils recherchent : un pod mod en DL restrictif ou MTL qui offre des saveurs vraiment intéressantes.

Le Zero G en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.